Pirates de l’espace, ça rime avec tenaces.

C’est encore rare mais ça commence à arriver : les foulancements qui sont stoppés en plein élan faute d’un succès suffisant aux yeux des porteurs de projet. Cela ainsi été le cas il y  a un peu plus de un an de l’édition 1.5 de Metal Adventures. Bon, la 1.5, c’est son petit surnom entre intimes. Son vrai nom de chez officiel et tout, c’est  » l’édition augmentée “10e anniversaire” du jeu de rôle Metal Adventures« . Ouais, OK, ça claque plus quand même. Et du coup, si ce sont les 10 ans, cela vaut bien le coup de revenir au foulancement pour, cette fois-ci, le réussir.

En effet : 10 ans ! Le jeu des pirates de l’espace de Arnaud Cuidet a bel et bien déjà 10 ans d’une belle aventure éditoriale aux éditions Matagot avec pas moins de 8 suppléments parus, tous sous la forme de beaux et bons gros livres couleurs papier glacé avec moult piratesses en bikini de l’espace et autres capitaines à l’air pas tibulaires mais presque.

Le jeu a donc eu le temps d’évoluer depuis la publication du jeu de base d’autant que Arnaud n’a jamais mégoté au moment de faire tourner le jeu dans toutes les conventions de France et de Navarre, le dotant ainsi (y a pas de secret) d’une fan base discrète mais active qui fait un peu penser dans l’esprit à celle de Shaan. Ainsi, on nous promet une clarification des règles, des précisions de background et même des règles supplémentaires (dans un jeu qui, pourtant, n’en manque guère…) offrant aux joueurs la possibilité de créer leur port d’attache et d’utiliser de nouveaux véhicules.

Surtout, la meilleure justification à cette réédition, c’est évidemment que les livres de base (MJ et joueur) ainsi que l’écran sont depuis le temps devenus introuvables. Or, comme malgré les changements, tout ceci est annoncé 100 % rétro-compatible, cela vous permettra d’utiliser le stock de suppléments, eux, toujours disponibles.

Bien sûr, cela passe par un foulancement (sur Ulule, dès aujourd’hui) mais c’est là où, peut-être, le bât blesse. Cette fois-ci, il va falloir faire mouche. Pas comme en novembre 2018.

Signe qui ne trompe pas, Metal Adventures a changé d’éditeur. Certes, on ne peut pas imputer toute la responsabilité de l’échec d’un foulancement à un éditeur mais, bon, quand le dit éditeur est pus occupé à développer ses brillantes gammes de jeu de plateau qu’à soutenir ses confidentiels projets de JdR, ça n’aide pas quand même…

Du coup, bienvenue à une nouvelle structure, Open Sesame Games, qui reprend en fait l’ensemble des actifs JdR de Matagot (donc, notamment, Les Chants de Loss, bientôt livrés – fin février).

https://fr.ulule.com/metal-adventures/

2 pensées sur “Pirates de l’espace, ça rime avec tenaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *