Ô Capitaine ! Mon Capitaine !

Même dans la pire barcasse de l’espace, il faut quand même un capitaine pour donner le cap et finir dans le ventre des requins interstellaires en cas de mutinerie. Mais des mutineries, il n’y en a pas quand le capitaine se nomme Arnaud Cuidet et qu’il tient bon la barre de la gamme Metal Adventures depuis plus de 10 ans. Alors, quel est son plan pour mettre la main sur le trésor de l’édition anniversaire du jeu, actuellement en foulancement ? Quelques rasades de rhum vénusien plus tard, il nous disait tout. Imparable.

1. Ah cool, une édition révisée de Metal Adventures ! Toi aussi, tu as fini par te rendre compte que les règles du jeu étaient trop lourdes ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que malgré mon visage d’éternel adolescent (ou presque), je suis un joueur des années 80. Du coup, pour moi, le mètre étalon, c’est D&D : tout ce qui est plus simple que D&D est simple, et pour que des règles soient « trop lourdes », il faut qu’elles soient plus compliquées que celles de D&D. Donc, Metal Adventures est un jeu simple. Je reconnais qu’il est (très) crunchy, mais faut pas déconner, c’est pas plus compliqué que D&D.

Et puis, honnêtement, j’ai toujours pensé que le système devait être cohérent avec l’univers : décrire une galaxie dure et sans pitié pour ensuite balancer un système ultra-léger, ça ne m’aurait pas paru cohérent. Pour restituer les difficultés du voyage spatial, les contraintes de la technologie et la violence des combats, il faut bien un peu de système. En tout cas, moi, j’en ressens le besoin (en tant qu’auteur, MJ, et même PJ).

2. Au fait, pourquoi une 1.5 ? Tu avais trop la flemme pour une 2.0 ?

Ça a été une vraie question métaphysique. Au final, le fait que la gamme « 1.0 » était bien étoffée et que nous étions contents des suppléments nous a conduit à vouloir une édition totalement compatible avec la gamme disponible. Donc, ça ne pouvait être qu’une « 1.5 » et pas une « 2.0 ».

Cela dit, pas d’inquiétude, le jour où nous déciderons de faire une deuxième édition, je serais prêt !

3. Mouais, je te vois venir quand même : 1.5, changement d’éditeur… Ceci est une révolution, il va falloir tout racheter, pas vrai ?

Ben du coup : non. C’est justement le principe. Enfin, pas « tout », mais forcément, ceux qui voudront jouer avec la nouvelle version devront acheter les livres de base de la nouvelle version.

4. Ah, merde, en fait, j’avais déjà tout revendu pour pouvoir tout racheter… du coup, si je devais n’avoir qu’un seul ancien supplément pour compléter la nouvelle édition, tu me conseillerais quoi ?

Mais c’est horrible comme question ! Un seul supplément ? Et bien, ça dépend : si tu es PJ, ce serait sans problème Les pirates de l’espace, car il contient plein de background sur les pirates, tout un tas d’éléments optionnels pour la création de personnage et une tonne de conseils pour jouer un pirate de l’espace (et des règles pour customiser les vaisseaux spatiaux). Si tu es MJ, ça dépend encore : si tu veux faire jouer la campagne El Barco del Sol, il te faudra La Prise et le Profit pour faire suite à l’aventure contenue dans le Guide du Meneur. Si tu veux bricoler tes aventures toi-même, alors je te conseille Les Trésors du Dernier Millénaire, qui contient des informations sur les races aliens disparues, des listes de trésors dignes de D&D (tiens), des conseils pour mettre en scène les chasses au trésor et trois aventures prêtes à jouer (quand même).

5. OK, OK… mais il va y avoir du suivi inédit quand même ou bien tu as tout dit sur les pirates de l’espace ?

Et bien ça, mon bon monsieur, ça dépendra directement du résultat de la campagne de financement participatif.

La seule chose que je peux dire aujourd’hui, c’est que j’ai conçu Metal Adventures en 2004, et qu’à part une pause de six mois, je ne me suis pas arrêté de jouer depuis, à raison d’environ une partie par mois, voire deux. Donc, du contenu, j’en ai pour encore… une bonne dizaine de suppléments, voire une petite quinzaine.

6. Le premier foulancement (en novembre 2018) a été interrompu de votre propre initiative avant son terme. A qui la faute ?

Toi, tu veux me faire dire des choses méchantes. D’habitude, c’est plutôt mon genre, mais là, honnêtement, c’est soit la faute de personne, soit la faute de tout le monde. En outre, je n’y connais rien en financement participatif, donc me livrer à une analyse du match, en plus pour désigner un fautif, ça ne me paraît pas une bonne idée. Je pense que nous n’étions pas prêts, c’est tout.

7. Du coup, on peut y voir un lien avec le changement d’éditeur (de Matagot à Open Sesame Games) ou là c’est de la théorie du complot ?

C’est complètement la théorie du complot. Open Sesame Games est fondé entre autres par un des associés de Matagot (du coup, ex-associé), qui est parti avec les gammes JdR de Matagot sous le bras, ce dont je me félicite car je l’apprécie beaucoup (il s’agit d’Hicham, pour les connaisseurs). Et au final, les collaborateurs et les indépendants qui travaillaient sur la gamme ont tous fait le transfert. Je ne voudrais pas sortir les violons, mais ce qui compte, c’est les gens plutôt que les étiquettes, non ?

8. Cela dit, OSG a déjà annoncé vouloir éditeur du JdR et du jeu de plateau : ce n’est pourtant pas là le cœur du problème ?

Ah bon ? Franchement, je ne crois pas. Si je voulais vous taquiner, je dirais même « au contraire », car je soupçonne que la qualité des ouvrages Metal Adventures est liée à l’expertise qu’Hicham a développé (et développe toujours) par la production de jeux de plateau.

S’il fallait chercher une petite bête, je dirais que c’est le rythme de production qui pose problème, mais que ce rythme soit lié à des jeux de rôle ou des jeux de plateau, je ne pense pas que ça change grand-chose.

9. Quoi qu’il en soit, là, après seulement quelques jours de foulancement, on en est à plus de 300 %. C’est dingue ce changement ! Qu’est-ce qui peut faire la différence entre les deux campagnes de financement à ton avis ?

Qu’on s’est planté sur la première ? 😉

C’est à peine une blague : nous avons appris de nos erreurs, et Open Sesame Games a renforcé l’équipe qui s’occupe de la campagne. En outre, nous avons eu un an pour communiquer sur l’édition augmentée : le background étoffé, les changements de règles, les nouveaux chapitres (notamment les nouveaux véhicules et la possibilité de fonder un port d’attache), le fait que ça reste compatible à 100% avec la gamme déjà publiée, etc. Ça change des choses !

10. Vous, vous allez être vite à court de paliers. Vous avez prévu quoi pour la suite ? Des peluches ? Des porte-clefs ?

À court de paliers ? Tu rigoles ? Ça fait plus d’un an que le projet existe. Je me suis arrêté de compter à la 13ème version du tableur Excel avec les paliers, et c’était cet été. Du coup, des paliers, on en a… mais j’ai promis de ne rien dire.

Si, je peux quand même dire deux ou trois choses : avec Open Sesame Games, nous privilégions les améliorations de contenu et de qualité. Donc, il y aura des goodies, mais pas que. Notamment, dans les prochains paliers, il y aura une augmentation de la pagination du Guide du Meneur, de la même façon qu’il y en a déjà eu une pour le Manuel des Joueurs.

11. Question vérité : si tu reviens à Metal Adventures, c’est qu’aucun éditeur n’a voulu de Avalon, avoue !

Même pas, et je dirais que c’est plutôt l’inverse : tant que Metal Adventures n’est pas ressorti, c’est compliqué pour moi de m’investir complètement dans Avalon. En l’occurrence, pour Avalon, j’ai déjà engagé plusieurs conversations et compte tenu de mon timing personnel, je dirais que ça se passe plutôt bien.

https://fr.ulule.com/metal-adventures/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *