Dernier moment pour faire chauffer la chaudière

On nous en a déjà parlé : les XII Singes financent en ce moment même un lot de supplément visant à mettre du genre steampunk dans la gamme Abstract Donjon plutôt conçue à l’origine pour faire… ben… du donjon. Cela devient urgent même puisque la souscription n’est en cours que jusqu’au 12 mars. Bon, rassurez-vous, avec quasi 500 % de l’objectif atteint, ça devrait bien se passer même sans vous. Cela dit, le principal auteur de cette vague de suppléments, Frédric Toutain va quand même essayé de vous convaincre de participer, hein.

1. Frédric, ici, on te connait surtout pour Immortalis, le jeu clé en main (également édité chez les XII Singes) sorti en… 2014. Mais depuis, plus rien. Tu as fuit la vague de jeux narrativistes en fait, c’est ça ?

Pas du tout, je suis très fan des jeux PbtA. Ça compte comme narrativiste ? (en tout cas c’était le nom de l’éditeur de Dungeon World, à l’époque…) Je n’ai jamais cessé de jouer depuis mon entrée en club en… euh… au siècle dernier.

2. Le steampunk est un genre apprécié et pourtant assez absent du panorama rôliste français actuel. Il y avait un vrai manque à combler pour toi ou l’histoire que tu voulais faire jouer ne pouvait prendre place que dans cet univers ?

Le genre steampunk a connu quelques sorties en jdr récemment, mais je voulais écrire une histoire dans un univers avec une origine claire. Le steampunk est un genre uchronique, mais pourquoi cette déviation de notre histoire ? Voilà le moteur de cette campagne. Ensuite, ce genre puise dans un imaginaire collectif Jules Vernien (Vernesque ? Vernestique ?) qui me parle beaucoup, et qui se prête très bien à l’aventure héroïque, voire épique.

J’ai donc proposé cette histoire à Franck Plasse, qui a gentiment accepté d’être mon co-auteur. Nous venions d’écrire ensemble Le Sarcophage, la campagne pour Maze Rats, notre écriture en duo était déjà rodée.

3. Le supplément propose une galerie de personnage pré-tirés, mais pourrons-nous jouer avec des personnages créés par les joueurs ou ces pré-tiré sont-ils indispensables pour profiter de la campagne ?

Les 11 personnages prétirés sont pleinement intégrés dans la campagne : plusieurs passages mentionnent des facilités ou des difficultés spécifiques à certains d’entre eux.

Néanmoins, la création de personnage Abstract Donjon est ridiculement simple, et le MJ aura très peu de scènes à adapter pour un personnage créé. La meilleure preuve, c’est que j’ai écrit les prétirés après avoir fait jouer la campagne à ma table. J’espère que cette galerie plaira aux joueurs : les 11 sont des personnages historiques, qui ont mené une vie incroyable à leur époque.

4. Grand luxe pour cette campagne, la souscription éditera également un supplément intitulé « Criminels, Mercenaires, comploteurs » écrit par la crème des auteurs ayant déjà été édités par les XII Singes. Est-ce que leurs contributions t’ont inspiré dans l’intrigue de la campagne ? Tu as donné des consignes pour sa rédaction ?

Et bien ni l’un ni l’autre. Franck s’est occupé de ce supplément, je le découvrirai en même temps que les souscripteurs. J’ai d’autant plus hâte qu’il y a plusieurs auteurs dont je suis fan dans la liste : Cédric Ferrand, John Grümph, Romain d’Huissier…

5. Y aura-t-il des « ouvertures » dans la campagne pour justement pouvoir justement intégrer ces factions et ainsi prolonger les plaisirs de jeu ? Ou la succession des cinq scénarios est bien rodée et ne permet pas ce genre d’ajout ?

La campagne peut se jouer seule, avec simplement le livre de base Abstract Donjon. Mais l’intégration des factions est prévue, sous forme de scènes optionnelles dans chaque scénario. Et ce, sans déséquilibrer les chances de réussite ou d’échec des personnages. Donc on peut faire sans, avec, et même doser selon ses goûts.

6. Qu’apporte le système Abstract Donjon à une campagne de type steampunk ?

Excellente question. J’avais l’idée de cette campagne bien avant de rencontrer Abstract Donjon. La première question qui s’est posée pour l’écriture, c’était « quel système de règles ? » Et Abstract Donjon s’est imposé par ses spécificités : un système simple, qui incite à l’action là où certains la freinent (Raté. Raté. Encore raté.), et qui crée une montée en tension jusqu’au grand final du scénario. Mes joueurs ont adoré et en tant que MJ, c’est incroyablement reposant de se concentrer sur l’histoire sans farfouiller en permanence dans un livre de règles.

7. Le scénario inclus dans le livret de découverte, issu de la gamme Initiative, est annoncé comme étant une préquelle à la campagne, sans être indispensable. Peux-tu nous en dire plus ?

J’ai annoncé à Franck que je voulais écrire un scénario pour des parties de démonstration en convention, et ça a donné naissance au supplément Initiative (qui reprend la faction écrite par Cédric Ferrand). Dans ce scénario, les héros se lancent à la conquête du Pôle nord, ce qui est indépendant de la campagne. Néanmoins il peut parfaitement s’y intégrer en préquelle et a été conçu dans ce but. (et maintenant, je dois en écrire un autre pour les conventions… Eh mais c’est bientôt, Histoire de Jouer 14 à Caen !)

8. La campagne va nous faire voyager de la France à la Russie en passant par d’autres destinations. Est-ce que tu as imaginé plusieurs versions du steampunk selon le pays où se trouveront les PJ ?

Pour écrire les différents décors des scénarios, je suis parti de la situation des différents pays en 1888 (date de la divergence avec notre histoire) et j’ai extrapolé l’impact du développement technologique sur les nations, tout en respectant les marqueurs du steampunk : l’Empire allemand est la patrie des Zeppelins, l’Empire britannique est le berceau des cuirassés à vapeur et la République française a développé des armures de combat et des blindés. Mais certaines nations ont développés des technologies bien plus étranges…

La quasi totalité des PNJ rencontrés sont aussi des personnages historiques, qu’il s’agisse d’agents russes, de diplomates allemands ou de scientifiques américains !

9. En attendant la sortie du supplément, quelles œuvres nous conseilles-tu pour servir d’inspiration ?

Je vais prendre mon courage à deux mains pour… copier/coller le paragraphe Inspirations du livre, mais en l’amputant de quelques références réservées au MJ (oui joueur trop curieux qui lit ça, c’est à toi que je penses)

Jules Verne (qui fait une apparition), ainsi que Edgar Rice Burroughs (qui fait une apparition), Philip José Farmer (notamment sa réécriture du Tour du monde en 80 jours) et Lois McMaster Bujold (Saga Vorkosigan). Une pensée aussi pour La ligue des gentlemen extraordinaires d’Alan Moore (la BD pour le scénario, le film pour les décors), les BD La Brigade chimérique et Hauteville House et des jeux de rôle qui ont déjà abordé ces rivages (Château Falkenstein, GURPS Steampunk et Deadlands).

10. 6 ans sans publier, c’est long. Maintenant que tu es relancé, as-tu d’autres projets en cours ?

4 livres en souscription en 2020, ça ne vous suffit pas ? Pour ceux du fond qui n’auraient pas suivi, je parle de Lieux d’Aventures et de la campagne Le Sarcophage pour Maze Rats (souscription close), et d’Abstract Aventures Steampunk et Abstract Steampunk Initiative.

Bon, puisque vous voulez tout savoir, je boucle la traduction d’Index Card RPG pour les XII Singes et je prépare un nouveau jeu de rôle complet pour 500 Nuances de Geek, via leur excellent Tipee La Caravelle (https://fr.tipeee.com/la-caravelle).

Mais le mieux pour suivre ces sorties, ça reste mon tout nouveau site http://fredric.toutain.site

Et longue vie au Fix !

https://www.gameontabletop.com/cf313/abstract-aventures-steampunk.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *