Démon émerveille ?

Peu sensible aux Whitewolferies en général, c’est de l’œil un peu torve du grand architecte du planning que je vois défiler ces derniers temps, sans toujours tout bien comprendre, les multiples rééditions des titres phares du Monde des Ténèbres, les unes chez Arkhane Asylum, les autres chez Agate et même les prochaines chez LETO (Wraith). Et puis, des fois, un titre visiblement différent – je n’ose pas dire « rafraîchissant » dans le cas qui nous occupe – apparaît et finit par vous attirer l’œil malgré tout.

Pour moi, c’est le cas avec Démon, en tout cas avec sa dernière version, La Damnation, actuellement en foulancement par agate, que ça me fait ça. Déjà, un truc à ne pas perdre de vue, c’est que la première version du jeu, parue au début des années 2000, plutôt donc dans la queue de la comète White Wolf, n’avait pas à l’époque attiré un seul éditeur pour une VF. Il faut dire que, chez nous, ce Demon-là, avait un drôle de goût : un peu comme un In Nomine en moins riche (pas les anges dans le coup) et, surtout, sans les vannes. Donc : bof.

Mais, donc, justement, ce Demon-là n’est plus The Fallen comme d’antan mais désormais The Descent. On joue toujours des démons livrés à eux-mêmes au milieu d’humains toujours prêts à servir leurs desseins mais le contexte techno-futuriste du jeu lorgne désormais très franchement du côté de Matrix. Il est question d’un Dieu-Machine qui a la réalité à sa pogne et dont les démons sont les agents mécaniques qu’il envoie régler de menus problèmes que peuvent lui poser les humains ou, pire, les démons rebelles pris d’une soudaine envie d’indépendance. Donc, oui, vous pouvez aussi rajouter une couche de Blade Runner et même d’une rasade de Terminator. On partait donc d’une base Mondes des Ténèbres mais, au final, le contexte proposé en VO par Onyx Path, nous conduit très, très loin des vampires qui s’habillent en noir en toutes saisons et ont l’air mystérieux mais sexy mais mystérieux.

Tiens, d’ailleurs, un signe qui ne trompe pas : Batronoban, par ailleurs très bien connu de nos services, propose dans le cadre du CF de Agate un scénario inédit de sa création (pas encore financé toutefois à l’heure où j’écris ces lignes). On est donc plutôt dans le bizarre et le dérangeant, tradition maison de chez Batro oblige.

Pour le moment, le CF avoisine les 150 % et il reste du temps donc tout roule. Cela dit, pour des experts du foulancement à succès comme Agate, cela reste des scores relativement modestes. Il faut dire que la gamme VO est déjà pas mal étoffée (6 suppléments et des bricoles) et qu’il y a de quoi nourrir pas mal d’espoir pour cette nouvelle aventure éditoriale.

Le CF porte pour le moment sur un copieux livre de base de plus de 400 pages (si je vous dis qu’il y a un collector, vous me croyez ou bien ?), un écran du MJ et… c’est quasiment tout. Pas de dés spéciaux, de livrets de PJ ou que sais-je. Une sobriété exemplaire. Bon, OK, il y a quand même un recueil de nouvelles. Bon sang ne saurait mentir, pas vrai ? ^^

Il y a tout de même également dans le lot The Demon Seed Collection, un titre bien long pour un tout petit (36 pages) supplément présentant 5 destinations paraît-il prisées des Démons (genre Los Angeles ou Prague) avec un exemple de scénario qui va bien pour chacune d’elles.

Enfin, même si dans le livre de base, vous trouverez la base du système classique des jeux du Monde des Ténèbres (le fameux Storyteller system), le CF s’accompagne aussi d’un livret d’une soixantaine de pages de règles intitulé le God Machine Rules Update. Il contient, en gros, les règles issues de l’ouvrage de règles World of Darkness, désormais obsolète. Il comporte notamment tout ce qui concerne les humains. On va ainsi y trouver les Vices et Vertu, les règles d’Intégrité, un tableau explicatif pour la possession et les esprits, des tableaux d’équipement, etc.

Pour mettre en valeur ce foulancement, Agate organise par ailleurs un jeu-concours qui a déjà commencé mais auquel il n’est pas trop tard de vous mêler lors des deux prochains lundi. Vous trouverez toutes les infos sur le blog dédié par l’éditeur à ses gammes du Monde des Ténèbres : https://chroniques-des-tenebres.blogspot.com

Une pensée sur “Démon émerveille ?

  • 15 mai 2020 à 16:59
    Permalink

    Effectivement le cadre semble à la fois proche de ceux du WoD et nouveau.
    J’ai des souvenir bien insipides de « The fallen » ou il y avait de l’horreur rentré au chausse pied dans tous les vides du jeu. « La Damnation » semble bien plus aboutit/riche et indépendant du reste du WoD.
    Juste, comme c’est Agate je vais personnellement attendre que cela sorte en magasin (chat échaudé…) et suis donc un peu frustré.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *