Le magicien d’OSE

Maître Sinh, le magicien des foulancements niveau 20 (les foulancements, hein, pas le magicien !) de 500 Nuances de Geek revient avec une campagne de financement qui est… euh… étrangement compréhensible en fait. Ou bien y a-t-il un piège ? Hmmm.

Ah, j’avais pas vu ! C’est de l’OSR. Il y a donc forcément un piège (projectile enflammé, +1 contre les CODEVI).

Il s’agit en effet de financer la VF d’un jeu qui porte bien son nom Old School Essentials (Necrotic Games). Alors là, bienvenue au pays des vrais de vrais puisqu’il ne faut pas s’imaginer trouver là un jeu qui tente de reprendre le feeling old school en l’adaptant aux pratiques du jeu moderne mais de cloner, pour ainsi dire tel quel, le D&D d’origine (ou presque…), en tout cas celui de 1981, Tom Moldvay et David « Zeb » Cook (la B/X).

Petite concession à la modernité éditoriale (je veux dire : en plus du fait que cela passe par un foulancement bien sûr ^^), le jeu est publié au format A5 (couverture rigide, entre 60 et 90 pages. intérieur en noir et blanc). Par contre, on retrouvera bien les petits livrets thématiques si pratiques à manipuler autour de la table. En l’occurrence, OSE est présenté en 5 livres de base (Core rule, Genre rules….) couvrant toutes les règles nécessaires.

Il y a forcément une boite (plutôt un coffret pour les tatillons) pour les réunir tous.

Dans l’absolu, ce coffret peut même contenir 7 livrets puisque, prudemment (d’ailleurs, le CF démarre assez timidement), 500 NDG a laissé deux des livrets, plus accessoires, en paliers qui viennent d’être débloqués au forceps (après intervention divine de l’éditeur… ta gueule, c’est magique).

On trouve ainsi l’Advanced genre rules avec des règles inspirées par les très populaires « Advanced rules » des années 1970 (des classes d’humains supplémentaires : acrobate, assassin, barbare, barde, druide, illusionniste, chevalier, paladin, ranger et des classes de races semi-humaines : drow, duergar, gnome, semi-elfe, semi-orc, svirfneblin).

L’autre livre bonus est le Bard and illusionist Spells qui… bah… porte un titre explicite, quoi.

A noter que si vous êtes désespérément trop années 90, vous pouvez aussi avoir les textes des 5 livrets compilés dans un seul gros livre.

Un autre livret pourrait voir le jour si de nombreux paliers sont débloqués avec à chaque fois un scénario de création francophone signé par un auteur de l’écurie 500 NDG. On ajoute un écran du MJ ( 3 panneaux A4 horizontaux, le tout très… euh… en couleurs) pour faire bonne mesure et voiloù.

(…)

C’est *vraiment* tout ?

Naaaan ! Il y a quand même un de ces petits bonus qui font tout le charme des foulancements de 500 NDG. En l’occurrence, il s’agit d’une boîte hors gamme OSE intitulée Endless Dungeons.

Cette boîte est heureusement loin d’être hors-sujet puisqu’elle contient toute le nécessaire pour créer de donjons à l’ancienne au pied levé : un ensemble des grandes tuiles géomorphiques recto/verso permettant de créer des donjons en sandbox (vous posez, cela s’assemble toujours !), des portes, des pièges et autres « mobiliers », ainsi que des dés et tout un assortiment de figurines cartonnées de montres et de héros au format 28 mm

https://fr.ulule.com/old-school-essentials/

Une pensée sur “Le magicien d’OSE

  • 13 juin 2020 à 10:28
    Permalink

    Tout pareil que l’article : un beau financement mâtiné de TGCM, et un écran heu… on peut être amateur d’OSR sans forcément le revendiquer à ce point (mais ne doutons qu’il saura ravir plein de monde).

    Rollez jeunesse !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *