Alors, c’est un jeu avec des anges et des démons…

… OK, ne m’en dis pas plus, c’est bon, j’achète, coco !

Bon, connaissant un peu les idées du boss de chez Stellamaris, je pense plutôt que ce dialogue est de la pure fiction. Certes, la filiation du nouveau projet de l’éditeur (actuellement en foulancement), The Nightstalker rpg, avec le célèbre jeu de Croc, In Nomine Satanis/Magna Veritas est évidente dès le début de la lecture du pitch.

La plupart des histoires au sujet des anges et des démons sont vraies. De nombreux témoignages sont basés sur des faits. Une guerre invisible aux yeux des mortels se déroule derrière nos murs. Un combat entre le bien et le mal. Tout ça pour une seule chose, les âmes humaines…

De nos jours, tandis que Lucifer et ses troupes essaient de pervertir les hommes, les anges tentent de limiter son influence dans notre monde.

Pourtant, la démarche reste originale et permet de considérer ce nouveau jeu comme d’emblée très différent de son glorieux aîné.

A l’origine se trouve le groupe de metal éponyme. Enfin, je veux dire The Nightstalker. Pas Éponyme. Même si ce serait un joli nom pour un groupe de metal gothique. Enfin, bref…  Comme pour d’autres groupes de ce genre (tenez, il n’y a qu’à voir le projet Rotten Christ chez Batrogames – justement actuellement en cours de distribution), ces jeunes gens chevelus ont développé tout un imaginaire qui sert de fil rouge (sang) à leurs compositions, lyrics, pochettes, etc. Et c’est donc cet univers partagé qu’ils ont décidé de nous proposer en JdR.

A ce titre, d‘ailleurs, notons qu’un comics ainsi qu’un métrage sont déjà parus afin de donner de la profondeur à cet univers tout plein d’anges et de démons. Un roman a été également édité chez Stellamaris pour retranscrire les paroles des groupes sous forme de récit. Un projet au long cours, donc.

Mais, là, heureusement pour nous, c’est le JdR qui passe sur le devant de la scène avec ce foulancement, en cours. Au programme, un livre de base au format carré 21*21 cm illustré en N&B d’environ 160 pages (et plus si affinités). Il reprend les règles du système FU, souvent employé dans le cadre des projets de Stellamaris. Il comporte également deux scénarios. Un écran du MJ est également prévu.

Comme souvent chez cet éditeur, le CF est très resserré mais là les spécificités du projet poussent quand même à quelques bonus comme les dés FU qui vont bien (« oui, mais », « non, et » et tout ça) et, évidemment, une BO signée par le groupe pour rester dans l’ambiance. Pour le moment, c’est tout mais des suppléments ultérieurs sont prévus, notamment des campagnes.

L’objectif étant modeste, il est d’ores et déjà atteint mais il reste (un peu) de temps pour faire monter la sauce et donner à ces jeunes gens les moyens de leurs ambitions.

D’ici là, vous pouvez donc profiter du kit de découverte. Celui-ci est du genre pas timide avec plus de 80 pages plus les prétirés : de quoi se faire déjà une bonne idée du projet. Le kit se trouve ici    : https://editionsstellamaris.blogspot.com/2020/04/the-nightstalker-rpg-kit-dinitiation.html?fbclid=IwAR1jb3FYXV-2kUfaG5DpZGIf5K-6pHXjxlNVlbJiTKVSZ5ivBIFsqhXBE7U

https://fr.ulule.com/the-nightstalker-rpg/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *