Le rôle du cœur

Je ne savais pas trop quelle intro vous pondre. J’ai hésité entre un truc sur l’esprit de noël, la fin de l’année, les fêtes et tout et tout, d’un côté. Puis de l’autre, le coronavirus, le deuxième confinement et le tintouin quotidien. Puis je me suis dit qu’au final, j’allais vous déposer les deux sur les bras pour que vous vous fassiez votre propre intro à vous, dans votre tête. Une intro dont vous êtes le héros (ou pas). C’est un nouveau concept. Un concept un peu bâclé, je vous l’accorde.

Tout cela pour dire que, mieux vaut tard que jamais, mais aujourd’hui on parle du Rôl’Event, premier du nom. Il s’agit d’un événement caritatif, porté par une belle représentation du monde associatif rôliste, sous le giron de la Fédération française de jeu de rôle (FFJDR) et qui se tiendra en ligne à partir du vendredi 18 décembre prochain (midi) et ce pendant 48h.

Le Rôl’Event c’est la concrétisation d’une vieille idée qui germa sans doute dans plusieurs têtes un peu partout mais qui fut surtout défendue par Didier Guiserix : celle d’une journée nationale du jeu de rôle. Une vieille idée mais qui, sous l’impulsion de David Robert – il paraît que c’est « un ancien de la maison », je ne vous fais pas l’historique, je ne le connais pas – a pris une tournure résolument moderne et francophone (et non plus juste nationale) avec des influences anglo-saxonnes et vidéoludiques (le Z Event) assumées.

Au menu de cette édition, on retrouve plusieurs types d’activités. Il y a, d’abord les classiques, que ce soit pour des conventions présentielles ou en ligne. La possibilité de jouer, en premier lieu, à des parties en ligne (avec inscription au préalable) avec une belle gamme de propositions qui va du classique aux jeux plus confidentiels et une volonté manifeste d’impliquer les auteurs. On retrouve ensuite un peu plus d’une trentaine de conférences et autres tables-rondes sur des thèmes variés avec des intervenants de premier ordre. Cela va de « devenir animateur MJ professionnel » à « les jeux de rôle et le bien-être » en passant par l’utilisation de l’intelligence artificielle et de la robotique dans vos parties régulières. Entre tout cela, on retrouve encore des animations régulières sur une série de « stands » (sites web) de partenaires.

Et puis, petite nouveauté dans le monde francophone, on retrouve aussi toute une section dédiée aux actual play (il paraît qu’on dira bientôt « parties filmées » mais j’attends encore un peu de voir) avec au menu une quinzaine de projections. Et on peut dire que pour l’occasion, il y a du beau monde avec notamment les participations de Pi, Globtopus, 2d6+cool ou encore le Studio 4d2 (dont on reparlera justement tout bientôt). Et ce beau monde a décidé d’ouvrir des horizons encore peu explorés en actual play avec des parties, par exemple de Itras By, de Freaks Squeele ou encore de MoldUS. Bref, un programme bien chargé que l’on retrouve, dans le détail sur le site du Rôl’Event.

Voilà donc pour la première moitié de l’histoire. Celle qui est liée à l’introduction sur le confinement et le coronavirus ce qui explique que tout cela soit en ligne. La seconde, celle sur l’esprit de Noël, c’est que le Rôl’Event c’est avant tout un événement caritatif. Les organisateurs attendent donc vos dons (même modestes) mais ils vous proposent aussi des contreparties (bundle) dont un « Bundle Mystère » à 25 € franchement bien garni et séduisant (et on me dit que cela continue à augmenter). Et pour ceux qui préfèrent, il y a aussi une boutique plus classique avec des vêtements, pistes à dés…

L’ensemble des bénéfices récoltés seront répartis entre les blouses roses, une association française qui intervient auprès des enfants hospitalisés et des personnes âges en Ehpad et la fondation suisse Théodora qui œuvre aussi auprès des enfants hospitalisés. L’objectif des organisateurs, franchement modeste au vu des efforts déployés, est de 7.000 €.

Quoiqu’il arrive, le Rôl’Event a pour ambition de s’installer durablement dans l’univers rôliste francophone. Une deuxième édition, l’année prochaine, est déjà en préparation (et on sent que les projets ne manquent pas). Il paraît aussi qu’une série de plus petits évènements viendront ponctuer l’année 2021, histoire qu’on ne les oublie pas. Et puis si les dynamiques françaises et suisses ont pu être mises en place dans des temps records, l’événement ambitionne aussi de s’étendre au Québec et en Belgique pour ses prochaines éditions. Avis aux amateurs.

En attendant, confinés ou pas ce week-end, vous savez désormais où vous pourrez passer d’agréables moments en joyeuse compagnie…

David

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *