The Sprawl : Dossiers en souffrance [chronique]

Votre mission si vous l’acceptez…

Après Métapole, un supplément français 100% inédit, Khelren continue d’enrichir la gamme de cet excellent jeu Cyberpunk avec Dossiers en souffrance, la traduction française de Mission files. Ce supplément contient 14 scénarios, présentés suivant un crescendo d’intensité et de difficulté.

Ne passons pas par quatre chemins : si vous avez aimé The Sprawl, vous allez adorer Dossiers en Souffrance. Il est, pour moi, le complément parfait au livre de base, au point de le rendre quasi-indispensable.

Le cyberpunk sous toutes ses facettes

Maintenant que nous avons commencé par la conclusion, voyons pourquoi je suis tombé amoureux de ce supplément. Tout d’abord, les thèmes abordés dans les missions et les modes opératoires proposés sont d’une grande variété : infiltration, assassinat, enquête, gangs trafiquant des simsense, rockstars, cybervirus, et bien sûr guerres corporatistes, tout y passe. Secouez, et vous obtenez un concentré de cyberpunk pour tous les goûts et pour tout type de PJ.

Ajoutez à cela que l’édition française, en plus dix scénarios de la VO, ajoute 4 scénarios sur des thématiques qui demandent des modifications supplémentaires de la mécanique de jeu, et vous avez un panorama complet allant du voyage dans le temps à l’infiltration d’un mouvement écologiste.

Des missions clé-en-main

En plus de réussir à retranscrire l’ambiance cyberpunk dans chaque intrigue, le supplément donne tous les conseils pour vous approprier au mieux chaque mission. Chaque mission présente les acteurs et leurs objectifs, fournissant un matériel clé-en-main, et laisse des espaces vacants pour que vous puissiez greffez vos corporations ou les quartiers de votre conurb’.

C’est là l’un des points forts du supplément. Je m’explique : The Sprawl est un jeu à mission. Pour servir cette proposition ludique, le livre de base propose une structure, des outils. Le jeu le fait très bien, mais le MC débutant peut se sentir limité ou contraint par l’utilisation de ces outils. En donnant une multitude de cas concrets d’utilisation commentée de ces outils et de leur bidouillage, le supplément montre comment utiliser tout ce que le livre de base propose. En plus des scénarios, c’est une véritable aide de jeu qui se développe au fil des pages, et c’est une vraie libération.

Anatomie d’une mission

Chaque mission est décrite sur le même format, à savoir :

  • Résumé analytique présente l’intrigue et ses enjeux en quelques mots.
  • Commentaires donne les indications permettant d’appréhender le scénario. La section indique quels profils de personnages sont adaptés ou non à cette mission et propose des adaptations. Par exemple, la mission parfaite pour un Hacker, mais un pilote risque de s’ennuyer sauf aménagements.
  • Questions en suspens entre dans le cœur de la mécanique. Vous trouverez ici une liste de questions, liées à l’intrigue, auxquelles vous devrez penser pendant votre préparation pour anticiper des rebondissements et improviser sur la réponse qui vous semble la plus porteuse quand la question vient à se poser.
  • La rencontre présente la rencontre avec le commanditaire de la mission et, chose rare pour un Pbta, détaille la scène.
  • Acteurs et décors présente les informations utiles sur les corporations, lieux et PNJ clés de le mission. Ils sont d’abord définis par leurs objectifs et modes opératoires.
  • S’ensuivent les comptes à rebours d’investigation, d’actions et les directives de mission, avec souvent plusieurs variantes possibles.
  • Mener la mission » est généralement la plus grosse section. Elle regroupe les conseils au MC, pour mener la partie : comment jouer telle scène, comment anticiper et préparer les réponses aux « questions en suspens ». Ces paragraphes sont à la fois très utiles pour préparer la partie et pour employer au mieux les outils proposés par le système de jeu.
  • Modifier la mission propose des variations sur la mission, parfois des pistes pour l’enrichir d’intrigues secondaires ou des modifications permettant d’implémenter des profils de personnages déconseillés.

Des missions prêtes à jouer, mais adaptables

Comme vous pouvez le constater, l’ouvrage donne l’essentiel en quelques pages. La préparation n’est certes pas facultative, mais il ne reste plus qu’à raccorder la mission à votre mégapole, à vos corporations et aux directives des PJ. C’est là que le supplément se révèle très bien conçu, car il prévoit à chaque étape des espaces pour que vous puissiez insérer un acteur ou adapter un passage à vos besoins. Ne reste donc plus que l’habillage propre à votre conurbation à penser : le look de vos PNJ et des décors ainsi que des évènements ou rencontres personnalisés pour  les PJ.

Cette structure ouverte permet en outre de dépasser le cadre de The Sprawl : vous pouvez facilement adapter chacun de ces scénarios à votre jeu cyberpunk favori. La seule préparation supplémentaire que vous aurez en tant que MJ sera d’écrire les caractéristiques chiffrées des PNJ et à répondre aux « questions en suspens ». Vous pouvez même conserver la mécanique des Compte-à-rebours, utile pour suivre le déroulement de l’intrigue mêle si vous n’utilisez pas une Apocalypseries.

Photo de famille

Rédiger un supplément (2d6+Pro) : 10+

Quatorze missions.
14 !

Elles ne seront pas forcément toutes adaptées à vos goûts, mais toutes sont adaptables à votre campagne, voire à votre jeu fétiche. En outre, vous trouverez assurément votre bonheur dans la majorité d’entre elles, tout simplement parce qu’elles transpirent le cyberpunk.

Ajoutez à cela une qualité de rédaction, de traduction et de mise en page impeccable et vous avez là un très bon supplément, aussi différent que complémentaire de Métapole.

Liens pour vous procurer :
La version Papier
La version numérique

3 pensées sur “The Sprawl : Dossiers en souffrance [chronique]

  • 26 février 2021 à 10:31
    Permalink

    Hello,
    D’habitude on ne met pas de lien, mais là, comme c’est de l’auto édition, c’est vrai qu’on peut. L’article à été mit à jour.
    Apres, certaines boutiques commandent aussi des exemplaires papiers pour les proposer à la vente.
    Bonne lecture et bon jeu 😉

    Répondre
  • 27 février 2021 à 15:24
    Permalink

    Merci pour la critique! 🙂

    Pour acquérir le pdf, le lien le plus direct est:
    https://khelren.itch.io/dossiers-en-souffrance
    (Le lien fourni dans l’article amène sur le devlog, c’est pas le plus évident à naviguer pour ceux qui ne connaissent pas itch.io)

    A noter que Samuel Ziterman diffuse en ce moment un format court (chaque épisode dure une vingtaine de minutes), en duo (1 MJ – 1 PJ), portant sur une des missions inédites de « Dossiers en souffrance »:
    https://www.youtube.com/watch?v=DLC_kSx_-_k&list=PL9Z3xKmS59CurG31IuBNTjGiSDV9DRzyr

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *