Un Lundi/gratuit spécial : Un Rôliste en Peignoir

Ah, le doux rêve. Rester tout le lundi en peignoir devant son ordi pour palper le gratuit de la semaine.

Et bien, c’est un peu ça que l’on vous propose en consacrant ce lundi/gratuit à un auteur en particulier : Un Rôliste en Peignoir. Vu tout le gratuit qu’il propose sur son site, vous pourriez bien avoir besoin en effet de poser une RTT pour glandouiller en tenue négligée afin de télécharger et lire tout ça.

Tout ça ? Oui, quand même. Cette semaine, on fait péter les scores en ne vous aiguillant pas sur deux productions gratuites comme d’habitude mais sur l’ensemble du catalogue de l’auteur qui comprend :

  • Astropets : (…) euh non, vous êtes nuls en anglais. C’est plus précisément l’aventure des animaux domestiques dans l’espace. Cela a l’air un peu débile dit comme ça mais c’est en fait vachement malin car l’idée est d’incarner les successeurs intelligents de la petite chienne Laïka ou du singe Albert dans une SF rétrofuturiste. C’est aussi un vrai jeu complet qui tient dans un livre de 138 pages joliment présenté.
  • Fractal : n’est pas un jeu mais un chouette outil en deux pages pour vous guider dans le cadre d’une création d’un royaume, une ville, une station spatiale… bref, un cadre de jeu. Malin et joliment mis en forme là aussi.
  • Everlocked : un jeu très court mais riche sur de la fantasy urbaine assez classique avec des mages contemporains et tout.
  • Vendetta : un jeu court (10 pages) sur la Prohibition. Son système de jeu utilise le poker d’as et la mise en page claque comme dans tous les projets du Rôliste en Peignoir.
  • (…)

Oh, et puis zut, il y en a encore d’autres alors, le mieux, c’est de vous laisser directement avec l’auteur. Mesdames et Messieurs : Un Rôliste en Peignoir.

———————————————————————————————————

1. Oh, sérieux, c’est quoi ce nom ?

Oh l’attaque facile ! Alors je pouvais prendre un nom random qui sonne rôliste un peu classieux, genre Forgeflamme Inc. ou Innsmouth Paradise, mais ça aurait été péter plus haut que mon cul et j’ai l’impression que tout a déjà été pris. « Un Rôliste en Peignoir » c’est rigolo, ça me correspond bien, et si un jour je vends des bouquins sur des salons ça peut être un bon gimmick d’accueillir les gens en peignoir.

2. Moi, en tout cas, ça me renvoie l’image d’un beau glandeur. Pourtant, tes jeux sont en fait très chiadés avec des illustrations maison, une belle mise en page… Il est où le vrai Rôliste derrière son peignoir alors ?

Je peux être un vrai beau glandeur ouais. En même temps, quand on voit tout ce qui nous est offert sur un plateau aujourd’hui : jeux de rôles, jeux de sociétés, jeux vidéo, sans oublier les séries et le cinéma, une offre plus que pléthorique et en accès quasi-illimité. Dur de ne pas glander face à ça. Il y a même de quoi sombrer devant autant de divertissement, on vit une époque folle.

C’est gentil ces petits compliments sur mes mises en page, merci ! Je veux faire un effort sur chaque jeu, même si c’est juste une maquette toute simple, je veux la soigner. Déjà parce que c’est mon métier (je travaille dans le milieu du jeu de société, où l’esthétisme est primordial), et qu’il n’y a rien de plus aride et triste qu’un jeu mal agencé et mal présenté. Le niveau de qualité graphique des jeux de rôle a tellement augmenté depuis le début des années 2000 qu’il est impensable de vouloir impacter un minimum les gens sans faire un effort de ce côté, même (et surtout) si c’est gratuit.

 

3. Tes jeux sont souvent courts, voire très courts. C’est une intention de ta part ou juste la flemme ?

Les deux ! Il y a évidemment une partie flemme. Entre mon travail et la vie de famille, c’est pas évident de se poser pour écrire de gros jeux qui nécessitent énormément de savoir-faire et de test pour être du niveau de qualité que je vise.

Et de l’autre côté, j’ai toujours aimé les formats courts, ces petits jeux qui tentent des trucs, qui expérimentent. Je pense que toutes les merveilleuses créations amateurs ou semi-pro qui ont essaimé internet depuis l’époque du forum The Forge ont vraiment façonné un pan du jeu de rôle actuel. Plein de petites innovations de game design qui ont été copiées, transformées, digérées jusque dans les gros jeux mainstream. Je n’ai pas la prétention de vouloir réinventer la roue et exploser les codes du JdR, mais c’est agréable de bricoler ses petits systèmes sur ce genre de format, voir comment c’est reçu, comment je pourrais améliorer ça plus tard. Je vois ça comme un entraînement en fait. Je me prépare pour des plus gros projets, un jour peut-être.

4. Revenons au fait que tu écris, illustre et mes en page. Euh, tu connais le principe du crowdfunding ou pas du tout ?

Eh bien figures toi qu’Astropets n’est pas passé loin du crowdfunding ! Un éditeur était intéressé et on a travaillé ensemble un moment sur le projet. Mais pour tout te dire, l’idée me chagrinait un peu. Même si je suis content de ce jeu, le décliner en une gamme avec écran, supplément, campagne, dés custom et tout le tralala, ça me paraissait too much. 

Ce jeu est né d’une blague, c’est typiquement le genre de titre où tu joues 2/3 parties avec tes potes pour te marrer un bon coup et puis basta. Alors en demander 30 balles pour une impression couleur, voir le double si tu veux l’intégrale, j’aurai eu l’impression de voler les gens. Je comprends tout à fait qu’un éditeur doivent faire une marge convenable et que les add-ons soient un bon, si ce n’est le seul moyen d’y parvenir, mais pour ce projet je pense que ça ne se justifiait pas. Ce qui fait que j’ai finalement décliné l’offre.

C’était peut-être une connerie de refuser, qui sait ? Le rendre gratuit c’est chouette, mais est-ce que le jeu est vraiment joué ? Est-ce que, s’il avait été payant, les joueurs auraient fait l’effort d’en faire quelques parties pour rentabiliser leur achat ? Est-ce qu’un jeu gratuit a vraiment une valeur ? Tant de questions, c’est vertigineux.

5. Tu as l’air d’avoir des goûts très éclectiques avec des projets parfois franchement loufoque (comme Astropets, donc) et d’autres beaucoup plus sérieux. Comment on fait pour s’y retrouver nous derrière ?

Je n’ai pas de bon conseil pour ça, je suis effectivement un mec qui aime trop de trucs, dans tous les domaines. Et j’ai la chance d’avoir un groupe de jeu avec des amis exceptionnels qui me suivent dans mes délires à un rythme quasi-hebdomadaire. Ils sont toujours partants pour tester mes conneries, pour faire tester les leurs. Tout comme on aime aussi faire du jeu mainstream et tataner du gob à DD5. Je suis un curieux qui a envie de tout faire, mais c’est ce qui me rend aussi bordélique. Mon site doit refléter ça je pense. Mais promis, si un jour il y a vraiment trop de bordel, je ferai des catégories.

6. Bon, là, je suis actuellement en peignoir derrière mon ordi et j’ai la flemme de tout lire sur ton site. Tu peux me conseiller un seul jeu à télécharger ? 

Je te conseillerais Fractal, un petit jeu/outil pour créer un univers facilement avec juste un D6. Contre toute attente, c’est mon plus gros succès depuis que je publie mes conneries (on avoisine les 2000 téléchargements, ce qui est juste fou). J’ai eu tellement de retours positifs et de messages où des joueurs m’envoyaient leurs créations, j’ai vraiment touché un truc et c’est super chouette.

7. Et là, tu as tout donné ou tu en as encore dans le peignoir ?

J’ai des idées à foison, donc j’espère bien continuer de publier des trucs pendant quelques années encore. Et pour tout te dire j’ai envie de m’attaquer à des jeux plus gros, plus consistants.

J’ai envie de fignoler un autre système générique (ouiii, encore un générique comme il y en a des milliards, mais j’adore ça). Un truc vraiment taillé pour mes habitudes et celles de mon groupe de jeu. Et j’ai dans l’espoir que ce système puisse motoriser un gros jeu de SF que j’ai commencé depuis trop longtemps et qu’il faut que je finisse un jour. C’est mon objectif pour cette année et peut-être la prochaine vu mon rythme. C’est le problème de bosser en peignoir, c’est confortable, mais ça donne furieusement envie de glander sur le canapé.

 

Une pensée sur “Un Lundi/gratuit spécial : Un Rôliste en Peignoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *