Oh, my god, Omega !

Toujours soucieux qu’un plan se déroule sans accroc, Odonata Editions initie le foulancement de son nouveau jeu à date prévue, quelques semaines après nous avoir proposé le kit de découverte de cet univers de SF, Omega. Carré de chez carré.

Omega est un jeu de SF. Mais, attention, de la SF avé des robots. C’est en quelque sorte un lointain cousin de l’antique Heavy Metal de Croc dans le sens où les PJ incarnent ces êtres robotiques. Comme dans ce jeu, vos incroyables capacités robotiques n’excluent pas, à vos risques et périls, l’émulation des sentiments et passions humaines (amour, amitié, peur, etc.). Qu’est-ce qui sera le plus utile pour faire face aux missions d’infiltration ou de contre-espionnage confiées par votre fabricant ? A vous de le décider.

Niveau système de jeu, la filiation se fait elle avec l’autre jeu de l’équipe, Insectopia. On retrouve donc le principe du petit sac avec des « blattes » à l’intérieur pour gérer le hasard. Ici, les « blattes » deviennent des « diodes » et les règles sont largement adaptées au contexte SF de Omega mais l’idée de base reste quand même la même.

Du coup, paf, le foulancement. Parce que, pour jouer méga-bien à Omega, il vous faut ses fameuses diodes.

Mais pas que, visiblement, car l’ambition de Odonata est bel et bien de financer d’un coup d’un seul toute une gamme assez copieuse, soit :

– un livre de base de 320 pages couverture rigide carré, livre cousu, format US Letter (22x28cm). Cet ouvrage comprendra la description de l’univers, la création de personnages, les règles de jeu et un scénario introductif.

– un livre Univers et secrets d’environ 220 pages (évolutif suivant paliers atteints), même format ; il décrira l’univers d’Oméga et ses secrets. Vous y trouverez également des aides de jeu et un scénario. Le livre du MJ, quoi.

– un recueil de scénarios de 120 pages, même format, comprenant 7 scénarios (évolutif suivant paliers atteints).

– l’inévitable Écran du MJ (rigide, trois volets paysages) servi avec sa farandole de scénario et 5 livrets de Firmes.

On y ajoute quelques accessoires comme une carte de l’univers connu (format A2), un sachet des fameuses diodes, des dés spéciaux ou encore la version imprimée du kit de découverte (dans sa version augmentée). Ouf.

Le foulancement se déroule bien avec déjà environ 250 % de l’objectif atteint alors qu’il reste encore de nombreux jours.

Tant mieux.

Encore une fois, on ne connaît pas ces gens. Pour tout dire, ce jeu n’entre pas forcément dans les goûts de l’équipe (à voir à la lecture complète, bien sûr) mais, de ce qu’on en sait jusqu’ici, voilà une équipe sérieuse, très respectueuse des délais et très impliquée dans la communication autour de l’avancée de ces projets. Parmi les bons élèves du foulancement à n’en pas douter. Si on ajoute le fait que la page du foulancement est riche en infos, que la version light du kit de découverte est dispo gratuitement depuis des semaines et que ces jeunes gens organisent des démos sur Discord, il n’y aucune raison de trembler avant de dégainer la CB : vous êtes là en terrain de confiance.

https://www.gameontabletop.com/cf453/omega-l-univers-des-synthetiques.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *