Nutria de habla española

Cela se confirme. C’est à un étrange phénomène zoologique auquel nous assistons depuis quelques mois. Non seulement il existe une loutre rôliste (ce qui, vous l’admettrez, est déjà assez curieux) mais il se confirme de plus en plus que celle-ci parle parfaitement la langue d’outre-Pyrénées (cherchez sur une carte, là je peux rien pour vous…).

Ainsi, après avoir repoussé d’un revers de patte furibond (wif !) le projet de VF de Adventure Time après avoir découvert que certes le jeu était espagnol mais que le dessin animé l’inspirant était lui de langue anglaise (le jeu sera finalement traduit par Arkhane Asylum), l’éditeur au pwal se lance (ou se relance) dans plusieurs projets estampillés tapas et corrida.

Rappelons que les jeux récemment ou prochainement sortis par la Loutre (Blacksad – désormais distribué dans le réseau Fnac ! -, Petits Détectives de Monstres et Hitos – à paraître en janvier 2017) sont déjà tous issus de la dynamique scène ibérique, ce sera aussi le cas de projets à venir, soit :

  • Dreamraiders : ce jeu onirique situé quelque part entre Inception et La Méthode du Dr Chestel (donc : loin, très loin !) sera le prochain projet de l’éditeur. Le financement sera lancé en février 2017 : on ne sait pas si cela sera sous forme de précommandes classiques (l’habitude chez cet éditeur) ou d’un foulancement. Eh oui, faut pas rêver…

  • Fragmentos : ce jeu d’horreur est une nouvelle licence acquise par la Loutre pour son planning 2017. Il s’agit d’un jeu qui se veut très accessible avec une version allégée du système générique HItos et, surtout, une belle collection de PJ prétirés (12) accompagnée de dix scénarios courts (4 pages) permettant d’explorer tour à tour tous les aspects du genre horrifique.

(…)

Kwâââ ?

On découvre finalement que la Loutre fait des infidélités à sa langue préférentielle puisque un autre projet (pas nouveau-nouveau mais qui avait disparu de nos radars) refait surface dans ce planning et c’est… de l’anglais adapté du finnois. Pffffff.

  • Stalker : est l’adaptation en jdr du roman de Boris Strougatski Pique-nique au bord du chemin lui même adapté au cinéma par Tarkovski. Ouep, on est loin de l’ambiance jabugo et sangria, là… Il s’agit donc d’une sorte de mélange SF/occultisme dans lequel des « zones » mystérieuses (sans doute des lieux de contact ET) suscitent les convoitises et les interrogations de tous. Le jeu est soutenu par l’auteur du roman lui-même. Il est motorisé par un système diceless. Actuellement, l’ouvrage bénéficie d’un relookage (notamment la couverture) sous l’égide de l’illustratrice Tania Sanchez-Fortun (bien connue notamment des lecteurs des ouvrages des XII Singes). Enfin, l’éditeur envisage aussi de traduire le roman The hollow pilgrim signé de l’auteur du jeu.

Bon, vodka ou malaga ? La Loutre va tester tout ça à l’occasion des fêtes et vous donnera ses préférences début janvier. Hips.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *