Coriolis : enfin arrivé à bon port !

Ça y est. Après, deux ans d’attente, on finissait par ne plus y croire, mais le foulancement de Coriolis a bien été livré par AKA Games. Est-ce que la patience des souscripteurs a été récompensée? Ouvrons le carton pour le savoir…

Vis ma vie de Pledgeur

Lundi matin. Mail de Chronopost indiquant l’arrivée d’un colis.
Bizarre, je n’ai rien commandé récemment….. Tiens, c’est censé arriver demain. J’hésite à cliquer sur le lien dans le mail de peur d’une tentative de phishing (ou d’hameçonnage vu que c’était récemment la semaine de la langue française). Finalement, vu que l’adresse mail a l’air valide, je clique. Aucune indication sur l’expéditeur…. Bon, on verra bien en ouvrant le colis.

Mardi, le colis arrive. C’est gros, c’est lourd.
J’ouvre. Ah ben tiens : Coriolis!!!
J’avais souscrit à ça, moi?
Ça fait super longtemps non? D’ailleurs, je me souviens, j’avais vachement envie de jouer à ce jeu à l’époque…. Mai c’était y a longtemps. Maintenant, j’ai Alien RPG…. Alors, on lit ou on revend?

Du lourd !!!

Le carton est bien rempli. Et globalement, le matériel est assez impressionnant. On en a vraiment pour son argent…

Voici le détail du pack Mystique :

• Livre de base
Plus de 350 pages de texte. Avec de nombreuses illustrations, des cartes, des plans de vaisseau. Le livre est magnifique. Facilement au niveau d’Alien. Ce qui et un sacré compliment.

• Artbook
Près de 40 illustrations en double page. Une petite dizaine d’illustrations en pleine page. Et un peu de remplissage avec la reprise des concepts de personnages. Le tout est magnifique. A regarder avant les parties pour laisser vagabonder son imagination. Et bien sûr, à montrer aux joueurs pour une bonne immersion.

• L’émissaire perdu – Premier volet de la campagne
Environ 230 pages tout en couleur. Même qualité que le livre de base, avec la présence d’illustrations (portraits de PNJ et plans de lieux).

• Recueil de scénarios
Présentation de six aventures et de trois lieux, sur environ 230 pages tout en couleur. Même qualité que le livre de base, avec la présence d’illustrations (portraits de PNJ, plans de lieux et de vaisseaux).

• Écran de jeu
Construit comme un tank. L’illustration est très jolie.

• Atlas abrégé
Une soixantaine de pages. Couverture souple. Entièrement en couleur et papier de qualité.

• Artéfacts et Factech
20 pages, couverture souple. Entièrement en couleur et papier de qualité. Moins d’illustrations que dans les autres livres.

• Scénario de découverte
Une trentain de pages. Couverture souple. Mais entièrement en couleur. Le papier est plus léger que pour les autres livres.

• 5 dés Coriolis
Pas très lisibles, il faut bien l’avouer. Du coup, je jouerai avec le dés Aliens (les dés noirs, pas les dés de stress).

• 5 Carnets de personnage
Je n’ai jamais compris l’utilité de ces livrets. Et pourquoi 5 et pas 6?

• Jeu de cartes
(format cartes à jouer) 36 cartes d’icônes, 12 cartes PNJ et 5 cartes membres d’équipage (visiblement, ce jeu est fait pour jouer à 5…). Ces cartes sont de qualité et apporteront sans doute un plus dans vos parties (en mode présentiel bien sûr).

• 5 jetons “Points Sombres”
Complètement dispensables…. Et pas très jolis, il faut bien le dire….

• 11 cartes représentant les concepts de personnages (Format 21*10 cm)
Toujours utiles lors de la séance de création de personnages. Ça permet de les distribuer aux joueurs et de ne pas avoir à prêter le livre de base.

• 7 cartes de vaisseaux (Format 21*14,8 cm)
Illustrations (très réussies) d’un côté et caractéristiques techniques de l’autre.

• 9 cartes de créatures (Format 21*14,8 cm)
Illustrations (réussies) d’un côté et description + caractéristiques techniques de l’autre.

• 5 cartes de planètes (Format 21*14,8 cm)
Illustrations d’un côté et description + caractéristiques techniques de l’autre.

• 15 cartes de PNJ (Format 21*14,8 cm)
Illustrations (réussies) d’un côté et description + caractéristiques techniques de l’autre.

• 6 cartes format A4 recto-verso
On y trouve pêle-mêle : la carte du système Kua, celle des environs du Monolithe, 5 plans de vaisseaux différents, la carte du troisième Horizon et de la Station Coriolis (la police de caractère est un peu petite pour ces 2 cartes), ainsi que le plan de combat de vaisseaux et d’une autre station spatiale. Le tout est joli et invite au jeu.

• 2 Marque-page en couleurs (format 20 * 6 cm)
Le livre de base a un signet. Donc, l’utilité de ces marque page est assez relative.

• 20 Feuilles de personnage
Toujours utile. En couleur, mais ça aurait pu être du Noir et Blanc, ça n’aurait pas changé grand chose. La qualité du papier semble correcte : on peut gommer sans craindre de passer au travers…

Quand un foulancement fait écho au thème de son jeu.

Dans Coriolis, le Zenith est un vaisseau monde parti à l’aventure pour coloniser le étoiles. Mais quand il arrive à destination, sa population se rend compte que des portails ont été ouverts et que de nombreux colons sont arrivés avant eux. Ce qui va poser des problèmes. Ça ne vous rappelle rien? … Non? …. Vraiment?

En mars 2018, le foulancement de Coriolis promet un jeu basé sur le système Year Zéro qui se passera dans l’espace. Quand le jeu arrive deux ans plus tard, après bien des péripéties, les joueurs se rendent compte qu’il y a déjà un jeu de science fiction spatial motorisé par Year Zero : Alien RPG. Celui-ci est arrivé avant Coriolis, sans passer par la case foulancement… il a pris un “portail” pour arriver plus vite. Bref, il va falloir que les deux jeux cohabitent. Et vu le succès d’Alien, il est possible que Coriolis ait un peu de mal à s’imposer.

D’un côté, nous avons un jeu complet, avec un setting original, de nombreuses illustrations magnifiques et inspirantes, ainsi que plusieurs scénarios et une moitié de campagne. De l’autre, nous avons un jeu prometteur avec deux gros scénarios et une gamme qui ne demande qu’à se développer… Finalement, on peut se demander quelle stratégie est la meilleure : un foulancement pour livrer énormément de matériel, mais très tardivement. Ou au contraire : fournir le jeu rapidement, directement en magasin et en étoffant la gamme plus tard. L’avenir nous le dira. Mais le joueur peut se réjouir d’avoir deux offres aussi qualitatives (au moins en terme de matériel).

Au final, il faut bien admettre que les souscripteurs ont reçu du matériel de qualité, ce qui récompense la longue, très longue attente… Maintenant, il faut lire tout cela, ce qui va prendre pas mal de temps: rendez-vous dans deux ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *