Ère de la Rébellion : Cible Verrouillée

Au moment où Rogue One réhabilite la figure iconique du pilote de la rébellion dans sa combinaison orange, Edge sort dans un timing parfait, cible verrouillée, un deuxième supplément de la gamme « Ère de la Rébellion« .
Après le scénario Assaut sur Arda 1 (lire la critique sur le Fix), celui-ci est le premier supplément de contexte s’intéressant particulièrement à l’une des « carrières » offertes par le jeu, en l’occurrence ici, l’AS (pilote).

Sur le plan matériel, l’ouvrage est en tout point comparable à ses aînés tant dans la quantité que sur la qualité et le prix, on ne s’y attardera donc pas.

Dans sa composition ce livre est, là encore, conforme aux standards de la gamme. On retrouve dans la première partie, le classique « blabla » introductif pour rôlistes à court d’imagination permettant de créer des backgrounds variés à ses personnages. Puis on enchaîne avec trois nouvelles races d’aliens jouables (Chadran-Fan, Dresselien, Xerto) qui, s’ils ne séduisent aucun joueur tant ils sont originaux, devraient cependant permettre à de nombreux MJ de se lâcher et créer de savoureux PNJ. Arrivent ensuite les trois nouvelles spécialisations de carrières (cavalier, tête brûlée et bidouiller). Pas des plus originales, elles offriront tout de même des alternatives plus riches que certaines d’autres carrières (Edge Of Empire). Enfin, deux capacités emblématiques (finalisation de l’arbre des talents) d’As viennent compléter le tableau.

La deuxième partie, regroupe l’habituel catalogue d’armes, de matériel, de droïdes, de vaisseaux (et leurs améliorations). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on en a pour son argent. Dans un livre faisant la part belle au combat aérien, il est agréable de voir autant de variété tant dans les véhicules que pourront équiper les PJ, tout comme leurs futurs adversaires. On décomptera ainsi pas moins de quatre variantes plus ou moins coriaces de chasseurs Tie, des armes anti aériennes, des vaisseaux lourds, etc.

La dernière partie apporte beaucoup d’éléments novateurs : nouvelles tables de gestion, avantages et inconvénients dans différents contextes de bataille spatiale, règles spécifiques sur l’utilisation des droïdes Astromech, sur le pilotage et les combats aériens. Mais elle traite surtout d’un sujet délicat pour le MJ, à savoir, intégrer les pilotes à leurs aventures dans le monde de Star Wars. Le pilote est, comme je l’écrivais plus haut, une figure iconique de ce monde, et de nombreuses aventures comportent de vastes combats aériens. Cependant le risque est grand avec des personnages hyper spécialisés comme les As de ne les voir exister que durant ces phases-là et, pour les autres joueurs, de devenir spectateurs de leurs exploits. Dans les films ou les séries animées de l’univers Star Wars, les très bons pilotes comme Anakin, Luke ou Han Solo sont rarement spécialisés à ce point. Ils existent d’abord ou surtout comme chevaliers jedi, ou contrebandier. Ils sont donc en capacité de « briller » à la fois dans les combats aériens ou les poursuites, mais aussi dans toutes les autres phases sociales ou d’enquête que peut comporter une aventure de JDR. En effet, que peut être la valeur ajoutée d’un pilote de chasse, ou d’un artilleur dans une enquête de contre-espionnage ou lors un rendez vous diplomatique ? C’est pourquoi Cible Verrouillée propose de créer ou d’adapter scénarios et campagnes pour les faire tourner autour du monde de la chasse et des combats aériens.
À bien y réfléchir, l’idée est très ingénieuse ; l’Ère de la Rébellion est déjà un jeu clairement tourné vers les exploits militaires, contre un adversaire clairement haïssable et largement supérieur en nombre et en puissance. Or, l’aviation, et la chasse en particulier ne sont elles pas un des genres les plus représentés du livre ou du film de guerre ?
On peut donc déjà imaginer les contours d’une campagne basée sur une unité de chasseurs de la rébellion à la mode Têtes Brulées (série TV de la fin des années 70), inspirée de la saga des Tigres Volants (premiers album de Buck Danny), ou bien encore, une odyssée plus personnelle comme Le Grand Cirque de Pierre Closterman.
Des scénarios One Shot inspirés de Top Gun, Flyboys, L’instinct de l’ange ou du Crépuscule des aigles sont aussi possibles.
Comme vous le voyez, les sources d’inspiration ne manquent pas, faut il encore s’assurer qu’on a des joueurs intéressés par ce type d’aventures.

 

 

À noter que le supplément offre aussi des règles pour gérer la cavalerie, assez anecdotiques à mon goût, elles pourront cependant intéresser ceux qui utilisent le supplément sur les colons de EoE et qui veulent insister sur le côté Far West de l’univers Star Wars.

Au final, peut être pas le plus « utile » des suppléments de contexte, mais sûrement un des plus intéressants, toutes gammes confondues. Il ravira tous ceux qui rêvaient, petit, d’être pilote et qui pourront aujourd’hui le devenir, au moins sur papier.

Notre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *