Un JdR qui va faire du bruit

Avec les foulancements et, plus généralement le web, c’est comme cela maintenant : des acteurs insoupçonnés de notre petit milieu sortent d’on ne sait trop où avec, sous le bras, un projet méchamment chiadé que l’on croirait sorti des arcanes d’une solide maison d’édition. C’est en tout cas la réflexion que l’on se fait en zyeutant la page du foulancement de Vacarme, un JdR au style inclassable qui oscille entre medfan classique et références parodiques. En tout cas, l’objet a l’air superbe avec des illustrations très au-dessus de la ligne de flottaison. On avait envie d’en savoir plus sur al jeune équipe derrière cet ambitieux projet. Entrevue avec Tom Biet, un des auteurs principaux de Vacarme.

 

1. Eh, les garçons, vous savez que l’on peut juste jouer au JdR sans forcément en éditer ? Pourquoi avoir eu envie de passer de la création personnelle au stade de l’édition ?

On a pas mal pu tester dans notre jeunesse tout un tas de jeux de rôle c’était fun mais finalement on y a pas trouvé notre compte d’un point de vue univers. Après ça, à force de développer nos concepts, notre monde bien à nous et de faire jouer les gens qui prenaient grand plaisir à évoluer sur cette planète chaotique on sait dit qu’il fallait qu’on diffuse nôtre bébé .. Qu’on lui fasse prendre une forme mûre pour qu’ensuite … il vole de ses propres ailes.

2. J’ai été voir vos trombines dans le dossier de presse et… Mon Dieu !… mais vous êtes jeunes, en fait ! On ne vous a pas prévenu que le JdR papier, c’était un loisir de vieux ?

Okay .. Boomer ?

3. J’aime bien le titre de votre jeu. En même temps, j’ai des goûts discutables, c’est bien connu. Pourquoi ce titre plutôt… original ?

Résultat d’une longue réunion durant le confinement avec pleins de potes. Finalement Vacarme en est sorti. On trouve que ça fait assez bien nom de planète tout en étant très directe sur l’ambiance assez chaotique de notre JdR.

4. Toujours dans le registre des goûts, des couleurs, tout ça, j’ai été très impressionné par la qualité et l’originalité de vos illustrations. Quelle place leur attribuez- vous dans votre processus créatif ?

 On a voulu que nos illustrations, à l’image de notre univers, soit foisonnantes, transpirent le chaos et le désordre. La formulation,  “une image vaut mille mots” est facile mais pas fausse. On veut que notre projet soit généreux graphiquement, qu’il y ait du dessin et des croquis dans tous les sens. Pourquoi faire une description de 3 pages sur le style vestimentaire d’un peuple quand 2,3 dessins suffisent ! Et puis pour être tout à fait franc, notre volonté de faire un jeu de rôle vient aussi du fait de vouloir dessiner de grande scène d’heroic fantasy ! (à notre sauce bien entendue)

5. Vous faîtes pas mal référence à Pratchett dans vos influences. Vous définiriez Vacarme comme un jeu humoristique ou non ?

Dans nos références d’écriture on a beaucoup de Terry Pratchet, Calvino et Douglas Adams qui maîtrisent le ton décalé et l’humour de génie comme personne. Alors très probablement que leurs échos résonnent dans nos écrits en plus d’être de formidables sources d’inspirations. De plus comme ce jeu est un projet qu’on roule depuis pas mal d’années forcément il commence à beaucoup nous ressembler, et moi (Tom) comme Romain, on a été biberonné à l’humour Chabat, au génies que sont les Monty Python (au point que c’est par leur influence que je suis arrivé dans le cinéma pour ma par).

Concrètement cette forte présence de l’humour décalé va se concrétiser dans les ligne de l’encyclopédie (raconté à la première personne par un auteur fictif intradiégétique) par des petit commentaire de sa part assez mal venu, par une vision très humano-centré souvent un peu à côté de la plaque, et par beaucoup de citations de faux chercheurs et scientifique souvent assez désemparé devant le bordel qu’est leur planète.

Du côté de l’illustration ils suffit de voir leur références pour comprendre les influences humour/trash/punk avec tout ce qui est Métal Hurlant et leurs contemporains.

Par contre on souhaite quand même éviter les grosse référence clin d’œil pas subtiles pour se mettre un public cible dans la poche. Déjà parce que on trouverait ça malhonnête et qu’en plus ça pourrait ronger la cohérence de notre univers. En mettant par exemple des personnages qui s’appellerait Aragrone et Grimli …

En plus parce que l’humour côtoie beaucoup d’autres choses au sein de notre jolie planète de Vacarme ; des conflits géopolitique, moraux, éthique qui peuvent mener à des questionnements sérieux … et finalement l’humour c’est un truc qui se fait sérieusement … Je crois que Vacarme est un monde très sérieusement humoristique.

6. J’ai commencé à lire votre dossier de presse avec intérêt puis je suis tombé sur le mot « intradiégétique ». Je… Vous cherchez les ennuis, clairement. Non ?

On utilise aussi “affable”, “diégèse” et un tas d’autres pour bien se la péter et gagner une vraie plus value pédante. Après les ennuis je crois qu’on les as déjà trouvé en utilisant l’écriture inclusive pour les rares adresses directes au joueurs et joueuses. Les ennuis ça commence à nous connaître avec l’équipe et jusque là ça à l’air d’être un bon moteur pour toute la bande.

7. Mouais. Et les règles ? Elles vont être intradiégétiques, les règles, hein ?

Les règles, elles vont être surtout faciles à prendre en mains avec suffisamment de leviers pour qu’avec des heures de jeux une vraie stratégie occupe les combats. On veut vraiment réussir à construire un jeu de rôle ou il n’y a pas 300 pages de règles et surtout il n’est pas utile de se reporter mille fois par partis au bouquins à ces mêmes règles pour connaître “la solidité en milieux aqueux d’un mur de pierre en granite”. Pour le moment dans toutes les parties test dans les bars à jeux et autres lieux où on a pu rencontrer du publique (dont beaucoup de gens débutant totalement) la prise en mains c’est fait très rapidement. Après nos amis et nos joueurs très récurrent depuis 5/6 ans sont eux des joueurs qui aiment beaucoup l’optimisation, la stratégie et la tactique dans les combats. Les leviers de jeux instaure une complexité au fur et à mesure qu’on les maîtrises (type d’armures, type d’armes, gérer le positionnement .. etc) Pour que la différence entre une défaite cuisante et et une victoire rayonnante dépende bien plus de la stratégie que de la chance aux dés.

En plus de tout ça l’évolution de personnage ne se fait pas par niveaux. Les joueurs et joueuses peuvent dépenser leur gain d’expertise (appelé Points de Prestige) là où ils le souhaitent ainsi qu’inventer leur propres sorts pour s’approprier leurs personnages et qu’aucun des aventuriers de Vacarme ne se ressemble.

8. Bon, je peux l’avouer maintenant : je n’ai rien compris. Vacarme, c’est un jeu en libre accès via un site web ou un beau et gros livre à financer avec de beaux et gros sous ?

C’est les deux .. parce qu’on est comme ça on offre sans compter. En vrai le financement sert à financer une gros bouquin qui sera l’encyclopédie du monde avec toutes l’explication de la cosmologie, des lois physique, de la culture des peuples et de leur géopolitique Bref la base solide de l’univers. Et à côté de ça sur le site on trouvera le PDF des règles, la carte interactive avec tous les points d’intérêt, les quêtes, les villes, les monstres etc … Donc tout ce qui est motif à évolution, mise à jour ou ajout.

Le gros avantage c’est qu’une fois que la base solide du monde est posée, tout le monde peut s’approprier l’univers en y créant ses quêtes, ses monstres, ses points d’intérêts. Grâce au site, toutes ces inventions pourront être ajoutées sur la plateforme et consultable par d’autres MJ. A terme, le fantasme serait que ce site vivent par les joueurs et joueuses de Vacarme voir se répondent par aventures interposé.

9. Vous passez au foulancement alors que vous êtes peu ou pas connus dans le milieu. Pourquoi ne pas vous être appuyé sur un éditeur connu ?

Je pense qu’on peut dire complètement PAS connus dans le milieu. Mais je pense que c’était surtout une volonté de contrôler notre bébé de A à Z. On est une équipe de gros passionnés qui potassons ça depuis une bonne poignée d’années maintenant on s’en sentait capable tout en ayant l’optimisme que Vacarme trouvera vite son public par le bouche et l’engouement des joueurs et joueuses !

 

https://www.gameontabletop.com/cf623/vacarme-le-jeu-de-role.html

Une pensée sur “Un JdR qui va faire du bruit

  • 27 novembre 2021 à 09:45
    Permalink

    Bravo pour cette présentation d’un jeu et d’un univers pataphysiques (eh oui, moi aussi, je m’la pète !). L’ensemble fait vraiment envie et j’ai hâte de découvrir tout ça : humour, univers décalé, tout cela parle forcément aux amateurs de Tunnels & Trolls. Bravo les gars ! Et cocorico !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *