La presse rôliste bouge encore !

Et oui, tout le monde n’est pas comme ces sales lâches de Di6dent : il y en a encore qui osent sortir du magazine papier. La preuve, JDR Editions et Néoludis, après avoir tâté le terrain avec un numéro 0 (mais payant quand même, hein ?) prévoient de se lancer pour de bon avec très bientôt les deux premiers « vrais » numéros de leur Chroniques des Terres-Dragons (« chronique » et « dragon » dans le même titre de mag’ : fallait oser ^^).

Le terrain, pourtant, il est tout boueux. La crise du papier, l’inflation généralisée, la concurrence d’Internet… tout cela continue de mener la vie dure à la presse rôliste. JDR Mag’ semble assez bien se porter et enchaîne les numéros disponibles en temps et en heure en kiosques : bravo à eux. Ils se sont qui plus est contentés d’une augmentation de tarifs de un euro ce qui semble très raisonnable par les temps qui courent.

Le jeune fou-fou au nom bizarre, Architheutis, semble lui sérieusement accuser le coup et sa pagination diminue au fil des numéros. Le #1 pesait 104 pages et le #4, le dernier sorti, ne fait plus que 56 pages pour pratiquement deux euros… de plus ! Disons que le business plan était mal ficelé, quoi. Ce #4 sera d’ailleurs le dernier à paraître en kiosques. Pour la suite, ce sera par abonnement ou en boutiques spécialisées. Déjà plus raisonnable.

Enfin, comme vous le savez sans doute déjà, Casus Belli, toujours fidèle au poste en boutiques spécialisées, va devoir procéder à une considérable augmentation de son prix (+ 55 % !!) pour pouvoir rester à l’équilibre. En outre, CB va devenir officiellement trimestriel. Il était temps. A force de retards et de décalages, le Grand Ancien, de fait, ne sortait pas plus de 4 numéros par an (en gros, 40 numéros sur 11 ans d’existence).

Il fallait donc être sérieusement convaincus de la pertinence de lancer un mag’ pour l’éditeur au nom transparent et pour le distributeur Néoludis. Il faut dire qu’il y a une astuce : en fait, ce n’est pas vraiment un magazine !

Certes, Chroniques des Terres-Dragons reprend le look magazine et le côté périodique (et, sans doute, bientôt, le principe de l’abonnement) mais, pour le reste, il a tout du classique module, c’est-à-dire du petit livret cheapos (couverture souple agrafée et papier de grammage inférieur) orienté 100 % scénario. Tel est en effet la seule ligne éditoriale du nouveau périodique : du scénario 5E. Point.

Qui plus est, les deux compères ont eu la prudence de tâter le terrain en diffusant d’abord un #0 de 20 pages qui contenait… bah, un seul scénario, en fait. Un module, que je vous dis. Celui-ci s’appelle Morts en sursis et est prévu pour des PJ débutants (niv. 1 à 5). Il convient à tout jeu médiéval-fantastique comme disait l’autre mais s’il est en 5E, c’est quand même mieux. L’éditeur a toutefois prévu un système nommé Cross-Games sous forme de pourcentages adaptables. Comme ça, au pire, tu prends Cthulhu et tu adaptes.
Autre effort d’adaptation : le scénario est présenté en deux versions : 1h/2h pour une partie sur le pouce et 5h/6h pour l’expérience complète. a voir ce que cela donne mais l’effort est méritoire et correspond bien à la volonté du « magazine » : fournir un matériel de jeu le plus clef-en-main possible.
Chroniques des Terres-Dragons devrait prochainement prendre son envol avec un numéro 1 prévu pour mai-juin et un numéro 2 pour le mois d’août.

5 pensées sur “La presse rôliste bouge encore !

  • 17 mai 2022 à 08:39
    Permalink

    « Chronique » et « Dragon » dans le même titre ? Mais, mais, mais… ils ont piqué le nom de mon blog et de mon émission !! :D

    Merci encore au fix de m’offrir quotidiennement de la lecture 🙂

    Répondre
  • 18 mai 2022 à 08:12
    Permalink

    Bonjour,
    Est-ce que vous savez si ce magazine existe en version PDF? Malheureusement ce genre de magazine prend une place folle dans l’étagère et la version numérique est une bien bonne solution.

    Merci pour l’article en tout cas

    Répondre
  • 21 mai 2022 à 22:47
    Permalink

    Bravo à la relève !
    Dommage que ça ne soit que du scénario, mais c’est déjà ça, enfin, si ils arrivent à séduire suffisamment d’amateurs.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.