Le Livre des Contes pour The Witcher

La gamme de The Witcher commence à s’étoffer petit à petit. Après l’écran et son petit livret, puis un supplément consacré à la carrière de sorceleur, voici venir le troisième supplément de la gamme. Il s’agit du Livre des Contes, sobrement sous-titré « Des récits de magie et de monstres contés par le barde le plus célèbre du monde« .

En fait, il s’agit d’un recueil de six scénarios agrémentés de nouvelles règles. Ce supplément représente a première vue, une plus-value pour la gamme à plusieurs titres. Tout d’abord, il est toujours utile pour un MJ de disposer de scénarios prêts à jouer. Si jamais l’inspiration ou le temps manque, avoir un petit scénario sous le coude, ça dépanne.

Ensuite, ces six scénarios peuvent être liés entre eux pour proposer une campagne. Une bonne campagne est souvent marquante pour un jeu et peu attirer de nombreux joueurs.

Enfin, et c’est le point le plus important à mes yeux, on va enfin s’avoir ce qu’on peut faire jouer comme aventures dans The Witcher RPG. En effet, ce point n’est pas du tout abordé dans le livre de base et c’est pour le moment une des grandes faiblesses de ce jeu.

Bref, est-ce que le Livre des Contes va permettre de combler cette lacune ?

« Bienvenues Gentes Dames! Bienvenus mes Seigneurs! »

Ce recueil s’appelle le Supplément des Contes car il est censé présenter des histoires que Jaskier auraient raconté à un auditoire. On a ainsi droit à un court texte d’introduction d’une moitié de page, et à six autres textes, tout aussi courts, censés avoir été écrits par Jaskier. Le tout est uniquement là pour essayer de donner un liant au supplément. Malheureusement, cela semble très superficiel et l’intention des auteurs est visible. Pour que ça ait du sens, Jaskier aurait du présenter ces six aventures comme des aventures qu’il aurait eu avec Geralt et indiqué comment eux s’en était sortis.

Une page d’introduction présente un résumé des aventures ainsi que la manière de les lier entre elles. Il y a une progression logique et les scénarios sont donc conçus pour être joués dans l’ordre. Mais il manque beaucoup de chose. Par exemple, il n’y a aucune indication sur les motivations des personnages. On ne trouve également pas grand chose sur la composition du groupe. ni s’il faut comporter un Witcher ou pas. On trouve uniquement quelques conseils sur la manière d’adapter l’opposition. Ainsi, dans le cas où il y a plus d’un sorceleur, on sait qu’il faudra muscler l’opposition. Par contre, s’il n’y en a pas, Rien n’est indiqué… Bref, il va falloir deviner!
Défi relevé! Menons donc l’enquête pour trouver des éléments de réponses dans les différents scénarios.

Note : Les six prochains chapitres décrivent les scénarios, avec très peu de divulgachage. Si vous comptez les jouer en tant que joueurs, vous pouvez sauter ces chapitres, histoire de ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte.

Scénario 1 : Under The Ice

Le premier scénario appelé « Sous la glace » est conçu pour être le premier de la campagne. On commence donc par un paragraphe conseille aux maitres de jeu de faire la présentation des joueurs en répondant à deux questions : « Depuis combien de temps les personnages se connaissent-il? » et « Pourquoi partent-ils à l’aventure ensemble? ».

Par contre, encore une fois, on ne trouve aucune indication pour aider le MJ ou les joueurs. Il va falloir improviser complètement. Mais ces deux questions posent tout de même deux principes:

  • Les personnages se connaissent,
  • Ils partent à l’aventure ensemble

Magnifique. Nous avons trouvé les deux premiers indices. Continuons.

Ce scénario se déroule dans le Grand Nord à Kovir et Poviss, les personnages ont été convoqués par une sorcière, membre d’une loge. Elle leur demande de chasser une bête qui terrorise un village dans lequel un lac gelé permet de produire de gros blocs de glace d’une grande pureté.
La magicienne organise une soirée dans 7 jours et il ne faudrait pas qu’elle manque de glaçons pour les cocktails. Donc, il faut partir à la chasse au monstre et ramener un bloc de glace, le tout en un temps imparti.
Cette introduction apporte les informations suivantes concernant le groupe de joueurs:

  • Ils sont connus pour chasser des monstres et,
  • Ils ont une réputation suffisante pour qu’une sorcière leur confie une mission, certes pas très importante…
  • Il faut qu’ils se trouvent dans la région de Kovir et Poviss.

Ce scénario est assez simple et plutôt classique, avec des rebondissements somme toute prévisibles. De plus, il est assez linéaire. Il peut tout à fait servir de scénario d’initiation au JdR The Witcher.

C’est un début de campagne tout en douceur…. voire en mollesse.

Scénario 2 : Promenons nous dans les bois, tant que …. n’y est pas!

Le deuxième scénario s’appelle « Promenade dans les Bois ». Après avoir joué à la chasse aux glaçons à Kovir et Poviss, nos héros sont censés avoir entendu des rumeurs sur un bois de Kaedwen subissant des perturbations magiques. A partir de ces informations, les personnages sont censés se rendre sur place pour tirer tout ça au clair. Cela nous apprend donc de nouvelles choses sur le groupe de personnage censé faire la campagne : il faut qu’ils n’aient pas peur de voyager, qu’ils montrent une curiosité importante et qu’ils soient intéressés par les phénomènes magiques.

Une fois sur place, ils se rendent compte que des adolescents ont disparu et que leurs parents sont désespérés et prêts à missionner des « aventuriers » pour leur ramener leur progéniture. La mission va entrainer un certain nombre de retournements et de choix moraux.

Moins linéaire que le premier scénario, cette aventure est finalement assez sympathique, sans être extraordinaire.

Scénario 3 : Pierre qui roule…

Le troisième scénario s’appelle « le silence des pierres ». Après avoir réglé le problème du bois de Kaedwen, nos héros apprennent que le Festival de la Bière de Mahakam va bientôt avoir lieu et que c’est un évènement exceptionnel auquel on n’assiste qu’une seul fois dans sa vie. Les personnages ne doivent pas laisser passer une telle occasion. Il faut donc qu’ils soit assez bon-vivants pour ne pas avoir peur d’aller boire des bières chez les nains.

Le scénario va proposer des éléments d’investigation et de diplomatie. Il est plutôt intéressant bien qu’assez simple. On va leur demander d’enquêter sur un évènement étrange et cela ne va pas être au gout de tout le monde. Un des principaux enseignements sera que dans le monde de The Witcher, les naines ont des barbes d’un fort beau gabarit..

A noter, ce scénario, est légèrement plus long que les deux premiers.

Scénario 4 : Killing an…

Le quatrième scénario s’appelle « Meurtre à Maribor ». Après avoir résolu l’enquête chez les nains, les personnages vont gagner une bonne notoriété. Ils vont donc recevoir une invitation pour venir enquêter sur un meurtre…. à Maribor.

Vous noterez que pour l’enchainement des scénarios, il vaut mieux que vos joueurs ne se vautrent pas lors de l’enquête chez les nains. L’invitation venant de l’occupant Nilgardien, il faut a minima que les personnages ne soient pas opposés à l’Empire.

Cette enquête va proposer de l’action, des rebondissements et un dilemme moral. Il est de longueur et d’intérêt assez similaires à l’enquête chez les nains.

Scénario 5 : Welcome to the Jungle

Ce cinquième scénario s’appelle « Bienvenue dans l’Arène ».

Après avoir bouclé l’enquête à Maribor, les personnages sont invités à se rendre à Ebbing dans une province nilgardienne pour participer à une tournoi lucratif. Il faut donc que le groupe soit assez vénal et n’ait vraiment rien à reporcher à Nilgeard.

Une fois arrivés sur place, les personnages vont participer à une grande compétition en plusieurs étapes. Au menu, non seulement des épreuves qu’il faudra gagner, mais aussi des coups bas et pas mal d’interactions sociales. Ce scénario est le plus long du recueil et propose de nombreux défis.
Avec un bon MJ capable de broder un peu par moment, cette aventure peut être mémorable.

Scénario 6 : Libéréééée, Délivréééée….

Le dernier scénario s’appelle « La Damoiselle aux Papillons ». Après avoir gagné le tournoi à Ebbing, les personnages se voient octroyer un prix qui va les emmener dans la Principauté de Toussain. De là, on va leur confier une noble quête qu’ils vont devoir accepter, soit par altruisme, soit par envie d’acquérir un peu de gloire, soit par appât du gain. Voire par un savant mélange des trois.

Ce scénario plutôt court (à peu près aussi long que le premier et le deuxième), propose un petit donjon et quelques rebondissements. Sympathique, mais sans plus.

Prêts à partir en campagne?

Si l’idée de proposer une campagne basée sur ces six scénarios indépendants peut sembler une bonne idée au départ, il s’avère que cette initiative tombe à plat. En effet, si on additionne les caractéristiques nécessaire pour qu’un groupe de personnages puisse enchainer les scénarios, il faudrait qu’ils aient des caractéristiques suivantes :

  • Le groupe est déjà constitué et part à l’aventure ensemble,
  • Les personnages sont des chasseurs de monstres et disposent d’une bonne notoriété au début de l’aventure,
  • Ils sont curieux et n’ont pas peur de voyager sur des bases de simples rumeurs,
  • Ils sont de bon vivants,
  • Ils n’ont rien contre Nilgard,
  • Ils sont attirés par le gain,
  • Ils recherchent la gloire ou veulent aider autrui.

Ça fait quand même beaucoup de pré-requis pour constituer un groupe capable d’enchainer les scénarios. Il n’y a pas grand chose sur leurs motivations. Dans les livres, Geralt était capable de se laisser guider par les évènements, voire d’accepter des missions temporaires pour remplir sa bourse, mais il avait un but profond lié à Ciri.

Ici, rien de tout ça. Les personnages vont se faire balloter par les évènements, il faut qu’ils l’acceptent. A moins d’intégrer ces scénarios comme des interludes dans une campagne existante.

A fond la forme…

Après le fond, parlons de la forme et concentrons-nous sur des considérations bassement matérielles. Tout le monde n’est pas aussi poète que le célèbre Jaskier qui est censé avoir inspiré ce supplément.

Le Livre des Contes fait 173 pages tout en couleur et présente de nombreuses illustrations. La plupart sont originales et plutôt de qualité avec quelques illustrations pleine page assez réussies. On a également le droit à de nombreux plans. Au premier regard, l’ensemble est agréable à l’œil.

Par contre, quand on y regarde de plus près, on se rend compte que plusieurs images ont été reprises au moins deux fois et parfois plus. La plupart du temps, c’est fait de manière habile en ne reprenant qu’une partie du dessin, en reprenant la quatrième de couverture, ou encore en jouant sur la taille des dessins. Parfois, c’est fait de manière plus visible. Ainsi à quelques pages d’écart, on peut retrouver deux fois le portrait d’un même personnage. Cela donne parfois un sentiment de remplissage.

A la fin de chaque scénario, on peut trouver une section présentant les PNJ, les monstres ou adversaires, ainsi que des plans. Chaque monstre ou adversaire important a droit à une fiche complète (une double page), avec ses caractéristiques, ses capacités et vulnérabilités, ainsi que ses tactiques. Les PNJ ont droit à une description plus concise ainsi qu’à un dessin les représentant. Globalement, on a toujours assez d’information pour savoir comment les jouer.

Enfin, de nombreux lieux bénéficient d’un plan, dont certains peuvent parfois sembler inutiles pour des lieux où selon toute vraisemblance, il ne devrait pas se passer grand chose….. mais mieux vaut trop de plans que pas assez. C’est un des points forts de ce supplément et d’autres jeux devraient en prendre de la graine.

Les nouvelles règles

Le livre des Contes propose de nouvelles règles : les armes utilisées à Toussaint, une nouvelle arbalète et de l’équipement (patins, etc). Quatre nouveaux sorts viennent accompagner ce nouveau matériel. Ce supplément propose également des règles de situations pour le patinage ou l’utilisation d’armes montées.

En plus de tout cela, on a droit à non pas une, ni même deux, mais bien trois nouvelles races! Et oui, gentes dames et nobles sires, ce recueil de scénario propose de rendre jouable: les Vrans, les Marmotins et les Gnomes. Les premiers sont des hommes-lézards et les deuxièmes des homme-marmotes. Ces deux races sont plutôt rares et originales. Leur ajout est sympathique mais peut paraitre anecdotique.

La présentation des gnomes vient combler un oubli du livre de base. Cette race n’est pas aussi répandue que les nains, mais pour tout lecteur des aventures de Geralt, c’est un ajout intéressant.

Enfin, une fiche de personnage est présentée pour décrire les caractéristiques de Jaskier. Il s’agit d’une fiche fantasmée qui se base sur les récits du poète plutôt que sur une quelconque réalité.

Conclusion

Au final ce recueil propose 3 scénarios assez courts, deux moyens et un long. Leur intérêt diffère. Ils sont loin d’être tous parfaits. Mais la plupart sont intéressants à jouer et proposent des rebondissements, voire des choix moraux intéressant. Le tout avec une préparation minimale de la part du MJ puisque les PNJ et les plans sont fournis avec suffisamment de détails pour qu’une seule lecture suffise.

Le prix est plutôt contenu, donc, pour les amateurs de The Witcher, ça peut être un achat intéressant, sans être un « doit avoir » (*)

Il vous sera toujours possible d’intercaler ces scénarios et d’en faire des intermèdes dans votre campagne. Par contre, le principal manquement du jeu est toujours aussi cruellement présent : on ne sait pas quel type de groupe jouer. A part si vous aimez jouer les aventuriers cupides.

La gamme The Witcher est toujours aussi décevante et obtiendrait plutôt la mention « peut mieux faire » que « très bien« .

(*) : un must have quoi.

Une pensée sur “Le Livre des Contes pour The Witcher

  • 1 juillet 2022 à 14:38
    Permalink

    Parfaitement en accord avec le propos. Le premier scénario manque de travail sur le nœud de l’intrique où le Mj doit trouver le lien entre les PNJs et ce qui s’est réellement passé entre eux. Des plans anecdotiques et sans intérêt …à quoi ça sert une plan d’une cabane s’il n’y a pas d’enjeux scénaristiques? Il n’y a pas de fiche de personnage pour les PNJs pour guider le Mj dans la compréhension du scénario…Bref, c’est beau, au MJ de trouver des logiques aux scénarii proposés.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.