[Mise en abîme] Le Fix parle du Fix

Il y a 6 ans, la rédaction de Di6dent avait concocté dans son laboratoire ludique une nouvelle drogue : le Fix.

6 ans !!
Tuuuut !! Tuuut !!!

Au cours de ces six années, parfois contrariées par des problèmes d’effectifs et de temps libre disponibles, nous avons essayé de vous informer au mieux sur notre petit monde à travers :

175 newsletters

environ 2000 pages cumulées de news

Le but avoué était de vous rendre dépendants à notre dose d’actualité ludique, qui était alors injectée dans vos boîtes mails une fois par semaine.

La volonté était également de centraliser toute l’actualité du JdR francophone dans un PDF lisible rapidement : le temps que vous ne perdiez plus à arpenter le web, vous le récupériez pour jouer plus. Notre leitmotiv.

Au cours de ces 6 ans, le Fix a évolué pour se muer aujourd’hui en site web. Plus réactif. Moins de contraintes de signes. Bref, que du plus pour vous, pour les éditeurs et pour nous.

3000 visiteurs uniques par mois

1150 abonnés

200 articles en 6 mois

Mais notre volonté première, à savoir que l’actualité rôliste francophone (très riche ces derniers mois !) vienne à vous directement est toujours là. C’était même la première spécification requise pour valider la mise en ligne du site.

Alors pour les petits nouveaux, ou ceux qui ne reçoivent plus notre newsletter, sachez que vous pouvez toujours vous inscrire (gratuitement !) via ce lien. Vous recevrez ainsi, chaque vendredi matin, 10h00, le résumé de tout ce qui a été publié sur le Fix, ainsi que des liens pour accéder directement à notre sacro-saint calendrier des sorties et à notre page sur les foulancements.

Vous pouvez aussi commenter nos articles : n’hésitez pas !

Rappelons enfin l’existence de notre page Facebook Di6dent sur laquelle nous relayons tous nos articles du Fix et où, souvent, les échanges sont plus nombreux et plus vifs qu’en pied de page des articles eux-mêmes.

1800 abonnés Facebook

des posts qui atteignent jusqu’à 6000 personnes

Ne faîtes pas les timides et, d’avance, (re)bienvenue parmi nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *