Une extension bien intrigante

On n’arrête plus De Architecturart ! Des modules OSR, des guides régionaux, des campagnes thématiques… la voie du développement de leur monde maison, Austerion, ne cesse de surprendre et prend, le plus souvent, la forme de produits spécifiques, indépendants les uns des autres. Toutefois, pour le bien nommé Adventures in Austerion, il était nécessaire de prolonger l’expérience de la première boîte par une extension du même format : elle est actuellement en foulancement.

Pour rappel, l’idée du jeu est de réussir à faire un jeu de plateau qui soit aussi un JdR. Ou, si on préfère, un JdR qui soit aussi un jeu de plateau. Enfin, vous voyez l’idée, n’est-ce pas ? Le jeu ultime que vous pouvez sortir aussi bien avec vos anciens combattants du club de vos 15 ans, avec la cousine qui veut se faire une idée de ce qu’est le JdR ou encore avec des amis de passage pour l’apéro. Le tout-en-un, quoi. On vous disait ce que nous avons pensé de la première boîte ici : http://lefix.di6dent.fr/archives/12505

Cette deuxième boîte s’intitule Intrigants du Royaume et exploite plus particulièrement les ambiances urbaines, particulièrement bien maîtrisées, d’un point de vue formel, par le maître des lieux, Guillaume Tavernier. En l’occurrence, les intrigues de cette deuxième boîte se déroulent dans et autour de la capitale des Vaux, Valchêne. La campagne en 5 scénarios constitue une enquête où vos Ribauds découvriront des secrets oubliés de Valchêne qui pourraient faire vaciller le roi lui-même.

Pour rendre compte de cette intrigue plus classiquement JdR et un peu moins dungeoncrawling, la campagne alterne l’exploration de lieux (mais urbains cette fois-ci) et des Intermèdes, c’est-à-dire des parties où les Ribauds mènent une enquête en utilisant les règles de résolution dans un format de JdR plus classique, comprendre : sans utiliser les tuiles et les cartes.

Comme on ne se refait pas, l’extension peut aussi être considérée comme un produit autonome : ainsi, ceux qui avaient fait l’impasse sur la première boîte pourront tout aussi bien utiliser celle-ci. Elle comporte en effet le livre de règles ou encore un écran du MJ (différent du précédent).

A part ces indispensables, la grosse boîte sert essentiellement à stocker ce qui est à la base du dispositif : 15 tuiles recto/verso, des éléments pour modifier celles-ci selon les événements et actions des PJ mais aussi une quarantaine de cartes à jouer représentant des objets, des événements, etc. Ces chiffres sont donnés avant d’éventuels déblocages d’objectifs.

Pour compléter, vous pouvez ajouter des dés, des fiches de PJ et, évidemment, le livret contenant la campagne.

Le CF est encore en cours pour une semaine et la bo^pite est déjà financée mais pourrait bien, avec votre aide, s’enrichir de quelques tuiles ou scénarios.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.