Pulp Fever lance une Kabbale !

Je ne sais pas si c’est l’approche de la torpeur estivale ou quoi mais nos chers éditeurs semblent prendre un p’tit coup de chaud et nous annoncent projet sur projet depuis quelques jours. Du coup, le Fix a un retard phénoménal de partout mais, rassurez-vous, on essaye d’écoper !

Là, tenez, par exemple : Pulp Fever vient de dévoiler un vieux-nouveau projet intitulé Kabbale et qui devrait prochainement passer par la traditionnelle étape du foulancement (vraisemblablement sur Game On).

Eho, ce n’est pas parce que c’est indicible qu’il ne faut pas qu’on cherche à comprendre quoi que c’est, hein ? Allez, donnez-nous du pitch !

Ce jeu de rôle vous propose de retourner dans les années folles et d’incarner des « cultists », des artistes et intellectuels déviants réunis en cellules secrètes – ou kabbales, adorateurs de l’Indicible (appellation qui désigne un dieu impie et dépravé issu d’une mythologie connue ou imaginaire). Ensemble, vous comploterez dans l’ombre des ruelles de Tanger ou le brouillard d’une bourgade de la Nouvelle Orléans pour œuvrer à la fin des temps, traquant livres occultes et œuvres décadentes pour y déceler des signes, des révélations, un savoir qui vous aidera ensuite siéger à la droite de l’entité éthérée que vous vénérez, attendant patiemment l’avènement d’un Nouvel Ordre Cosmique.

Vous choisirez ou créerez votre dieu Indicible ; celui-ci conditionnera le modus operandi de votre organisation, les rites et invocations qu’il conviendra de célébrer pour étendre votre sphère d’influence, l’éveil de votre esprit à certains savoirs interdits, les sacrifices qui sustenteront votre maître ou maudiront vos adversaires. Il déterminera également la catégorie de stigmates dont vous serez affligés (des déformations physiques répugnantes qui signent vos penchants déviants).

Vous administrerez votre Kabbale, chaque membre occupant un grade et un poste précis qui sera susceptible d’évoluer en fonction de sa dévotion et de ses ambitions. Des choix stratégiques cruciaux seront à prendre pour étendre votre contrôle sur différentes strates de la société, en prenant bien soin de rester dans l’ombre du commun des mortels. Mais prenez aussi garde à vos acolytes, ceux-ci, par convoitise, tiendront peut-être le poignard planté dans votre dos…

Ouh bah dis donc, ça me dit quelque chose, ça, non ? Un jeu ambiance Keutulu où on joue les sectateurs et non les investigateurs ? En effet, c’est un peu le zeitgeist du moment chez les admirateurs de Lovecraft. Dans cette veine, on connaît déjà le Cultos Innombrables de NosoloRol (qui doit justement sortir en VF chez Sans-Détour) ou encore le Unspeakable : Sigil & Sign de Cubicle 7. Alors, cabale ?

Non, pas la peine d’avoir des pudeurs de gazelle comme dirait l’autre : on vient de le voir cette semaine avec l’annonce de Tiny de JDR Editions, il sort tellement et tellement de jeux en ce moment grâce (à cause de ??) au phénomène du crowdfunding que, inévitablement, les fils finissent par se toucher.

De plus, dans le cas de Kabbale, Pulp Fever nous assure qu’il ne s’agit que de l’ultime évolution d’un projet anciennement nommé Insane Kultists (mouais, OK, il y a le K en commun…) qui devait sortir à l’origine en 2013.A l’époque, le jeu (ou supplément) était conçu comme un spin off d’un jeu Pulp Fever qui avait connu son petit succès, Dés de sang. Même si le projet a pas mal évolué en 4 ans, il conserve cette filiation dans son système, avec ce petit gimmick du D100 qui sert de jauge commune et qui, en général, ne cesse de baisser dangereusement.

Le détail amusant étant que l’éditeur a diffusé sur les réseaux sociaux cet extrait… du Fix (époque PDF, pour les plus jeunes)pour rappeler ce fait. Ayé, notre heure de gloire est arrivée, on se retire du game, les gars.

Nan, je déconne.

D’ailleurs, rien que la relecture de ce minuscule extrait du Fix d’il y a plus de 4 ans me rappelle qu’il est encore nécessaire d’essayer de trier et de ranger toutes ces news car entre les dates bidons (tiens, dans ce Fix, on annonçait par exemple la sortie de la VF de Itras By ^^) et les projets trop vite annoncés, il y a de quoi faire pour vous informer.

Allez, sur ce, on y retourne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *