La Loutre, cet animal joueur

La Loutre rôliste nous dévoile une partie de ses projets sous une forme originale : une consultation participative dans laquelle vous pouvez voter pour les jeux que vous aimeriez voir édités en premier parmi les licences que le gentil animal a présentement sous le coude. Ouais, vous voyez le principe : tapez 1, tapez 2, etc.

Grande hispanophile devant l’éternel, la Loutre a été encore une fois puiser du côté des licences ibériques, notamment celles de NoSoloRol mais pas que. Et oui, ça n’en finit pas : il faut dire que le JdR est une activité très dynamique au pays de Cervantès et de Sergio Ramos.

Au programme, nous avons donc :

  • La puerta de Ishtar : on commence par le pas-NoSoloRol de la bande (l’éditeur est Other Selves… Other, Otter, ça se tient). Il s’agit d’un jeu qui prend pour base une version fantasmée de l’antiquité mésopotamienne, période plutôt ignorée par le JdR depuis ses débuts. Pourtant, c’est cool, y a des minotaures apparemment. Le jeu possède son propre système, qui a un nom original « Motor de Emociones » mais qui semble somme toute assez classique (des caracs, des tests contre difficulté, des D6…). Il est probable que la Loutre propose également une adaptation au système générique Hitos.

  • Magissa : il faut croire que nos amis ibères apprécient plus de jouer avec leurs enfants que nous car, après Petits Détectives de Monstres, voici un deuxième jeu pour enfants (à partir de 6 ans) que la Loutre se propose d’importer de ce côté-ci des Pyrénées. C’est donc du medfan très classique, l’idée principale étant de rendre le système de jeu modulable et progressif. On commence très simple et on peut ensuite changer de fiche, introduire des dés différents, voire des figurines, etc. pour augmenter la complexité des règles.

  • La torre de Rudesindus : ça, c’est la grosse côte. C’est certes du NoSoloRol mais pas le genre très connu. Vous y jouez de petites créatures aux faux airs de Bosch (le peintre, hein, pas le fabricant d’outillage…) qui servent un puissant mage qui les a invoqués et liés. A vous de bien servir ce maître malgré votre petite taille et votre look chelou. C’est fantastique mais cela louche du côté de l’humour.

A noter qu’il y a d’autres jeux proposés (comme Stalker, Fragmentos…) mais ceux-là, mes fidèles coquinous, vous les connaissez déjà, pas vrai ?

Pour voter, il faut se rendre sur le Facebook du petit animal rieur. C’est là : https://www.facebook.com/laloutreroliste/?ref=br_tf

2 pensées sur “La Loutre, cet animal joueur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *