Antika & Mythologika

Cet avis de lecture a été réalisé à partir de la version papier des deux ouvrages.

Il y a exactement trois ans, les LUDOPATHES lançaient sur Ulule un financement participatif pour ANTIKA, un jeu permettant d’incarner un héros ou un demi-dieu dans la Grèce mythologique, un jeu clairement tourné vers le fantastique, loin de son cousin œkoumène beaucoup plus historique.

 

antika-1Trois ans plus tard, alors que le jeu est en boutique depuis noël 2014 et que certains des contributeurs du jeu sur Ulule n’ont toujours pas été livré à ce jour (sic) que peut-on dire d’ANTIKA ?
À l’ouverture du bouquin, on se rend tout de suite compte qu’il n’y a pas que le sujet qui est antique. La mise en page, le noir et blanc, tout à l’exception de la couverture et des illustrations couleurs au centre de l’ouvrage fait penser à un jeu des années 90. On est très loin de ce qu’on peut trouver dans Ars Magica ou Shade du même éditeur. On note ainsi l’absence d’index, de feuille de personnage vierge, d’une carte générale et d’une table des matières. De plus après quelques semaines d’usage du livre en jeu, la reliure, bien que cousue, montre des signes évidents de faiblesse.

Quant à MYTHOLOGIKA, il semble avoir été maquetté pour faire partie de l’ouvrage de base mais l’éditeur a ensuite pris l’étrange décision de l’imprimer à part en format A5 avec une couverture souple et une police de caractère si petite qu’une bonne paire de lunette fabriquée par Héphaïstos semble nécessaire à sa lecture.
Le jeu en lui-même surprend par l’exhaustivité du contenu. Dans le livre de base chaque ville, chaque région de la Grèce mythologique est traité. De nombreux aspect de la vie et des croyances de l’époque y sont abordées.
MYTHOLOGIKA, quant à lui, contient tout le bestiaire et les Dieux de l’époque. Il pourrait se comparer sans honte à pas mal d’encyclopédies sur l’antiquité. À la lecture des deux ouvrages, on ne peut que constater le travail exhaustif d’un passionné pour faire le tour de l’univers qu’il a choisi.

 

couv-1Concernant le système, (1d10 « explosif » par point dans la compétence+caractéristique vs Seuil de Difficulté), il fonctionne et comporte même des idées intéressantes comme l’initiative de groupe, le coût important et l’amélioration du matériel, ou les règles concernant la divination. Je reste par contre plus dubitatif concernant la mise en « mécanique » de jeu de la destinée des personnages. Ces derniers accumulent des points de Némésis en fonction de leurs actions (normal) mais aussi de leur utilisation des sortilèges (ce qui rend quasiment impossible le fait de jouer un prêtre ou un sorcier) ou de leur chance aux dés (plus on fait de relance des dés explosifs, plus on collecte de Némésis).

Même si tout cela est parfaitement justifié, à l’usage, cela pousse les joueurs qui veulent garder leur personnage le plus longtemps possible à joueur petit bras lors de la relance de dés, ce qui est un comble pour un jeu héroïque, ou bien à considérer leur alter ego comme un vulgaire yaourt frappé d’une date de péremption et ne pas vraiment s’y attacher, ce qui n’est pas propice au jeu en campagne.

La création de personnage et l’utilisation des pouvoirs divins posent aussi pas mal de questions, ce qui me fait une transition toute trouvée pour signaler la disponibilité de l’auteur pour répondre aux questions des MJ sur le forum d’Ulule ou maintenant sur celui des LUDOPATHES. Il a aussi fourni de nombreuses aventures et aides de jeux gratuits et de qualité ce qui est assez rare de nos jours pour le souligner.

En conclusion, si vous aimez les jeux « old school », si la forme n’a aucune importance pour vous, si vous êtes fan de la Grèce antique et que Agon n’a pas réussi à vous satisfaire ou/et si vous voulez récompenser le travail d’un auteur qui a durement travaillé et qui reste disponible pour ses lecteurs, foncez ! Sinon attendez la V2 du jeu que l’éditeur a annoncée dans les pages d’un numéro précédent du FIX, il n’en sera sûrement que meilleur à condition qu’il ne sorte pas dans trois ans !

Notre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *