Le masque de la reine pirate [par Marek]

Sûrement victime d’un blocus de l’Empire, il a fallu à Edge/FFG plus de six mois pour pouvoir sortir le nouveau volume de la gamme Aux confins de l’empire (ACE) : Le Masque de la Reine Pirate.

Ce nouvel opus de 96 pages entrainera vos personnages à la poursuite du mystérieux leader de la sororité voilée, une fameuse bande de pirates spatiaux qui mène la vie dure au consortium de Zann, une autre organisation criminelle, qui n’hésitera pas à lancer à ses trousses les plus terribles des chasseurs de primes (les PJ).

Après la chasse au trésor (Par-delà la bordure) et le casse du siècle (Le Joyau de Yavin), ACE s’attaque à un nouveau classique du genre : la chasse à l’homme. Ce gros scénario en trois parties part du principe que les joueurs acceptent de jouer les chasseurs de « grosse » prime et de capturer une criminelle notoire. L’histoire les conduira sur deux planètes, Saleucami et Ord Mantel, sur lesquelles ils devront faire face à plusieurs difficultés avant de découvrir la localisation de leur proie.

Ce scénario est très classique dans sa construction, ce qui se traduit malheureusement par une trop grande linéarité. Les personnages joueurs partiront d’un point A, pour rencontrer un indicateur au point B, qui les enverra à un point C ou se déroulera un combat… un schéma qui se répétera quasiment à l’identique durant les trois chapitres. Ajoutez à ça une introduction bâclée et des informations téléphonées « tombées du ciel » pour faire avancer l’histoire et vous aurez une bonne idée du déroulement de l’aventure.

Rien de bien folichon me direz-vous ! Mais pour autant tout est-il à jeter ? Bien sûr que non, car comme d’habitude les environnements de jeu sont particulièrement bien détaillés et offrent une ambiance et de nombreuses informations qui pourront être réutilisées à loisir par le maître de jeu dans ses scénarios maison.

Autre bon point : deux scènes sortent du lot. Dans la première les PJ devront à un moment donné plonger dans le monde sans pitié des combats à main nue et tenter de truquer un match pour leur commanditaire. Dans la seconde ils auront l’occasion de participer à une vaste bataille navale/spatiale. Deux passages originaux qui les changeront sans nul doute des sempiternelles poursuites avec des chasseurs TIE, si fréquentes dans les parties de cette déclinaison de Star Wars.

En conclusion cet ouvrage n’est clairement pas le plus intéressant de la gamme. Si vous débutez préférez-lui Par-delà la bordure ou Le Joyau de Yavin, mais si vous avez êtes à cour de scénarios, et si vos finances le permettent, il reste un ouvrage intéressant par la qualité des lieux traversés et pour quelques phases de jeu originales.

Notre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *