Quand le chef s’emmêle le pinceaux, il ne fait pas semblant

Ceci n’est pas une « amende honorable ». Ceci n’est pas une tentative désespérée de se raccrocher aux branches parce qu’on a été pris par la patrouille.

Parfois, même quand on veut bien faire, on dit n’importe quoi. Et cela peut blesser ceux-là même que l’on voulait défendre. Dans la rubrique « à chaud » du numéro 15 de Di6dent, j’ai, moi, Julien De Jaeger, et moi seul abordé le délicat sujet des nombreux comportements machistes inacceptables au sein de la communauté rôliste. En tentant maladroitement de tempérer les ardeurs, j’ai pu laisser croire que je ne défendais pas unilatéralement la cause féministe portée par de courageuses consœurs. C’est une erreur. Et c’est bien la preuve qu’il est difficile de ne pas tomber dans les travers que l’on condamne. Dès le numéro 1 de Di6dent, nous avions mis en avant la place des femmes dans notre loisir, avec un constat qui nous apparaît aujourd’hui bien naïf, tout volontaire qu’il fut.

Il est important de mesurer le chemin qu’il nous reste à parcourir afin d’assainir la pratique notre passion, de la débarrasser des attitudes déplacées, des clichés rances et des gestes d’un autre âge. Il revient à chacun de nous de se poser la question : et moi, ai-je fait tout mon possible ? De l’auteur reconnu au MJ du petit club du coin, nous sommes tous susceptibles d’avoir eu, ou d’avoir assisté à des comportements inappropriés, pour ne pas dire répréhensibles. Et quand cela arrivera encore, car, malheureusement, ce sera le cas, que ferons nous ? Moi, prétentieusement, je le sais. Plus jamais. Et vous ?

Julien De Jaeger
rédacteur en chef de Di6dent


L’ensemble de le rédaction de Di6dent tient à apporter son soutien à celles et ceux qui luttent pour un loisir plus agréable – et inclusif – pour tous. Nous devrions d’ici peu être en mesure d’aborder le sujet de manière plus pratique.

Une pensée sur “Quand le chef s’emmêle le pinceaux, il ne fait pas semblant

  • 11 octobre 2017 à 15:33
    Permalink

    Personne n’est parfait, ça arrive de se planter. Mais s urtout, bien avant la cause féministe, il y a la cause féminine.
    Et sinon, je suis de l’autre genre, mais je me considère aussi comme féministe… 😉

     
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *