Le JdR sort en boîte et en grande surface

Le jeu de rôle redevient-il un loisir « mainstream » ? Les signaux s’accumulent et vont en crescendo : la création, la traduction et la réédition s’envolent. Certain crowdfundings atteignent des sommes à 6 chiffres, montrant que le marché est là. Un éditeur de BD – Ankama pour ne pas le nommer – sort deux JdR, City Hall et Freaks’ Squeele, disponibles là où se vend le neuvième art. Des youtubeurs parmi les plus populaires diffusent des Let’s Play rôlistes et attirent un public que notre microcosme de « gens du milieu » ne s’autorisait même plus à rêver.

Alors, la prochaine étape ? Du jeu de rôle au rayon jouet des grandes surfaces, parmi les ventes-qui-vont-faire-un-carton pour Noël ? Et bien on y est presque avec la boîte Soirée Jeu de Rôle éditée par Larousse, disponible depuis le 25 octobre pour une très modique somme (moins de 15 euros). Pensée grand public, abordable et diffusée via la grande distribution, toutes les chances sont là pour que notre loisir atteigne des personnes pas au fait de nos circuits étriqués faits de boutiques et de site web spécialisés et de conventions pour geek niveau 10.

Le contenu de la boîte n’est pas pour décevoir. Ce kit tout compris pour débuter en jeu de rôle contient trois livrets de 24 pages : un pour le maitre de jeu avec les principes du JdR, les règles et des conseils pour mener la partie. Les deux autres livrets sont des scénarios, soit un med-fan de facture classique et une enquête fantastique dans les années 20. Mais ce n’est pas tout : il a y aussi des fiches de personnages pré-tirés, des plans et des illustrations d’ambiance à montrer aux joueurs, et même un paravent ainsi qu’un d10.

Le système de jeu est des plus classiques, mais le fait de devoir interpréter certains résultats suivant le principe « non et », « non mais », « oui mais » et « oui et » que l’on retrouve p. ex. dans FU, Wastburg et Itras By ajoute une touche de modernité.

L’auteur n’est pas un inconnu des rôlistes, puisqu’il s’agit de François « Vonv » Yvon, que ceux fréquentant TOC connaissent pour son implication dans l’Appel de Cthulhu. Il parle d’ailleurs de cette boîte ici et a aussi mis une vidéo d’unboxing en ligne (voir ci-dessous). La gestion de ce projet côté Éditions Larousse a été confiée à Antoine Caron.

Si vous lisez le F!x c’est que vous connaissez déjà le jeu de rôle, et peut-être même depuis un bon moment. Vous n’êtes donc clairement pas dans le public cible, ce qui n’empêche pas que vous devriez acquérir Soirée de Jeu de Rôle quand même. Et l’offrir ! Vos enfants vont à un anniversaire et doivent amener un cadeau ? Suivant l’âge et la maturité, oubliez cet énième « bon-à-dépenser-dans-une-grande-surface » : il est bien mieux d’offrir et de faire offrir cette boîte en connaissance de cause plutôt que ce bon qui veut juste dire « tiens, voilà 20 € : trouve-toi un cadeau tout seul, je ne me suis pas donné la peine de chercher ».

Boîte Soirée Jeu de Rôle

Soirée Jeu de Rôle aux Éditions Larousse. François YVON et Antoine CARON.
http://www.editions-larousse.fr/soiree-jeu-de-role-9782035946034

Unboxing de l’auteur :

4 pensées sur “Le JdR sort en boîte et en grande surface

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *