Éditeurs : secousses dans le planning du Fix !

Eho, ça va bien, oui !?

Déjà que, entre les reports, sorties surprises, CF annulés puis relancés, etc., on a un mal fou à tenir notre planning à jour, voilà qu’en plus, certains éditeurs essaient de nous feinter en changeant le nom de leur structure. Je vous demande de vous arrêter (tremolo dans la voix) !

Commençons par un éditeur qui a la carte d’abonnement. Chez lui, le changement de nom est dans sa nature aussi sûr que le caméléon change de couleur avec la saison. Je veux bien sûr parler de Pulp Fever… euh, non zut… Game Fu… raaah, c’est fou… non, voilà, je veux bien sûr parler de… ta ta tam… Les éditions du troisième œil. Oui, c’est donc sous ce nouveau nom que le catalogue de ces précédents avatars sont désormais réunis. Cela concerne des jeux comme Wulin, Feng Shui 2, ONE%, Space Adventure COBRA, etc. mais aussi les futurs projets comme Kabbale et quelques autres (Call 666 ou bien encore Saints & Sinners).

Rayon planning, on reste un peu dans le flou mais la priorité est d’abord de livrer les jeux et suppléments en souffrance. Pour Wulin – Ed. du Lotus Pourpre, ça commence à sentir bon car le PDF du livre de base devrait bientôt être bouclé et expédié aux souscripteurs. Pour Feng Shui 2, en revanche, on en est encore qu’au stade de la traduction.

La suite sera le foulancement de Kabbale, le jeu des cultistes. La nouvelle édition de Cobra (dite « noire ») est en cours d’élaboration. Pour plus tard, le nouvel éditeur annonce notamment la troisième édition de Devâstra, le jeu shonen indien.

Après la réincarnation, voici maintenant la fusion. En effet, plusieurs éditeurs (Studio Deadcrows, Raise Dead et Batro’games) viennent de se regrouper dans une seule structure nommée Book in Game. Oué, BiG : ils n’ont peur de rien, les gars. Techniquement, chacun de ces éditeurs devient un « studio » qui garde entièrement la main sur les processus créatifs mais qui associent leurs ressources au sein de BiG pour atteindre une taille critique permettant, on imagine, quelques économies d’échelle.

Bon, à vrai dire, on a un peu de mal à voir les effets concrets puisque, pour le moment, le fameux BiG est dépourvu de logo, de site web, bref de tout ce qui est visible. Du coup, on va rester prudents et ne pas toucher au planning. On verra un peu plus tard si cette entité devient un peu plus qu’une structure administrative.

Après la réincarnation, après la fusion, il y a logiquement la scission. C’est un peu plus ancien mais on peut en effet en profiter pour rappeler qu’il y a peu Edge s’est transformé en deux entités : Edge, donc (easy !) mais aussi Fantasy Flight Games France. Les sites web sont quasiment identiques mais, désormais, les jeux qui nous intéressent sont soit chez l’un, soit chez l’autre. Chez FFG, c’est simple : on y trouve les jeux Star Wars. Du coup, restent chez Edge les autres jeux comme La Fin du Monde (le deuxième volet, La colère des Dieux, est attendu pour la fin de l’année), Le trône de fer (la campagne Le trésor du dragon ne devrait plus tarder) ou encore L’anneau unique.

Bon, c’est bien gentil tout ça mais du coup, va falloir faire un peu de place dans le planning des éditeurs pour ces nouveaux venus, non ?

Ah bah tiens, justement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *