Serez-vous des Kabbale-héros ?

On commence à en apprendre plus sur le futur jeu de Les éditions du Troisième Œil.

De quoi ??

Mais si, faîtes pas ceux qui ne suivent pas alors que vous êtes abonné au Fix : Pulp Fever est devenu Les éditions du Troisième Œil et, après un retard dû sans doute aux nécessaires réorganisations, les jeux prévus à l’origine chez PF se retrouvent désormais au planning 2018 de LETO.

Là, par exemple, c’est en janvier 2018 que devrait avoir lieu le foulancement (sur Ulule) de Kabbale, le jeu des PJ-cultistes (eh, chacun son tour, quoi !). Et, visiblement, si on en croit les visuels qui circulent, l’éditeur semble être dans les startings blocks.

Ces previews permettent d’en apprendre bien plus sur le système de jeu de ce futur Kabbale.

Lointain dérivé de Dés de Sang jadis paru chez cet éditeur (enfin, je me comprends, hein), Kabbale a pour originalité de doter le groupe de PJ (la Kabbale, du coup) d’un score commun exprimé en pourcentage : l’Échelle de Jacob. Celle-ci mesure la qualité des relations que nouent les cultistes avec l’entité vénérée (au choix, genre Donald Trump ou Eric Zemmour, par exemple) et sa capacité à agir dans l’ombre. Toutefois, celle-ci, au gré des actions des PJ, se dégrade inéluctablement jusqu’à créer un paquet d’emmerdes (notamment matérialisées sous forme de cartes de menace). Heureusement, des actes impies perpétrés par es PJ la restaurent. Ouf, on a eu peur !

Les tests de tous les membres de la Kabbale se font sous ce fameux pourcentage. Ainsi, pour réussir une action, il suffit d’obtenir un score inférieur ou égal au niveau actuel de l’Échelle avec un D100). Bien sûr, les PJ ont aussi leurs propres traits qui permettent d’agir sur le résultat final en fonction de leurs propres mérites. Mais, en gros, le score collectif fait tout. Sauf le café.

Pour chaque tranche de 10 %, l’Échelle donne à la Kabbale des Rituels (des pouvoirs octroyés par l’Indicible) et des Ressources (des contacts, des soutiens politiques, financiers ou occultes, des artéfacts…). Mais, quand un seuil est franchi au fur et à mesure de la descente du score, ces avantages sont perdus.

Du coup, on résume : l’Échelle qui baisse, c’est plus d’emmerdes et moins de pouvoirs pour les PJ.

Ces derniers ont bien sûr une vie propre (enfin, propre… on parle de cultistes, là) et sont définis par un certain nombre de traits qui, techniquement, offrent des bonus/malus aux jets gérés selon le score de l’Échelle.

Les Signes Distinctifs font état de particularités remarquables selon le contexte socioculturel à l’époque choisie pour le jeu. Les Stigmates sont des particularités qui dénotent un aspect anormal que le cultiste a contracté par sa dévotion envers l’Indicible : des larmes de sang, une langue reptilienne, une peau translucide, des veines noires, des yeux blancs, des appendices tentaculaires, des crocs… Des trucs classe, quoi. Mais voyants. Enfin, les Talents sont des aptitudes, connaissances et compétences propres au cultiste. Notés de 10% à 50%, ils se substituent au score de l’Échelle de Jacob si celui-ci descend en dessous de la valeur de ce Talent.

Tout cela est à suivre courant janvier 2018. Comptez sur nous pour vous tenir au courant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *