404 : le livre que vous recherchez existe peut-être ici

A l’heure où Larousse laisse entendre qu’il a déjà écoulé environ 10 000 exemplaires de sa boîte d’initiation au JdR, il est aussi logique qu’enthousiasmant de voir les éditeurs généralistes se rapprocher du JdR ou, tout du moins, de ses auteurs. C’est singulièrement le cas de l’éditeur 404, certes estampillé « pour geeks ». On a donc posé quelques questions à Ludivine, une des membres de 404 Editions qui se penche particulièrement sur ce que les auteurs de JdR peuvent apporter à leur catalogue.

1. Une chose rare dans le Fix : l’interview d’un acteur extérieur au petit monde du JdR. Pouvez-vous présenter brièvement 404 Éditions à nos lecteurs, du coup ?

404 éditions est une jeune maison. Nous nous sommes lancés tout début 2016 avec la volonté de donner envie aux gens de lire. On voulait créer un lien entre l’écran et le papier en créant des univers très différents autour de la culture geek : des livres autour des jeux vidéo, d’Internet, de la pop culture, des séries, etc. Tous nos univers ne plairont pas à tous les lecteurs car notre idée c’est que chaque geek pourra trouver un ouvrage coup de cœur dans notre catalogue.

2. On vient de voir votre catalogue pour début 2018. Anthony « Yno » Combrexelle, Éric Nieudan, Frédéric Dorne… oh, vous voulez empêcher tous les créateurs de JdR de continuer à consacrer leur temps au JdR ou bien ?

Non, bien au contraire ! Le monde du JdR recèle de nombreux talents et de nombreuses plumes qui excellent dans leur domaine mais qu’on avait envie de voir dans autre chose justement. Un auteur de JdR, ce n’est pas un auteur lambda, il a bien des cordes à son arc et des compétences qui nous intéressent toujours beaucoup.

3. Plus sérieusement, d’où vient cette forte présence d’auteurs de JdR dans votre catalogue. Coïncidence ? Copinage ? Filière de recrutement ?

Pour les Escape Books, en particulier, on va chercher du côté des auteurs de JdR car ce sont des livres-jeux d’un style particulier qui demandent un raisonnement différent. La narration n’est pas linéaire, il faut être un mordu d’énigmes et la construction même de l’ouvrage est unique. Le créateur de la collection, François Lévin (qui a écrit le premier livre, La Tour de l’alchimiste) est un inconditionnel de JdR, donc on va dire que c’est là depuis les débuts. Ensuite, au fur et à mesure des ouvrages, il est devenu évident que les auteurs de JdR avaient une facilité naturelle pour se glisser dans le moule particulier des Escape. Pour Yno, c’est encore autre chose puisqu’il est le premier gagnant de 404 Factory, notre concours d’écriture avec Presque Minuit.

4. Donc, vous employez des rôlistes mais vous ne publiez pas de JdR. Quel regard portez-vous de l’extérieur sur le petit monde du JdR ?

Le JdR est une part importante du monde geek et de la pop culture. On sent autour de nous que le regard que les gens posent dessus évolue et on espère que le JdR arrivera à atteindre de plus en plus le grand public. Ensuite, quant à savoir si on va se mettre au JdR, restez branchés, j’ai envie de dire !

5. Vu de notre milieu, vous avez, vous, plutôt une image d’éditeur « casual ». Qui s’adresse aux Moldus, quoi. Est-ce que vous pensez que certains titres de votre catalogue peuvent aussi s’adresser à nous autres, rôlistes ?

Effectivement, on s’adresse bien aux moldus ! On essaie de les faire passer du côté obscur, de leur faire partager plein de sujets intéressants vers lesquels ils n’oseraient pas toujours aller. Les rôlistes n’aimeront évidemment pas tout notre catalogue, mais on a de bons retours de la part des rôlistes concernant notre collection d’Escape Books : des livres dont vous êtes le héros 2.0. Un livre jeux dont il faut sortir en résolvant des énigmes (parfois un peu tordues) mais sans narration tout à fait linéaire. Surtout, on ne donne jamais la réponse, donc il faut s’activer les méninges pour résoudre tous les pièges. Pour ceux qui veulent retrouver le plaisir de jouer en groupe, je dirais que notre collection d’Escape Game à faire chez soi est le bon plan dans nos sorties de fin d’année.

6. Allez, le beau geste, quoi : vous ne pouvez pas glisser un titre ou deux de JdR dans votre catalogue 2018 ?

C’est possible qu’on ait quelque chose sur le feu ! 🙂

http://404-editions.fr/

Une pensée sur “404 : le livre que vous recherchez existe peut-être ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *