Nettoyage à sec

Ouais, de votre compte en banque, en fait.

Vous connaissez le plaisir sadique que prend 500 Nuances de Geek à vous proposer des foulancements en rafale, hein ? Et bien voilà que ça recommence.

Depuis une poignée de jours, la nouvelle campagne a débuté sur Ulule : https://fr.ulule.com/la-laverie/

Elle est centrée sur La Laverie, l’univers littéraire créé par Charles Stross (en gros : une agence secret britannique spécialisée dans l’occulte Lovecraftien avec une surcouche d’humour typiquement british). Mais pas que. Bah oui, 500 NDG qu’on vous dit.

Allez, soyons beaux joueurs : cette campagne est moins cryptique que les précédentes. La Laverie représente en effet environ 90 % de la campagne, le reste, c’est du bonus dispensable.

En gros, l’idée est de prolonger l’esprit de la campagne Tschaï en publiant à la fois un beau livre (oui, beau avec un certain Julien De Jaeger à la maquette, je dis ça, je dis rien…) reprenant l’ensemble de l’univers sans information de jeu et, d’autre part, de publier un JdR se concentrant sur les règles et le matériel à jouer (basé sur Apocalypse comme souvent chez cet éditeur).

Autre point positif du modèle adopté par l’éditeur : le jeu existe en fait déjà mais sous une forme « brute » (sans illus ni rien). Si vous voulez le consulter avant de vous lancer dans les méandres de ce foulancement, c’est facile. Vous allez y jeter un œil, voire le tester en live, ici  : http://www.mediafire.com/file/gq2egnvwd03dno5/Laverie_2017-03.pdf

A cela s’ajoutent la publication de deux romans inédits de la série : de bon aloi. Si la campagne prend, on aura aussi la possibilité d’acquérir l’écran du MJ pour ce jeu. Carré. Enfin, rectangulaire mais je me comprends.

Bon, y en a un peu plus, je vous le mets ?

Et oui, toujours gourmands, les gens de 500 NDG n’ont pas pu s’empêcher de proposer quelques à côtés dont le rapport dans le contexte est ténu mais se défend. On peut ainsi espérer obtenir en bonus la version complète du jeu Lovecraftesque (et pas Lovercratesque, le jeu qui se joue à deux dans le noir avec des ciseaux pointus et du scotch double face…), un story game sans MJ pour se raconter des histoires qui sentent fort le poulpe. Ça se tient à peu près.

Enfin, on peut avoir des romans. Mais pas en lien avec la Laverie. Oui, c’est un peu bizarre. Cela dit, Les Amphibiens semble être dans la veine de Lovecraft qu’il aurait, paraît-il, influencé.

Par contre, le roman medfan Le dernier anneau, c’est… c’est… Voilà. Non-euclidien.

6 pensées sur “Nettoyage à sec

  • 17 avril 2018 à 16:49
    Permalink

    Ce qui est complètement cryptique et non-euclidien c’est le montant des pledges…
    Un exemple parlant :
    – le jeu + l’encyclopédie acquis en deux pledges coûtent 64€ ;
    – acquis en un seul (avec éventuellement (peut-être (c’est pas sûr…)) l’écran) ils reviennent à 84€ ;
    – voire 150€ sur une « offre » spéciale deux fois limitée !(!!) (avec certes plus de cadeaux si certains seuils sont atteints, mais faut-il qu’ils soient atteints !)

     
    • 21 avril 2018 à 04:50
      Permalink

      Oui, mais non en fait.
      Quand tu prends la contrepartie « Vous inquiétez pas, il veut juste jouer » à 84 €, tu fais le pari que l’écran sera débloqué (d’où les 20 € supplémentaires). Mais dans tous les cas, tu en auras pour ton argent. Donc si l’écran n’est pas débloqué, tu pourras choisir un autre jeu ou roman dans la gamme de 500 NDG. C’est donc à la fois une démarche qui tient du mécénat et du pari.
      Même démarche avec la contrepartie à 150 € « Exoglypheur venu d’ailleurs ». Avec la nuance qu’elle est réservée aux « Exoglypheurs », soit des bi-classés rôlistes/amateur de littérature fantastique. Qui donc sont très probablement intéressés par le roman « Les amphibiens ».
      Je t’accorde que cette démarche est plutôt originale. Maîtresinh l’explique en long et en large ici (https://fr.ulule.com/la-laverie/news/exoglyphes-moteur-du-projet-ou-comment-tout-ca-est-173095/). Elle a l’avantage d’arriver à financer des produits qui n’auraient que très peu de chance de l’être sans cela. Des produits qui souffrent plus de leur anonymat que de leur qualité intrinsèque. Son désavantage, c’est qu’elle implique des financements participatifs plus complexes, tant dans la distribution des contreparties que dans leur réalisation en cas de réussite. C’est malheureusement le prix à payer.
      Personnellement, je trouve cette démarche intelligente, pertinente et courageuse. Ce qui ne m’empêche pas de rester critique quant à certains choix de Maîtresinh. Par exemple, je m’étais opposé à, et je regrette, l’inclusion du roman « Le dernier anneau » dans cette campagne.

       
      • 21 avril 2018 à 10:35
        Permalink

        Merci pour ces précisions.

         
      • 23 avril 2018 à 15:34
        Permalink

        Ok c’est beaucoup plus compréhensible, merci pour la clarification ^^

        Quoiqu’il en soit, après avoir découvert le jeu en convention, j’ai pu tester hier le même scénario en tant que MC (merci au passage pour le PDF), ce qui a achevé de me convaincre quant à l’acquisition du jeu, dussé-je parier que l’écran sera disponible 😉

         
  • 17 avril 2018 à 19:03
    Permalink

    Le plus dommage c’est qu’on ne connait pas le format du livre JDR…

    Après il y a trois tableaux pour comprendre ses pledges ^^ tableaux qui contredisent les pledges…

    Rien de très nouveau

     
    • 21 avril 2018 à 04:52
      Permalink

      Le jdr sera en format A5 et il comptera 200 à 300 p. en fonction de ce que j’ajouterai/modifierai suite aux tests et en fonction de la mise en page de Julien.

       

Commentaires fermés.