Les poneys sautent l’obstacle foulancement

Raaah, ils sont forts, les bestiaux ! Cela faisait combien de temps exactement que Black Book Éditions n’avait pas sorti directement un jeu là comme ça tout de suite sans passer par une phase de foulancement ou de précommande à rallonge ? Hein ?

Oui, bah j’aurais dit plus.

M’enfin, là, ‘faut admettre, les canassons débaroulent au bon moment. C’est l’été, les enfants n’ont plus classe et paf, un jeu avec des poneys, des couleurs, plein de poneys, trop de couleurs… bref : le jeu idéal.

En tout cas, quoi qu’on pense par ailleurs des poneys, des paillettes et des arcs-en-ciel, force est de constater que voir des licences populaires chez les plus jeunes décliner en JdR est une vache de bonne habitude qu’on espère voir perdurer.

Si on ajoute le fait que le jeu est vendu à prix très accessible (moins de 30 euros) et qu’il a bonne réputation (ce n’est pas une adaptation à l’arrache, clairement), on aurait bien tort de faire la fine bouche.

Ajoutons enfin que BBE prévoit un suivi conséquent pour son nouveau poulain. Nous n’avons pas de confirmation pour l’écran du MJ mais celui-ci existe en VO alors… Par contre, le Bestiaire ainsi que la campagne La malédiction des statuettes sont déjà traduits et devraient sortir en 2018.

Au triple galop !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *