[l’été des éditeurs] Interview du livre de l’ours

Cette année, avant de partir en vacances, nous avons eu l’idée d’interviewer tous les éditeurs de jeu de rôle en France. Les professionnels, comme les auto-éditeurs. Cette rubrique estivale, intitulée « L’été des éditeurs », proposera 3 interviews par jour.

Cette idée n’aurait jamais pu se concrétiser sans la participation de chacun, c’est pourquoi toute la rédaction du Fix remercie Kobayashi pour avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Bonne lecture, bonnes vacances et surtout : bon jeu !

1. C’est l’heure des vacances ! Estimez-vous qu’elles arrivent à point pour vous au regard de votre actualité des mois passées ?

Les vacances ? Qu’est ce que c’est ? Un nouveau jeu de rôle ? Un GN ? Je peux m’inscrire ? Y’a un financement participatif ?

 

2. Du coup, vous mettez la clef sous la porte pendant deux mois ou vous profitez de la torpeur estivale pour mettre un bon coup de collier ?

Il y aura certainement une petite pause de dix jours, sans écran, sans connexion internet et sans jeux de rôle. Juste une pile de livres pour nourrir l’imaginaire (et donc mes prochaines créations) : de l’Histoire (A Distant Mirror de Barbara Tuchman), de la science-fiction (avec un petit plaisir coupable : la série Dumarest d’E.C Tubb) et un peu de fantasy (du Joe Abercrombie notamment dont le cycle de la Première Loi dépasse de très loin tout ce qui se fait dans le domaine, laissez tomber le Trône de Fer). Le reste de l’été sera consacré à écrire des jeux et des suppléments (et au travail qui paye le loyer). J’ai vu que Takeshi Miike avait déjà réalisé une centaine de films, parfois jusqu’à dix par an. Alors quelques livres de jeu de rôle, ça semble faisable !

 

3. On vous retrouvera à la rentrée de septembre avec quelle actualité ?

Pour la rentrée, l’objectif c’est d’assurer le suivi des jeux sortis avant l’été, donc étalées sur l’automne, on devrait avoir les sorties suivantes : un recueil d’invitations à l’aventure pour STRISCIA, MÉMOIRES D’UN SPADASSIN et une campagne, SUR LA TRACE DU PENDU.
Un recueil de scénarios pour INTO THE DARK (la SF étant un genre qui souffre cruellement d’aventures).
Et peut être bien notre premier financement participatif avec RONIN SAGA !
Et ça ne couvre que les projets en VF…

 

4. Auriez-vous un jeu à conseiller à nos lecteurs pour jouer pendant les vacances ?

Pour les anglophones, précipitez-vous sur la seconde édition d’Index Card RPG. Même si vous ne l’utilisez pas tel quel vous y trouverez beaucoup de choses intéressantes : des conseils, des petites règles et surtout des principes exportables dans vos systèmes favoris, le tout bien présenté et écrit dans un style efficace et qui vous donnera immédiatement envie de jouer.

Côté français : LA SECONDE FACE DU MONDE de Nicolas « Snorri » Dessaux, ce n’est pas un jeu mais un univers renaissance-fantastique, décrit sans référence à un système de jeu et doté d’une richesse et d’un charme indéniable. Plusieurs contrées avec des ambiances très marquées, une espèce de Warhammer plus « adulte », débarrassé de ses aspects grand-guignolesque, plus proche de la Terre Mourante de Jack Vance où avoir une langue bien pendue est aussi important que d’avoir une épée bien aiguisée.

En plus le PDF est gratuit donc vous pouvez vous faire votre idée avant de commander le livre en dur. Sans parler de la montagne d’aventures qui existent pour le jeu et qui sont également disponible gratuitement. À utilise avec votre jeu favori, de FATE à Chroniques Oubliées en passant par Dungeon World et Coureur d’Orages.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *