Antika : Les Argonautes

Gros supplément pour la gamme ANTIKA, Les Argonautes se compose de deux parties.
Tout d’abord un rajout d’ascendances divines et de carrières puis une énorme campagne, qui permet à vos personnages de prendre place aux côtés de Jason lors de sa quête de la Toison d’or.

Pour ce qui est de l’objet, pas de surprise. On retrouve la mise en page très classique, « très siècle dernier » du livre de base. De très belles illustrations en noir et blanc, des règles claires, des cartes pour une prise en main facile sinon originale. C’est un livre agréable, pratique (et l’éditeur n’a pas oublié, cette fois-ci, la table des matières).

jdr-antika-argonautes

La première partie est impeccable; elle permet aux joueurs d’incarner des héros aux ascendances moins classiques qu’un parent de Zeus ou d’Aphrodite, et ces divinités choisies sont pertinentes. Les joueurs qui choisiraient ces dieux-là se sentiront moins écrasés par les représentations que l’on peut se forger lorsque l’on joue un fils d’Apollon ou d’Arès.

Les nouvelles carrières enrichissent le jeu et ouvrent des perspectives intéressantes. Je pense par exemple aux joueurs désirant jouer des PJ féminins. Si le MJ désire donner une coloration historique à sa campagne, il peut parfois être compliqué d’intégrer une dame-PJ (qui ne soit pas une amazone). Les carrières Erudit (les femmes pouvant pratiquer la médecine) ou Religieux permettent une plus grande diversité quant aux personnages féminins. Et la carrière secrète Mage peut donner une ambiance plus sombre à vos scénarios (et c’est très appréciable).
Bref, ce sont là d’excellents ajouts !

Quant à la campagne, elle a une excellente prémisse. L’odyssée des Argonautes, comme explicitée dans la préface, est mal connue. On sait plus ou moins que Jason a fait construire un bateau pour rejoindre une terre lointaine où se trouve une peau de mouton en or et, qu’avec ses compagnons, il vit mille aventures. On connait moins les dites aventures ou les tenants et aboutissants de cette quête.

La faire vivre aux personnages est donc enthousiasmant ! Et les scénarios sont héroïques, divers, et tiennent leur promesse d’aventure.

img_20161012_120735

Mais, il y a un gros mais…

Le principe même de l’Argo, c’est qu’il est rempli à ras bord de héros et même de dieux qui dépassent, et de loin, en puissance et en charisme le PJ de base. Comment mettre au premier plan les actions de vos personnages lorsqu’ils voyagent aux côtés de Jason et de Thésée ? Comment donner le premier rôle à votre joueur incarnant un artiste lorsque le moindre chant d’Orphée fait pleurer les pierres; comment votre farouche combattant ne peut-il pas se sentir écrasé par la présence d’Héraclès ou comment votre sage-femme peut-elle faire la différence alors que le dieu de la médecine ressuscite les morts ?

Il est à craindre que les personnages de vos joueurs ne soient que des spectateurs privilégiés des exploits des PNJ (au mieux des acolytes), et ne deviennent des seconds rôles.

De plus, la quasi-totalité (voir toutes) des accroches scénaristiques sont liées aux historiques des héros PNJ. Cela renforce cette première impression de PJ en arrière-plan. Les joueurs peuvent se sentir très frustrés à terme.

Il est possible d’échapper à cet écueil mais cela demande de la part du MJ un gros travail personnel (faire incarner aux joueurs un PNJ qui devient alors PJ, sortir de l’aventure les héros les plus connus et les plus puissants, retravailler les accroches pour les faire coller à l’historique des PJ…etc). Mais c’est un gros boulot (pas désagréable en soi mais qui demande du temps).

img_20161012_120654

La seconde problématique pour le MJ, moins délicate que la première, est le nombre de PNJ-alliés. Les Argonautes plus ou moins (plutôt plus que moins) décrits sont plus de soixante !

Un MJ expérimenté saura se servir au mieux de ce foisonnement mais il est à craindre qu’un MJ débutant, ou désirant être trop fidèle à la matière (elle impressionne), s’y noie.

Pour conclure, une campagne exaltante (et servie par des auteurs enthousiastes et sachant transmettre leur passion) mais qui n’est pas du tout clef en main, à réserver à des MJ confirmés, et qui peut pêcher par la puissance d’évocation (et des carac’ !) des PNJ alliés.

Notre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *