Julien Dutel nous parle de Role n’Play

La semaine dernière, l’éditeur Black Book Edition a annoncé le lancement d’un Actual Play intitulé : Role n’Play. Pour rappel, ce dernier débutera ce jeudi 13 septembre.
Pour en savoir plus sur ce programme fort alléchant, nous avons posé quelques questions à Julien Dutel, qui officiera dans cette émission en tant que meneur de jeu.

– Surprise ! Black book éditions a annoncé la semaine dernière un actual play où tu officieras en tant que MJ. Mais au fait, c’est quoi un actual play ?

Un actual play, c’est tout simplement une partie de jeux de rôle enregistrée, par quelque moyen que ce soit, et rediffusée par la suite (ou diffusée en direct). En gros, il s’agit de voir ou d’écouter (ou même lire d’ailleurs) des personnes jouer au jeu de rôle.

– Quelle est la différence entre Rôle’n Play et les autres actual play ? (Roleplay, a Game of Roles ou encore Critical Role)

Julien Dutel (JD) : Avouons que je ne connais pas l’intégralité des actual plays existants. En lisant les réactions et commentaires concernant l’annonce de Rôle’n Play, j’en ai même découvert certains. Du coup il est un peu difficile d’aller faire une vraie comparaison.
Disons que notre plus grosse inspiration se situe du côté de Critical Role, mais aussi de Titan’s Grave par Will Wheaton. C’est-à-dire que ce que nous voulons, c’est vraiment tenter d’offrir la valeur ajoutée de ces programmes : la présence de comédiens.

Ce qui est drôle quand on écume un peu les forums, c’est de voir à quel point nombre de meneurs de jeu ne sont pas friands de background de personnages trop développés. Ici, nos comédiens ont développé leur personnage comme ils le feraient avec un personnage de théâtre ou cinéma – avec la liberté créative en plus de décider d’eux-mêmes de son caractère, de son histoire, de son passé, de ses amis et de ses ennemis. On a mis un point d’honneur à ça, à tenter de leur donner du corps pour que les comédiens puissent donner du jeu, au sens « acteur » du terme.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas de la pure mise en scène : ils jouent bien une partie de jeu de rôle tout ce qu’il y a de plus classique. Et puis notre but, c’est aussi de toucher d’un côté des rôlistes mais pas que… On a envie que le programme soit aussi accessible pour les néophytes, pour ceux qui se demandent ce qu’est le jeu de rôle, et qu’on puisse le regarder comme une série. Qu’on puisse le filer en lien à Tata Odette qui ne comprend pas trop ce jeu bizarre pour lui montrer ce que c’est et qu’elle trouve ça sympa. Voire qu’elle ait envie d’essayer, pourquoi pas ?

– On reconnaît dans le teaser l’introduction de la boite d’initiation des Chroniques oubliées. Est-ce que l’émission fera jouer ce scénario ou y aura-t-il de la création originale ?

JD : Là-dessus, je vais garder encore un peu de mystère… mais on ne jouera pas la boite de Chroniques oubliées, clairement. Comme on l’a un peu expliqué sur le forum de BBE, c’était la partie de chauffe avec toute notre équipe… juste une chauffe.

– On te connait aussi pour ton dernier coup de cœur : Beyond the wall (qui sera également traduit chez BBE). Peut-on envisager de voir une campagne pour ce jeu dans Rôle’n Play ?

Il faut voir si le public accroche au programme, mais on a plein d’envies pour Rôle’n Play. Alors pourquoi pas montrer du Beyond the Wall un de ces jours, oui. Mais on n’a pas fait de plans sur la comète pour le moment : on préfère voir chaque chose en son temps. Et notre premier espoir, c’est que le programme accroche les viewers.

– Peux-tu nous présenter les autres joueurs ? En plus d’être comédiens, sont-ils aussi roliste ?

JD : On réserve une présentation plus en profondeur de l’équipe pour plus tard, mais on a une joyeuse bande de comédiens. En fait à la base, on travaille tous ensemble à Lyon. Je les ai tous rencontrés grâce à mes activités dans la voix et en direction de plateaux. On se connait tous. Le but premier pour moi, quand on a parlé du projet avec Casus TV et BBE, c’était de réunir une vraie bande de copains qui se connaissent aussi en jeu (d’acteur). Qui ont déjà une vraie complicité.

Certains avaient déjà un peu pratiqué le jeu de rôle, d’autres avaient déjà créé un personnage mais sans avoir eu l’occasion de concrétiser et certains encore connaissaient mais n’avaient jamais eu la possibilité d’essayer. Mais tous étaient versés dans les geekeries – et dans le jeu en général. Ils ont tous été ultra enthousiastes à l’idée de lancer le projet. La preuve d’ailleurs que le jeu de rôle, ce n’est pas si compliqué que ça à la base : écouter, réagir, prendre des décisions…

– Certains actual plays comportent des thèmes ou un langage adulte. Role n’ play sera-t-il tout public ?

JD : On va essayer de toucher un public aussi large que possible. Sans forcément être totalement consensuels (il ne s’agit pas de mettre en scène des histoires à la Disney), on sera certainement, sur ce point, sur la même ligne que des programmes comme A Game of Roles ou Critical Role.

– Les parties seront-elles en direct ou enregistrées puis diffusées ensuite ?

JD : Au vu de ce que l’on essaie de mettre en place, les parties seront différées. Mais… elles seront enregistrées dans les conditions du direct. Le jeu en soit n’est pas, comme je le disais plus tôt, mis en scène. Ceci étant, si le programme fonctionne, rien n’est exclu par Casus TV. Mais encore une fois, on verra venir au jour le jour. Ce que l’on veut, pour le moment, c’est essayer de donner à voir un programme aussi qualitatif que possible.

– Maxime Chattam est le parrain de l’émission. Qui sera la marraine ?

JD : Ha ha, à la recherche du scoop, je vois ! Mystère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *