Strahd vous ouvre les portes de son domaine

On ne va pas se mentir, La malédiction de Strahd, qui vient juste de paraître aux éditions Black Book Editions (le 30 novembre pour être exact), bénéficie déjà d’un facteur sympathie énorme.
Pourquoi ?
Je peux vous donner la réponse en un seul mot : Ravenloft. Un seul mot qui évoque tout un univers.

Ce supplément de 256 pages tout couleur, couverture rigide, vous propose de revivre la campagne mythique, mais surtout gothique (celle de 1983) à la sauce D&D5e. Ravenloft est le premier module D&D qui proposait une aventure centré sur un grand méchant le comte vampire Strahd von Zarovich. L’autre particularité de cette aventure, qui lui donna – et lui donne toujours – un aspect mémorable sont ses cartes en trois dimensions.

Si vous ne connaissez pas encore cette campagne, qui vous mènera de niveau 1 à 10, voici le pitch :

Sous des nuages d’orage rugissants, l’ombre du comte vampire Strahd von Zarovich se dessine sur les anciens remparts du château de Ravenloft. Le grondement du tonnerre martèle les tours de l’édifice. Le vent hurle toujours plus alors qu’il tourne son regard vers le village de Barovie. Grâce à son incroyable acuité visuelle, il aperçoit loin en contrebas un groupe d’aventuriers qui viennent tout juste de pénétrer sur son domaine.Sur son visage se dessine à peine un sourire, car il sait pourquoi ils sont venus et il les attendait, conformément à son plan. Un autre éclat de lumière foudroyant au milieu des ténèbres et Strahd n’est déjà plus là. Seul le hurlement du vent résonne dans la nuit. Le maître de Ravenloft reçoit pour dîner. Et vous êtes invités.

Sachez qu’il existe une adaptation vidéoludique de ce module. On vous met ici la bande annonce pour vous donner une idée de l’ambiance, mais nous vous conseillons, bien évidemment, de jouer l’aventure « en vrai jeu de rôle ».

Concernant les accessoires sorties en VO (écran, cartes de divinations), nous ne savons pas à l’heure actuelle si une VF est prévue chez Black Book éditions (mais les cartes sont disponibles en aide de jeu à la fin de l’ouvrage. Cf. ci-dessous).

Les illustrations sont magnifiques
La campagne comprend, comme pour toute la gamme DD5e, de nombreux encadrés « prêt à lire ».
Des plans au style graphique répondant aux standard D&D5e (une petite touche gothique aurait été appréciable)
Dans l’annexe aide de jeu : le fameux tarot utilisé dans l’introduction de la campagne.
Oh !? Une carte
La carte recto.
Et la carte verso

2 pensées sur “Strahd vous ouvre les portes de son domaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *