Moult poulpe

Ah la la la, c’est la panique en France. Sans Détour a perdu la licence Appel de Cthulhu VF et n’a plus que quelques semaines pour liquider ses stocks. Il paraît qu’un nouvel éditeur a déjà été choisi par Chaosium mais celui-ci ne se signale pas, préparant sans doute des sorties pour quand l’affaire se sera apaisée.

Cela veut donc dire que… mais oui… bon sang mais c’est bien sûr… on va être en pénurie de Chtulhu, nooooooon, c’est horriiiiible !!!

(…)

Nan, je déconne.

D’abord, rappelons que SD a publié en 10 ans des dizaines d’énormes suppléments. Entre le stock des boutiques et le marché de l’occasion, je pense que vous pourriez potentiellement trouver de quoi jouer dans l’esprit de Lovecraft pour les 20 prochaines années. Non ? Bon, allez, mettons : au moins jusqu’aux sorties des suppléments du nouvel éditeur VF, quoi.

Ensuite et surtout, l’indicible ambiance poulpique n’est plus, depuis quelques années, l’exclusivité du jeu de Sandy Petersen. En effet, mort en 1937, Lovecraft a vu (enfin, je me comprends…) son œuvre tomber dans le domaine public 70 ans plus tard. Or, rien que sur le marché français, on a largement de quoi faire en pseudo-poulpe pour voir venir.

Tenez, par exemple, on vient d’apprendre que, « comme par hasard (hin, hin) », la boîte d’initiation à Chroniques Oubliées Contemporain est en train d’être enfin transportée sur les océans et devrait donc débarquer dans nos ports (puis nos boutiques, rassurez-vous) d’ici peu de temps. Pour l’enrober, BBE a justement choisi de la placer dans une ambiance Chtulhu quasi-officielle. Et comme c’est aussi quasi un jeu complet, vous voyez où on veut en venir…

En effet, cette boîte au prix pas si modique contient, comme vous pouvez le voir ci-dessus, tout ce qu’il faut pour jouer un moment : pas moins de quatre livrets, un écran de jeu en quatre volets, 54 pions cartonnés, un set complet de six dés, des fiches de prétirés, des cartes de pouvoirs et même une surface de jeu effaçable à sec. Wahou, de quoi tenir un moment (5 scénarios quand même). Et même peut-être de quoi donner du grain à moudre au futur éditeur quant à la pertinence de traduire à l’avenir la boîte d’initiation officielle de la gamme. A moins que… mais, bref.

Tenez, dans le même temps, la première annonce de l’année de Studio Deadcrows contient , « comme par hasard (hin, hin) », un scoop : dans le courant de l’année, l’éditeur publiera un jeu inédit, Cthulhu No Kami, qui semble être l’évolution d’un contexte lovecrafto-historique qui était jusqu’ici développé pour être un supplément SD (comme Byzance 800, par exemple).

Si votre nature résolument optimiste vous pousse à toujours chercher le bon côté des choses, on le tient sans doute : le fiasco Sans-Détour semble permettre enfin à des projets jusqu’ici dans l’entonnoir de sortir… mais chez d’autres éditeurs. Dans un autre registre, il y avait déjà Les Oubliés (Les XII Singes), là ce « Chtulhu Japon », sans doute demain une version reliftée et étendue de Byzance 800 chez un éditeur encore non-révélé.

Dans ce Cthulhu No Kami, il s’agit donc de vivre des frissons indicibles et poulpesques aux épices orientales avec pas moins de cinq périodes possibles : la médiévale Heian, le classique Edo, la fascinante ère Meiji (avec des Américains en vadrouille ?), les « riantes » années 1920 à 1940 et l’époque contemporaine bien sûr. Et côté système alors, comment ça se passe ? Et bien, ce sera du… COC. Non, non, pas du Call of Chtulhu. Du Chroniques Oubliées Contemporain. « Comme par hasard (hin, hin) ». Tout cela ne paraitra toutefois pas de suite et n’entrera en financement qu’à l’automne 2019.

Toujours chez Deadcrows, n’oublions pas non plus les VF des jeux issus de l’accord de partenariat avec l’éditeur britannique Pelgrane Press. The Fall of Delta Green a été foulancé correctement : le livre de base, sa version collector, un scénario supplémentaire (« On a bank, By moonlight ») et des dés Gumshoe sont ainsi attendus pour jouer dans des années 1960 non-euclidiennes. Le livre de base est déjà traduit et est entré en phase de relecture. Après The Fall of Delta Green suivront deux autres jeux lovecraftiens de cet éditeur britannique : Cthulhu Confidential et The Yellow King. Cela dit, les deux autres jeux devraient plutôt se retrouver sur le planning 2020.

Du côté des XII Singes maintenant, c’est chaud, prêt à servir. Depuis la fin de l’année 2018, les nombreux livres et livrets du foulancement L’affaire Deluze sont en effet arrivés en boutiques accompagnés du livret proposant un système alternatif pour se la jouer tommy gun et Ford-T, le bien nommé Cthulhu Hack.

Chez les Singes, on ne change pas une équipe qui gagne et il semble donc que le même combo campagne originale de création francophone + Cthulhu Hack soit à nouveau au planning de 2019. Cette fois-ci, du 100 % inédit avec une campagne lovecraftienne commandée à un certain Tristan Lhomme. Sans doute un petit jeune qui débute…

Si on devait faire le tour du planning, on ne s’en sortirait pas devant autant de tentacules. Contentons-nous de citer par ailleurs Kabbale aux Éditions du Troisième Œil, Horreur Cosmique chez 500 NDG, la VF de Unspeakable Sign and Sigil espérée chez Arkhane, le petit mais costaud Aux seuils d’Abysses très-anciens chez Chibi, etc.

Bref, pas de panique : ça devrait bien se passer ^^

Une pensée sur “Moult poulpe

  • 27 janvier 2019 à 08:00
    Permalink

    Chroniques Oubliées Contemporain, c’est comme le « CANADA DRY ».
    Ça a l’odeur de Call of Cthlhu,
    Ça a le gout de Call of Cthlhu,
    Ça ressemble à du Call of Cthlhu,
    Mais ce n’est pas du Call of Cthlhu….

     

Commentaires fermés.