Chaosium dans le planning

Aha, on le savait tellement depuis longtemps mais on ne pouvait trop rien dire.

(…)

En fait, non. Comme 99 % de ceux qui font les sachants avec cette phrase que vous voyez défiler sur les réseaux sociaux, on n’en savait foutre rien. Du coup, on ne vous avait rien dit. Parce que sinon, on vous l’aurait dit. Parce qu’il n’y a rien de mal à donner une info à ses fidèles lecteurs. CQFD

Bref, ça y est. Grâce à des communiqués factuels de certains des intéressés, on sait que les gammes de l’éditeur US Chaosium ont un avenir garanti sur le marché francophone.

Avant toutes choses, un mot et une pensée pour le sortant : Sans-Détour. Signe que, peut-être, tous les torts ne sont pas sur leurs épaules, ils obtiennent un délai de grâce pour écouler les stocks et campagnes en cours placés sous le signe du poulpe. Impossible de savoir si cela suffira (avec l’imbroglio Aventures…) à sortir d’affaire l’éditeur historique mais on l’espère sincèrement. Les gars, donnez-nous du Mutant : Year Zero, on veut toute la gamme. Avec ses spin-off. Et Cultos innombrables, on veut aussi le voir en VF. Et pis de la créa francophone du niveau de la Brigade Chimérique ou des Lames du Cardinal, on en redemande aussi. Bref, avec une grosse réorganisation, il y a de la place pour tout le monde. On y croit.

Parce que, désormais, pour se fournir en Appel de Cthulhu officiel, il faudra se tourner vers Edge, heureux détenteur de la licence Chaosium. Comme vous le serinaient les insiders des réseaux sociaux, Edge avait déjà la licence espagnole. Donc, hein, forcément… Raisonnement tellement imparable que Edge en espagnol, c’est aussi D&D5 ou Eclipse Phase et donc… ah, crotte, ça marche pas, en fait.

En soit, l’annonce fait un peu peur. Bien sûr, Edge/Asmodée (l’éditeur a été racheté par le géant des jeux fin 2016), c’est du lourd. Le pouvoir de promotion et de distribution est impressionnant et la qualité des produits en général au top.

Mais ils n’ont pas que ça à faire non plus. En clair, chez cet éditeur, le JdR est une goutte d’eau dans l’océan quand il était la raison d’être de Sans-Détour. Il est impensable d’avoir un même volume de production qu’à l’époque et on peut penser que pour la création locale, ce sera niet. De fait, les délais pour avoir en VF les produits des gammes comme L’Anneau Unique et L5A inquiètent un peu si on les applique à l’AdC.

Heureusement, la synergie entre les Occitans et les Andalous devrait permettre d’éviter cet écueil. La gamme est déjà bien lancée dans la langue de Jorge Luis Borges et planning, maquette ou encore illustrations devraient être les mêmes. D’où un sacré gain de temps en perspective.

Par contre, le format carré (231 x 231 mm) pour les livres de la gamme de l’AdC 7, va falloir s’y faire.

 

Cela dit, ça a l’air super beau et ça change un peu après 10 ans de maquette SD.

Dans la foulée, Edge rafle aussi la licence Runequest et là, si on y ajoute la nouvelle édition de L5A, Aventures en Terre du Milieu et le reste, cela faisait *vraiment* peur.

Fort heureusement, la bonne idée est ici de confier le développement de cette licence en sous-traitance au Studio Deacrows (qui, cela dit, commence à avoir un planning ça-comme lui aussi). Du coup, on devrait *vraiment* avoir du nouveau Runequest en VF dans les prochains mois (et pas « au quatrième trimestre » 2022) et, ça, finalement, c’est la bonne nouvelle du jour.

4 pensées sur “Chaosium dans le planning

  • 29 janvier 2019 à 16:40
    Permalink

    Comme dit dans l’article c’est à la fois un soulagement de passer dans une entité solide, surement un des critères de chaosium, mais aussi une crainte avec une activité jeux de rôle qui est mineure chez edge. Pour l’AdC j’espère que le format A4 (21 * 29.7 cm) sera conservé pour le marché français. Franchement ce format carré c’est space et surtout change beaucoup trop des habitudes. Même le format A5 (21* 14,8 cm, demi A4 en fait) bien aimé des « mook » reste un format livre. En plus le texte mêlé à du dessin c’est pas forcément le mieux pour la lisibilité. Après les goûts et les couleurs comme ont dit…
    Le retour de runequest version glorantha en français est sympathique mais (re)trouvera-t-il son public ?
    Par contre rien n’ai dit pour Pendragon qui me semble-t-il est retourné dans le giron de chaosium. Surtout que le précédent éditeur de la version française, les éditions icare, est devenu une collection de BBE d’ailleurs visiblement en stand by.

    Il est don urgent d’attendre et de voir !

    Fustir

     
  • 29 janvier 2019 à 19:38
    Permalink

    Moi j’aimerais savoir où vous avez trouvé cette magnifique image d’illustration. Qui en est l’auteur? Merci d’avance.

     
    • 30 janvier 2019 à 06:45
      Permalink

      Facile : il s’agit d’illustrations tirées de la communication de l’éditeur autour de la gamme AdC espagnole chez Edge. On peut raisonnablement penser que ce seront les mêmes pour l’édition française. 😉

       
  • 8 février 2019 à 10:11
    Permalink

    Effectivement, l’AdC chez EDGE ne sera pas du même niveau que SD. Et j’espère que SD s’en sortira pour que dans quelques années, en évoquant SD on ne pense plus qu’à la claque que chacun avait ressenti en voyant cette 6ieme édition en français.
    Là ou SD a péché, c’est qu’ils n’ont pas traduit les bons suppléments de l’AdC de ces dernières années. Une bonne base de suppléments à traduire pour EDGE, à condition qu’ils recrutent enfin une équipe de traducteurs qui puisse assumer la parution des différentes licences. Pour la qualité de la traduction et le choix graphique, je sais que EDGE fera du bon taf!

     

Commentaires fermés.