Il en sort de partout !!!

Le sachiez-vous ? De tous petits acteurs munis d’un rapport force/taille exceptionnel arrivent à tirer leur épingle du jeu dans un monde de compétition impitoyable. (…) Meuh non, je ne parle pas des fourmis et autres scarabées mais bel et bien du petit monde du JdR ! Fort de la communication par le web et du financement par crowdfunding, de petites structures d’auteurs/éditeurs parviennent à faire vivre leurs créations et à les doter d’un suivi conséquent. C’est par exemple le cas de Florent Moragas qui défend aujourd’hui son jeu Insectopia et, demain, bien d’autres projets. Interview.

 

  1. Insectopia, c’est donc un foulancement pour le livre de base et, bientôt, un foulancement pour le suivi. Ok, je vois ce que c’est : quand c’est bon, pourquoi se priver, pas vrai ?

Insectopia a reçu un accueil très positif de la communauté rôliste. Nous avons de nombreux fans à travers la France, la Belgique et la Suisse. Nous avons un peu attendu de voir la réaction des joueurs et lecteurs avant de poursuivre. Avec une grosse communauté, nous ne pouvions laisser le jeu sans suite, d’ailleurs notre intention dès le départ était de développer une gamme.

Donc, c’est parti ! Nous prévoyons ces trois ouvrages en souscription puis une série d’autres suppléments. C’est vraiment captivant de pouvoir continuer. Le succès initial nous permet de nous projeter dans l’avenir. La souscription, qui débute le 11 mars sur Game on, va permettre le financement de trois livres rigides, dos carrés cousus, dans un coffret ainsi que de nombreux add ons et options. Il y a un recueil de scénarios et les deux premiers volets d’une campagne de jeu qui en comptera quatre.

2. Concrètement, ça change quoi pour l’auteur/éditeur de devoir financer le suivi d’un jeu par lot de trois suppléments ?

On mon sens il faut montrer au public notre détermination à proposer un suivi de gamme important pour ce jeu. Cela rassure les joueurs de savoir qu’ils pourront compter sur nous dans la durée. Aussi, trois ouvrages, c’est un bon poids pour la passion ! Il y a aussi le fait de vouloir mettre en valeur des auteurs dans un recueil de scénarios, mais aussi que la campagne, dont je suis l’auteur, s’est beaucoup étendue en durée ! Donc quatre volets c’était le minimum. Sortir les quatre en même temps cela nous a paru un peu audacieux…

3. Faire écrire un recueil de scénarios par les fans de la communauté, ça, c’est quand l’auteur n’a plus trop d’idées, on est bien d’accord ?

Ah, non ! Des idées j’en ai foison ! Les deux premiers volets de la campagne sont écrits, les volets trois et quatre sont commencés. J’ai une autre campagne en gestation que j’ai déjà fait jouer et nous avons deux extensions à venir qui sont aussi bien avancées : les lézards et les blafards. La vraie justification d’ouvrir à d’autres auteurs la gamme Insectopia est de susciter la diversité, la création par d’autres, et de montrer l’engouement que peut avoir ce jeu.

4. Un cadre urbain pour des insectes, ça fait bizarre, non ? Au final, qu’est-ce qui distingue les Intres du jeu de simples non-humains de n’importe quel jeu de fantasy ?

Ce n’est pas un jeu de fantasy. C’est un space fantasy, puisque le jeu est post apocalyptique, dans lequel on incarne des peuples (que l’on peut interprétées comme des extra-terrestres) qui ont des particularités insectoïdes marquées. À Insectopia, les joueurs incarnent des personnages de type « super héros », avec des pouvoirs, dans un univers d’intrigues. En tant qu’intre vous pouvez voler, mordre, piquer, cracher de l’acide, votre exosquelette est renforcé. De plus, vous communiquez avec vos phéromones, vous êtes sujet aux variations de température. Le gameplay est vraiment différent. Il est renforcé par le fait que les intres sont à échelle, donc tout petits. Les dangers extérieurs sont vraiment significatif… les oiseaux, la pluie, le vent… Pour reprendre le titre de l’article de Jdr Mag sur le jeu : Insectopia, c’est « Quand Werber rencontre Tolkien ».

5. Si j’ai bien compris, le début de la campagne se trouve dans le supplément consacré à la ville puis la suite dans un autre livre. Pourquoi pas tout-en-un ?

Oui, c’est exact. Comme je l’ai dit précédemment, c’est une campagne en quatre volets. Le contenu est vraiment important, aussi, il était nécessaire de le découper en différents ouvrages. Chacun de ces volets offre, en plus du scénario, des éléments de contexte, d’aventure ou de règles. Ceci me semble être une plus-value éditoriale.

6. Dans le foulancement, tu annonces, je cite, des « surprises vivantes ». Gloups. Je peux commencer à hurler là tout de suite ou bien quoi ?

Et oui ! Il y aura des Oeufs d’Intres avec la méthode pour les élever. Celles des Anciens Dieux bien évidemment ! Je suis personnellement un réel passionné de la vie des insectes. Je souhaite partager cela avec les joueurs. C’est l’expérience supplémentaire Insectopia !

7. Pour plus tard, mon œil a été attiré par l’idée d’un Insectopia « jeune public ». Tu peux nous en dire plus ?

En plus des multiples suppléments prévus, un projet me tient vraiment à cœur : Insectopia jeune public. Ce sera un ouvrage d’initiation au jeu de rôle dans le monde d’Insectopia. Les enfants, comme les illustrateurs, adorent le monde des insectes. Il est chargé d’un imaginaire sans limite et le graphisme de ces petites bêtes est vraiment impressionnant.

Pour Insectopia enfant, les règles seront allégées, tandis que l’accent sera mis sur une expérience ludique courte et immersive dans le monde des insectes évolués. Les aventures seront plus orientées vers les préoccupations des enfants, tandis que des éléments pédagogiques sur la biodiversité et la nécessité de préserver le vivant seront apportés. Bref, pour moi le jeu est un excellent moyen d’évoquer la réalité. L’avez-vous remarqué à la lecture d’Insectopia le jeu de rôle ?

8. Tu as monté ta propre structure : Odonata Editions. Et apparemment, les projets ne manquent pas : Sol Codex, Omega, l’avènement des robots, Les investigateurs du divin, etc. Tu peux nous en dire plus ?

Mon imaginaire et ma créativité ne peuvent se limiter au monde des Insectes, comme les réalités du monde éditorial.

J’ai lancé trois projets de jeu de rôle voila six mois. Omega est le plus avancé. Me laissez-vous le loisir de placer un synopsis du jeu ?

Omega vous propose d’incarner des robots dans une société composée uniquement d’autres robots. Vous faites partie d’une firme, groupe tentaculaire à la recherche de ressources pour défendre sa position dans l’univers. Il existe cinq firmes qui se disputent l’espace infini.

Mais vous n’êtes pas un simple robot limité à répondre à des impulsions électriques variant entre 0 et 1. Vous êtes un Omega, un robot puissant, doté d’une capacité motrice et cognitive hors du commun. Vous existez par la volonté de la Méta-Intelligence-Artificielle (MIA) de votre firme, le commandeur suprême de cette dernière.

La MIA vous a programmé pour défendre ses intérêts dans la galaxie. Elle a intégré dans votre Accès-Méta-Émotionnel (AME), une chaîne de programmes Omega conçus pour simuler et comprendre les émotions humaines et extraterrestres. Vous êtes le sommet d’une hiérarchie de robots privés de cette capacité de compréhension. Vous êtes dotés de capteurs bio-cellulaires vous permettant d’analyser les émotions du vivant. Vos programmes Omega accentuent cette perception et permettent d’y répondre avec discernement, vous permettant de faire des choix libres, de prendre des initiatives logiques. Vous comprenez et vous vous exercez à produire des interactions sociales. L’humour, le second degré, l’amour, l’attachement à sa vie, à sa descendance, la mémoire, l’histoire, les chocs émotionnels, les questions sur le paranormal et les forces divines sont des concepts  accessibles pour vous. Bien sûr vous n’êtes pas un être vivant, seulement une copie électronique. La marge d’erreur dans la compréhension du vivant est grande, mais comparé à vos « congénères », vous êtes un fin psychologue.

En 2020, nous serons prêt à éditer Omega. Pour les autres créations, nous avançons avec différents auteurs sur ces sujets …

Odonata éditions vous donne rendez-vous dans le futur.

http://odonataeditions.e-monsite.com/

http://www.insectopia-jdr.com/

Le foulancement débute le 11 mars : https://www.gameontabletop.com/crowdfunding-173.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *