Cerbère mais juste

Les fidèles lecteurs de notre planning savent de quoi je parle : on attendait chez Chibi la VF de The Frontier voire, on rêvait des premières sorties pour celles de Hârn. Et donc, bien dans la logique du Grümph que l’on peut résumer par « je fais ce que je veux avec mes cheveux (et ma barbe) », nous voici donc avec… Cerbère.

Alors, non, ce n’est pas la réédition de Le métal froid des anneaux de Cerbère avec un titre plus raisonnable. Mais il y a de cela puisque c’est, en gros, la version générique du système de jeu utilisé dans le jeu de SF.

Un PJ y est est défini par ses compétences (capacités à faire des choses), ses cultures (liens avec des milieux sociaux) et ses maîtrises (utilisation de l’équipement et du matériel). Il a aussi des points de vie et des points de confiance. Classique. C’est un système à mots-clefs. Il n’y a pas de scores (sauf pour les deux compteurs de points évoqués ci-dessus).

Pour résoudre une action, on lance de 1 à 3d10 et on lit le meilleur score obtenu qui indique la qualité de réussite de l’action (oui – oui, mais/non, mais – non). Il y a un principe d’avantages et de désavantages qui modifient les résultats des dés. En combat, on lit tous les dés lancés et chacun indique directement les dégâts infligés à l’adversaire (ou les effets spéciaux).

Le reste du bouquin contient des options pour décrire un peu plus le personnage (avec des talents par exemple) et de nouvelles règles qui approfondissent la base si on a envie d’aller un peu plus loin dans la tactique et la souplesse. Il y a une option pour jouer avec des d6 si on n’aime pas les d10 ou si on n’en a pas.

Pas de tables ou de listes puisqu’il n’y a pas d’univers précis si ce n’est une mention assez vague (assortie de quelques références de sources d’inspiration) du genre de « l’aventure sérieuse ».

Bon, pour définir « l’aventure sérieuse », je ne peux même pas les dépanner puisque j’ai longtemps joué à la même table que David Robert alors, forcément, vous comprendrez… Je suppose simplement que c’est quelque chose d’assez réaliste tout en maintenant l’accent sur l’aventure haut-en-couleurs. Épique mais pas pulp.

Comme d’hab’ chez Chibi, vous avez le choix entre vous prendre le PDF, sauver des arbres mais vous abîmer les yeux ou de commander le POD en augmentant votre empreinte carbone. On vous laisse choisir mais, dans tous les cas, ça se passe sur Lulu :

http://www.lulu.com/shop/john-gr%C3%BCmph/cerb%C3%A8re/paperback/product-24028352.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *