Arkhane Asylum nous inonde de foulancements

C’est un fait, AAP n’est pas avare quand il s’agit de nous demander notre écot pour de chouettes projets. Et hop, c’est reparti pour un tour, cette fois-ci avec la « suite » du succès de Tales from the Loop : Things from the Flood : https://fr.ulule.com/things-from-the-flood/

Alors, guillemets car ce nouvel opus issu des prolifiques studios suédois Fria Ligan est un étrange animal à deux têtes : à la fois jeu stand alone (quasi les mêmes règles que son aîné, évidemment même part réservée à l’univers graphique de Stalenhag, etc.) et en même temps supplément à Tales from the Loop. Placé dans les années 1990, il permet donc de rejouer les enfants de votre précédente campagne avec quelques années de plus (vers 16-18 ans, en gros) dans un contexte un peu plus dur et hostile que dans le pseudo-Stranger Things du jeu précédent.

Si on se fie au précédent des Star Wars de chez FFG, cela a ses avantages et ses défauts. D’une part, cela permet de rallonger significativement la durée de votre précédent investissement en développant de réelles opportunités de développement des personnages et de votre campagne (et pas juste des plus de matos, plus de pouvoirs, plus de capacités spéciales, etc. de bien des suppléments classiques). D’autre part, cela oblige à remettre la main à la poche en achetant non pas un livret de complément mais toute une gamme (livre de base, écran, etc.) dont une grande partie (les règles, les conseils, etc.) risque d’être très similaire à ce que vous possédez déjà.

D’ailleurs, la campagne de financement actuelle est, elle aussi, quasiment calquée sur le foulancement précédent. Ainsi, elle prévoit elle aussi la rédaction d’un supplément 100 % francophone pour ajouter un cadre moins exotique : ni la Suède, ni les USA mais… les environs de Caen. Sachant que le cadre francophone de Tales from the, Loop se déroulait en Savoie, il va quand même falloir prévoir du déménagement pour vos anciens PJ…

En dehors de cela, vous pouvez tabler sur du classique : livre de base de 224 pages, version collector si vous êtes genre, l’inévitable écran du MJ et quelques cartes poster des environs. Du sobre, du carré, bref : du scandinave.

Alors, tout ce bel et bon foulancement commence tout de même à être risqué pour un maison comme AAP. Au dernier pointage, l’éditeur avait déjà six financements en cours (c’est-à-dire non encore totalement livrés : ceux liés au Monde des Ténèbres – parfois avec des retards abyssaux – LexOccultum, Maléfices et L’Empire des Cerisiers). On notera d’ailleurs que pas plus tard qu’au festival de Cannes de cette année, Mathieu Saintout (le boss de AAP) affirmait encore que le jeu sortirait directement en boutiques, à l’image des gammes Star Trek et The Witcher. Comme quoi…

3 pensées sur “Arkhane Asylum nous inonde de foulancements

  • 30 avril 2019 à 13:11
    Permalink

    Du point de vue gestion de planning,c’est quand même osé.
    Pour commencer, les souscripteurs du KS de free league sont en train d’être livrés ou le sont déjà (ce fut mon cas la semaine dernière), ce qui à mon avis prive se foulancement d’une part non négligeable de fans/acheteurs potentiels. Un petit délai de six mois/un an aurait pu être profitable.
    Ensuite,quand on sait que Forbiden Lands va également être également foulancé bientôt, une inversion chronologique des deux projets aurait à mon sens été bien plus cohérente.
    Pour finir, il faudrait lever le pied sur les foulancements, parce que là je commence à avoir l’impression de devenir banquier pour éditeur plutôt que consommateur privilégié.

     
    Répondre
  • 30 avril 2019 à 14:04
    Permalink

    Je suis d’accord que la multitude de foulancements surtout au sein d’une même entité est très risqué même si les dates de livraison peuvent être lointaines. J’ai été surpris par la date de livraison annoncée pour Maléfices, novembre 2019 soit un an après le foulancement, alors que les informations données faisaient penser à un jeu quasiment fini. Une traduction est surement plus facile à maîtriser qu’une (re)création française. Pour l’instant AAP gère bien mais attention à ne pas tomber dans la surchauffage qu’à connu BBE en enchaînant les foulancements qui mettent maintenant très longtemps à arriver surtout qu’il faut aussi alimenter ceux sortis en nouveautés.

     
    Répondre
  • 2 mai 2019 à 13:22
    Permalink

    Je suis pas sûr que multiplier les retards se soient de la bonne gestion. Le délai de livraison fait partie du Cf.
    Un cf c’est pas accepté un retard « normal ».

    Et en plus l’éditeur se rajoute une louche de taf en plus…

    Bref je vais attendre la sortie boutique

     
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *