Harry peut-être

Pffffiou, on finit par s’y perdre : Tu es un sorcier, Sorcières & Sortilèges, etc. Que les rôlistes francophones ne s’étonnent pas après si leur obsession de la sorcellerie leur attire des ennuis avec les autorités morales de ce pays, hein ?

Tout ça pour dire que un foulancement pour un JdR nommé Les apprentis sorciers a bien failli passer en dessous de notre radar. Bon, ça va, compte tenu du calibrage du CF, il reste environ… 50 jours pour souscrire à ce projet de l’éditeur Posidonia qui, depuis qu’il a quitté le champ étroit des Livres dont vous êtes le héros, ne lâche plus la corde du financement participatif rôliste (Choosen Ones, Gobelin qui s’en dédit).

Cette fois-ci, c’est sur Game on Tabletop mais cela ne devrait rien changer à l’affaire : à part pour faire un jeu de mot dans le titre, le suspens n’est plus au rendez-vous et ce projet, même assez confidentiel, a déjà franchi la barre fatidique des 100 %. Comme vous le savez depuis le temps, si vous voulez faire gonfler la cagnotte, vous restez les bienvenus…

Pour la deuxième fois de suite, Posidonia tente de nous faire mourir de rire. Jugeons du pitch :

Avec ce jeu de rôle absurde et burlesque, vous incarnez un jeune apprenti sorcier au service d’un grand Archimage. Dans un univers régi par la magie, flotte dans l’espace une terre disloquée dont les morceaux sont maintenus par d’immenses racines. Autrefois uni et magnifique, il fut pratiquement détruit par un grand cataclysme. Grâce au puissant Archimage que vous servez et à son arbre-monde, les terres sont peu à peu ramenées les unes vers les autres, en une terre plate appelée l’Archimonde. Ces territoires sont étranges. Vous allez devoir les parcourir et affronter de nombreux dangers. Que ce soit pour combattre la plus impitoyable des créatures ou partir à la recherche de la plus grande rareté de ce monde : un croissant au beurre.

Où Harry Potter et Benny Hill se retrouvent pour convoquer le meilleur de l’esprit britannique. Ou pas.

S’adressant aussi bien aux vieux geeks qui veulent s’autoparodier à la coule qu’aux enfants qui veulent eux aussi envoyer des boules de feu comme Papa et Maman, le jeu est muni d’un système apparemment très simple. En tout cas, c’est ce que laisse suggérer une fiche de PJ assez éloignée quand même du modèle Rolemaster :

Le foulancement vise à permettre la publication du livre de base (a priori, on part sur du A5 noir et blanc), d’une série de petits livrets du joueur comme on en fait maintenant mais aussi d’un écran du MJ, de dés spéciaux, d’une carte poster… si vous venez donner des sous !

Allez, utiliser sa CB, c’est quand même pas sorcier.

https://www.gameontabletop.com/cf190/les-apprentis-sorciers.html

https://posidoniaeditions.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *