Le retour de la vengeance du fils du foulancement II

C’est sans doute ce qu’on appelle une politique éditoriale innovante. Agate, déjà peu habituée à jouer les timides en matière de foulancement, fait encore fort dans le domaine avec le nouveau-nouveau foulancement du suivi pour sa VF de Seventh Sea.

Celui-ci, plus que bien engagé (plus de… 1000 % !) s’achève dans une poignée de jours et permettra de financer le supplément de contexte sur l’Ifri (l’Afrique, quoi) , Les Terres d’or et de feu. Un bien beau livre qui pèse ses 208 pages, couverture rigide, couleur. Des illustrations magnifiques, il va sans dire.

Fort bien.

Mais ? Il n’était pas déjà financé ce supplément ?

Oui, da ! Et même que c’était déjà à l’occasion d’un… foulancement, celui consacré aux précédents suppléments, Empire du Croissant & Nouveau Monde. Si on relit la page du CF de l’époque, on lit bien cette ligne :

70 000 euros : le supplément A land of gold and fire en PDF.

Or, fidèle à lui-même, Agate avait encore explosé les scores avec dette campagne de financement qui finissait à plus de 80 000 euros. Cela veut donc dire que la traduction et la maquette du supplément étaient assurées. Bien.

Mais, visiblement, pour aller jusqu’à l’imprimer, Agate avait encore besoin de tâter le marché à l’aide d’un nouveau foulancement. Pour être sûr, quoi. Au cas où les gens auraient été du genre à se mobiliser pour le PDF mais refuseraient d’envisager d’acheter la version papier. On croit rêver…

Bon, allez, faisons le job : en admettant que, désormais, la sortie papier du moindre livret soit en effet soumise à la règle du crowdfunding, quels sont les bons côtés de la chose ? Il doit bien y en avoir, non ?

De fait, c’est visiblement l’occasion de financer des suppléments moins susceptibles d’emporter la majorité des acheteurs : les scénarios. Vous savez ? Ce que les rôlistes réclament à corps et à cris mais qu’en fait ils se gardent bien d’acheter pour toutes sortes de raisons, le plus souvent très valables (j’en ai déjà plein, j’écris les miens, mon groupe de PJ est trop spécifique, etc.). LA gageure pour les éditeurs depuis des décennies.

Du coup, Agate a la bonne idée de proposer dans le cadre de cette campagne la publication de… sept scénarios ! C’est comme ça, c’est Agate, on fait les choses en grand. Ces sept scénarios seront publiés en 4 livrets de 50 pages couleur, couverture souple. Le premier proposera une mini-campagne, Voir Charousse et mourir, écrite par Geoffrey Picard, un glorieux ancien de l’époque Asmodée. Le deuxième proposera deux scénarios écrits par Benoît Attinost, qu’on ne présente plus. Le troisième recueil proposera deux scénarios, à nouveau écrits par Geoffrey Picard. Attention, tout de même, ces scénarios ont déjà été publiés dans le cadre de la première édition de 7e Mer, ils sont ici simplement remis à jour pour la nouvelle édition.

En revanche, le 4ème livret contiendra bel et bien deux inédits, un de Benoît Attinost (toujours très actif) et un autre issu d’un concours de scénario de fans. Aaaah, c’est déjà mieux ! Et ce n’est pas fini puisqu’il reste possible de débloquer une mise en forme de campagne de tout ça (bon courage aux auteurs…) avec un scénario final et tout.

Au bilan, chapeau à Agate s’il parvient à financer tout ça mais ne pourrait-on pas arriver au même résultat en se limitant à la saine règle de « pas plus d’un foulancement par supplément », hein ? Pourtant, comme dans le film Un jour sans fin, on est sûr que tout cela va recommencer puisque le supplément Secret Societies, dont la VF a été débloquée en PDF dans ce CF, fera à son tour l’objet d’un foulancement pour sa version imprimée dans quelques mois.

Et alors, la marmotte…

https://fr.ulule.com/7e-mer-ifri/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *