Homo Crowdfundingus

Et oui, le rôliste a bien changé depuis quelques années. Il a su s’adapter à son environnement et, voyant sa nourriture de base (les JdR bien frais) se raréfier dans son milieu naturel (les boutiques), il s’est replié sur le web où tout un écosystème s’est épanoui à base d’éditeurs associatifs, de sites de POD et, bien sûr, de foulancements. Et Sapiens, le projet de Quentin Bachelet, s’inscrit complètement dans ce contexte éditorial nouveau. Cela dit, l’histoire qu’il nous propose de raconter à l’aide de son jeu loin dans le futur quand d’autres Sapiens auront remplacé un Homo finalement un peu limité. Cela valait bien une petite interview pour vous présenter tout ça.

 

  1. Mince, j’ai encore oublié mes fiches. (…) Bon, donc, Sapiens, un nouveau concurrent pour Würm, le JdR préhistorique, c’est bien ça ?

La différence, c’est que l’on joue des animaux humanoïdes (les sapiens, donc) longtemps après la disparition des humains. Beaucoup de choses ont changé: il y a des nouvelles civilisations, des cultures différentes. Ce n’est pas un monde détruit comme dans beaucoup de post-apos, mais plutôt une renaissance. C’est un jeu positif, écologiste. La nature est peuplée de nouvelles créatures, de sapiens et d’esprits. L’évolution carbure à toute vitesse et les personnages ont leur propre système d’évolution génétique.

  1. Bon, science-fantasy, je situe à peu près mais « chamanique », ça donne quoi ? Il faut fumer un truc qui met en transe pour pouvoir jouer ?

Tu peux, mais c’est pas moi qui fournis la sauge 😀 

Dans Sapiens, tout ce qui est surnaturel est lié aux esprits. Il n’y a pas de “monde spirituel », ils sont parmi nous en permanence. Les shamanes servent de médiateurs avec eux et peuvent leur demander des services en échange d’offrandes. La plupart des sapiens font de leur mieux pour ne pas les offenser. Il existe cependant une faction appelée le Royaume de fer qui combat les esprits plutôt que de communiquer avec eux.

Les esprits sont la manifestation de tous les concepts de la nature. Tu peux rencontrer des esprits du feu, de la soif, de la couleur ou des cauchemars. Chacun a une conscience et des pouvoirs liés à son concept. C’est parfois difficile de négocier avec eux tant ils sont différents de nous: si tu parles de chasse à un esprit de la floraison, il ne comprend même pas ce que c’est. Tout comme les êtres vivants, ils ne sont pas éternels et suivent un cycle. C’est une partie importante de l’équilibre de la nature. Les esprits de la Croissance sont mangés par ceux de la Faim, qui eux-mêmes sont purifiés par ceux du Crépuscule. C’est compliqué à résumer en quelques lignes, mais en gros leur énergie mystique circule en permanence. 

  1. On ne va pas se mentir : science-fantasy, c’est du medfan, en fait. On va jouer quoi ? Des nains, des elfes, tout ça ?

Il y a six espèces et chacune a des traits, des pouvoirs et des gènes qui lui sont propres:

  • les goules: des canidés qui vivent en tribus de chasseresses.

  • les myrias: des insectes géants, pour la plupart asexués, qui s’entraident sans faille.

  • les sylvestres: des cervidés en harmonie avec la nature et ses esprits.

  • les reptiliens: de grands lézards au passé mystérieux et aux pouvoirs psychiques.

  • les cieltes: une espèce menacée d’aviens en harmonie avec les éléments.

  • et enfin les métamorphes: des sapiens aquatiques qui prospèrent dans tous les milieux.

On me demande souvent pourquoi il n’y a pas d’humains (oui je réponds à mes propres questions, tavu). Les humains sont souvent les personnages “normaux” dans les jeux avec plusieurs races jouables. Je trouve que le plus intéressant quand on joue l’altérité, c’est justement de s’affranchir des normes. De plus, les anciens (humains) ont disparu avant l’apparition des sapiens, ce qui veut dire qu’il n’y a presque pas d’héritage culturel.

  1. Un truc marrant : on colle des auto-collants sur la feuille de perso en guise d’XP. C’est un jeu legacy, du coup ?

Oui mais je te rassure, pas besoin de charcuter ton livre et d’en racheter un quand tu refais une nouvelle tablée. Les gènes sont sur un document à part, c’est deux pages à imprimer en plus des fiches de perso. 

C’est un jeu à campagnes, comme beaucoup de JdR traditionnels. Les personnages évoluent à chaque fois qu’ils réparent un trouble, c’est-à-dire un déséquilibre dans les forces de la nature. Ça arrive à peu près une fois par scénario, deux s’ils se débrouillent bien. Je l’ai testé plusieurs fois en one-shot: les PJ évoluent une fois à la création de perso, une fois à mi-séance et une fois en conclusion. C’est fun, simple, et ça arrive plus vite que les niveaux à D&D par exemple.

  1. Euuuh, 192 gênes, ça va être chaud à gérer niveau règles, non ? Quand les PJ progressent, cela devient un peu l’usine à gaz.

En jeu, l’évolution prend une dizaine de minutes maxi. Chaque PJ pioche 3 gènes, après ils se les échangent entre eux pour que tout le monde en ait au moins un qui correspond à un espace libre dans son génome. Une fiche de perso comprend six chromosomes et chacun peut accueillir trois gènes. Sur un gène, tu as soit un bonus technique (par exemple un PV supplémentaire ou un nouveau pouvoir), soit un nouveau trait. Chaque trait est un mot-clé qui peut te donner un dé bonus pour une action. Si une évolution te donne des doigts à ventouses par exemple, tu pourras négocier facilement un dé bonus pour escalader une falaise. Le système est assez simple pour qu’on puisse accumuler pas mal de traits sans que ça devienne compliqué.

     6. Bon, allez, ça se tente. Je peux l’acheter où ton jeu ?

Il est en préco participative sur Ulule depuis hier. La publication est prévue pour fin 2021. On pourra l’acheter dans les boutiques participantes (les meilleures quoi).

     7. Citron magnétique, c’est pour la vanne ou il y a un vrai projet sur la durée derrière ?

C’est une association à but non lucratif, donc toute la maille sert à financer l’impression, les illustrations et les frais qui dépassent. Le surplus servira à préparer de nouveaux projets. C’est un peu tôt pour dévoiler quoi que ce soit, mais on a quelques idées, et pas que du JdR 🙂

https://fr.ulule.com/sapiens-le-jeu-de-role/

Une pensée sur “Homo Crowdfundingus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *