Double dose de C.O.C. pour tout le monde !

Souvenez-vous. Il y a quelques temps, Black Book avait habilement profité d’une absence momentanée du Grand Poulpe sous nos latitudes (plus chez SD et pas encore chez Edge) pour habilement occuper le terrain du jeu ambiance Lovecraft en sortant une boîte Chroniques Oubliées dédiée à ce style de jeu. Cette boîte a été un succès méritée, au moins au regard de la quantité et de la qualité assez ahurissante du matos qu’elle contenait.

D’ailleurs, Vincent nous en disait tantôt tout le bien qu’il en pensait, là : http://lefix.di6dent.fr/archives/7786 (il venait d’obtenir son Master 1 en « Titres du Fix », visiblement).

Et bien, quand on y pense, la situation n’a pas tellement changé. Edge a toujours un peu de mal pour diverses raisons à inonder le marché de produits estampillés C. O. C. (Call of Cthulhu, bien sûr !) comme il le promet régulièrement. Et, dans le même temps, les XII Singes ont démontré avec leur Hack à succès qu’il y avait largement la place pour plusieurs versions de ce qui reste un des univers préférés des rôlistes francophones. Alors ? Banco !

On aura donc bel et bien droit très prochainement à une deuxième boîte C. O. C. (Chroniques Oubliées Cthulhu, bien sûr, suivez un peu quand même !).

Nommée Quintessence, elle ne sera pas une deuxième boîte d’initiation (comme Nains et Elfes) mais bel et bien la suite de la précédente. Elle contiendra donc essentiellement une campagne inédite d’environ 200 pages signé Laurent « Kegron » Bernasconi. Évidemment, pour justifier une édition en grosse boî-boîte, celle-ci sera accompagnée d’un abondant matos dans le but de la rendre le plus prête-à-jouer possible. Et pis, il y aura aussi un écran spécifique. Forcément.
La campagne est prévue pour des personnages du niveau 5 à 10, donc idéalement ceux qui ont terminé les aventures de la première boîte. Cela dit, Quintessence sera une histoire indépendante, sans rapport direct avec les intrigues précédentes. Pourtant, pour ceux qui préfèrent, l’auteur a tout de même prévu  des options pour lier cette campagne à celle de la première boîte. Bref, on joue comme on aime, quoi.
Le format boîte sera également bien exploité par la présence de plusieurs livrets indépendants : le premier livret contient quelques règles supplémentaires (comme dans la boîte Vengeance de C.O.F.) et les 4 autres livrets forment la campagne.
Chez le Fix, cela fait un petit moment que l’on appelle de nos vœux un tel format éditorial, à savoir non pas des « boîtes d’initiation » quasi jetables avant de devoir passer au jeu complet mais bel et bien des boîtes qui se complètent pour une découverte progressive d’un jeu et de son univers. Bien sûr, vous pouvez jouer Quintessence sans la première boîte et seulement avec les règles complètes de CO. Mais vous pouvez bel et bien vous limiter à ces deux boîtes sans avoir à investir dans de gros livres touffus plein d’options qui ne vous intéressent pas. Ouf.
Au niveau du pitch de la campagne, on est simplement autorisés à vous dévoiler quelques mots-clefs : asile d’aliénés, Nyarlathotep, Contrées du rêve, Einstein, Égypte et Citroën. Voilà. Vous avez deux heures pour pondre une trame qui, à la fois, sorte des sentiers battus par les habituelles campagne Cthulhu (y compris celle de la première boîte C.O.C., hein…) tout en jouant avec les poncifs du genre.

2 pensées sur “Double dose de C.O.C. pour tout le monde !

  • 10 septembre 2021 à 11:11
    Permalink

    Nos valeureux aventuriers viendront-ils en aide à leur ami Nyarlathotep enfermé dans un asile d’aliénés, en Egypte, après avoir essayé de comprendre les théories d’Einstein élaborées par ce dernier alors qu’il parcourait les Contrées du rêve en Citroën?

    Répondre
    • 10 septembre 2021 à 13:56
      Permalink

      Mince, tu as tout bon :-/ Bon, je te laisse voir ça avec BBE…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *