C’est Lundi, c’est… gratuit !

Et ouais : toujours. Même après le reconfinement. Même après l’été tout pourri. Le Fix continue chaque lundi à valoriser ces innombrables publications gratuites qui font le dynamisme de notre milieu. En effet, parfois dans un anonymat déprimant, tous les acteurs passionnés de notre loisir, éditeurs, auteurs, simples rôlistes, mettent à votre disposition jour après jour des scénarios, articles, aides de jeu, kits de découverte voire des jeux complets.

Tout cela finit plus souvent qu’à son tour dans le warp du terrible web 2.0. Alors, à la mesure de nos maigres moyens, nous essayons d’attirer votre attention sur ces pépites chaque semaine.

Au programme cette semaine, un classique. Il ne prend jamais de vacances, il est toujours chaud sur l’action et donc, nous autres, pauvres mortels, nous prenons du retard à chaque pause estivale, j’ai nommé… une spéciale Chibi (ça alors ?!). Il faut dire que le bougre, Le Grümph pour ne pas le nommer, fête les deux ans de son Patreon rempli à ras-bord de gratuit. Cela valait le coup de fêter ça, non ? :

  • Du post apo avec Cœurs Vaillants : si, c’est possible ! CV a beau avoir été d’abord conçu pour faire du medfan passe-partout avec des règles dans un esprit OSR, LG a commencé tant et si bien à tordre dans tous les sens (d’où son itération space op’ qui vient de sortir : Intrépides) qu’il s’est dit que c’était tout bon pour faire du Mad Max. Il y a des haches à deux mains, des ressources vitales à gérer, des objets rares à la réputation magique, des monstres mutants… ça match ! Cela s’appelle Refuge 17 et LG le qualifie de post-apo itinérant (vroum, vroum). Outre l’adaptation des règles de CV, le fichier de 48 pages comporte de nouveaux outils pour créer du jeu bac-à-sable façon « West Marches » (en gros, on explore à plusieurs un vaste territoire inconnu à l’aide d’expéditions successives qui n’emploient pas toujours les mêmes PJ et/ou joueurs). On y trouve ainsi une planche de cartes de « rôles » au sein de la caravane ou encore un plateau de zone de jeu un peu calqué » sur celui du bon vieux jeu de l’oie et, est-ce nécessaire de la préciser, de nombreuses tables aléatoires. A noter, une chose rare, LG a délégué. Je répète : LG a délégué ! Incroyab’. En l’occurrence, il a laissé faire les illustrations à Léo Rousset dans un style tout en aplats de gris très différent de celui du maître des lieux mais bien adapté à l’ambiance sombre du contexte. Cela se trouve (évidemment) ici : https://www.patreon.com/posts/refuge-17-du-mon-54260796

  • Le jeu complet Daitoshi Underground Jäger : c’est une vraie surprise puisque ce jeu était au planning du Fix depuis de longs mois dans la rubrique « Chibi en vrai papier payant et tout » mais LG admet avoir du mal à achever le jeu pour en faire – selon ses propres critères d’exigences… – un jeu complet digne d’être vendu. Bon, bah, tant mieux pour nous, du coup, non ? DUJ est présenté comme un jeu violent et très adulte, où on incarne des chasseurs de tueurs en série dans un Tokyo semi-futuriste déglingué dans une ambiance manga et anime. Le truc amusant est que le jeu est présenté comme l’adaptation en JdR d’un manga qui n’existe pas avec interview des auteurs, notes de conception et tout. Rigolo. Mais peut-être un peu fumé, finalement, pour que l’auteur aille jusqu’au bout de la démarche ? En tout cas, en une quarantaine de pages, le jeu présente un système de jeu propre très simple à partir de quatre caractéristiques représentées chacune par une poignée de D6 avec lesquels on obtient des réussites sur 4/5/6. Attention, toutefois, on retrouve là le gimmick déjà vu dans Kuro et les « 4 » sont certes des réussites mais qui s’accompagnent d’un truc néfaste (des « oui, mais », quoi). Voilà pour la base. Le jeu s’accompagne de conseils pour en restituer l’ambiance (un peu courts si vous n’êtes pas familier avec le genre, je pense) et, surtout, de trois aventures pour les exploiter. Cela se trouve (toujours), ici : https://www.patreon.com/posts/du-manga-violent-55614369

Bonne semaine à toutes et à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *