Mauvaises graines, jeu nouveau …

En bien ou en mal, l’éditeur LETO (nouveau nom des Éditions du Troisième Œil) surprend souvent. On a ici qualifié LETO d’éditeur non euclidien pour sa manière de se jouer des lois de l’espace-temps. Entre retards records, coups d’audaces et annonces de renoncement pour des projets non portés, on est toujours fasciné au Fix par cet éditeur dont l’éclectisme et l’ambition n’ont d’égal que sa capacité à porter les projets les plus surprenants.

Ce mois-ci, LETO nous surprend deux fois. D’abord, les souscripteurs d’Against the Darkmaster vont recevoir les jeux qu’ils attendaient (en soi c’est une surprise, demandez à ceux qui attendent la livraison de Valérian…). Ensuite, parce que LETO porte un nouveau projet avec Yuigahama Bad Seeds.

On vous laisse faire une pause pour relire le nom.

On a bien respiré ? c’est bon ? … on continue

Yuigahama Bad Seeds (YBS pour les fans) c’est quoi ?

C’est certainement l’une des propositions les plus originales de cette fin d’année. Le pitch est, en soi, intriguant : on joue des visiteurs ou des habitants de Yuigahama, une station balnéaire située à une quarantaine de kilomètres au sud de Tokyo. La ville vient d’être isolée du reste du Japon et du monde, à la suite d’une catastrophe écologique. Le jeu cite comme inspiration X-Files, Twin Peaks et Tales from the Loop. Il promet donc du mystère, de l’aventure, voire de l’horreur.

Le jeu proposera d’ailleurs au MJ de choisir quels leviers il veut tirer. S’appuyant, d’après la page de présentation de la souscription, sur des règles simples et narratives utilisant des poignées de dé à six faces et des tokens, le jeu permettra aux PJ d’explorer la ville et de résoudre – peut-être – les troubles qui l’affligent.

Le contexte de jeu fait l’objet d’un soin particulier en proposant PNJ, factions et mystères ainsi que des errants énigmatiques et hauts en couleur (vous vous souvenez de la dame à la Bûche ?). Autre particularité du jeu, c’est qu’il propose un contexte réaliste rendant compte de la vie quotidienne du Japon contemporain. En effet, le créateur du jeu, Frédéric Bessy est un illustrateur installé depuis longtemps au Japon qui a apporté son expertise de la vie quotidienne sur les bords de la Mer intérieure.

Cherchant à trouver un éditeur, son manuscrit à atterri dans la boite mail de LETO qui a fait le pari de produire cette proposition originale. Éditeur et auteur ont ensuite pris le temps de lire et de tester le jeu qui est a donc écrit, lu, relu et a priori jouable. La souscription porte donc non pas sur le développement et la création du jeu qui sont déjà achevées, mais sur l’impression du livre de base et d’un écran. Il est ainsi assuré par LETO que tous les souscripteurs pourront récupérer avant même la fin de la souscription la version PDF du jeu.

D’ailleurs, les curieux (ou les méfiants) peuvent télécharger non seulement un extrait du livre de base (pour jauger de la qualité des illustrations et de la mise en page), un résumé des règles (pour voir si le système leur convient) ainsi qu’une feuille de personnage.

Petit conseil, la souscription se faisant sur le site de l’auteur, dont l’UX n’est pas le point fort, n’hésitez pas à scroller tout en bas pour récupérer la feuille de personnage et le résumé des règles. Pour une fois, LETO ne vous fera pas attendre, vous pourrez jouer tout de suite

Le manuel de base fait 316 pages. Ce beau bébé comprend, outre les règles, une description en profondeur du contexte (avec lieux, factions et PNJ) et pas moins de douze scénarios pour jouer. L’enjeu de la souscription est donc l’impression de ce livre, ainsi que d’un écran et d’un livret d’aides de jeu. Le pallier le plus bas propose un tout PDF pour 25 euros, tandis que le palier à 59 euros propose les versions en physique. Enfin une offre boutique permet d’acheter six exemplaires pour 200 euros. En fonction du nombre d’exemplaires commandés, l’impression se fera. Et, si les objectifs sont dépassés, la qualité des produits imprimés sera améliorée.

LIEN(S)

4 pensées sur “Mauvaises graines, jeu nouveau …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *