Toujours un œil sur l’Œil Noir

Des sorties et des souscriptions pour la VO, un 40e anniversaire, des sorties et des annonces en VF… les fans de l’Œil Noir ne savent plus où donner de la tête (on dit même que certains tournent de l’œil…). D’ailleurs, nous aussi au Fix on a du mal à suivre. Alors faisons un petit point sur le jeu de rôle n°1 en Allemagne, que ce soit sur l’actualité VO ou VF.

EIN, ZWEI, DREI, VIER… DAS SCHWARZE AUGE 5

Difficile de suivre le rythme des sorties en VO. Pour preuve voici une petite rétrospective de ce qui est sorti en allemand rien que pour les mois de mai et juin 2024.

Le Kodex des Götterwirkens

Avec une gamme pléthorique et des suppléments qui venaient se compléter au fur et à mesure, Ulisses Spiele a commencé à refondre sa gamme afin de faciliter la recherche et la centralisation des informations. C’est dans la continuité de cette simplification que les Gotterwirkens (Œuvres divines) 1 et 2, qui existent aussi en anglais (Gods), sont donc disponibles désormais en un seul volume le Kodex des Götterwirkens. Dans cet ouvrage qui est souvent présenté comme le pendant de Magie aventurienne mais dédié aux représentants des divinités sur Dère (la « terre » de l’Œil Noir), il est donc possible d’y trouver tout ce qu’il faut pour développer les prêtres des Douze Dieux (mais pas que), que cela soit en termes de lore mais aussi de règles avec des compétences spéciales et autres liturgies.

Schicksal und Verdammnis

Ulisses Spiele continue de décliner ses boîtes de points de destin dédiées aux différentes divinités ou archidémons d’Aventurie. Donc les dernières proposées concernent le dieu Shinxir, dieu de la guerre qui gagne en fidèles depuis la Chute des étoiles, ce bouleversement dans les constellations causé par un éventuel changement d’ère (karmakorthäon) avec un potentiel lien avec le réveil de la Sourcelande. Mais les fans d’archidémons ne seront pas en reste avec Belhalhar, l’archidémon de la guerre, Lolgramoth, l’antagoniste de la déesse Travia et qui œuvre dans la discorde et la trahison, et enfin Blakharaz, antagoniste de Praios et dont le trait particulier est la vengeance aveugle.

Ces boîtes sont en fait composées de jetons du destin qui peuvent activer des pouvoirs spécifiques liés à la divinité ou l’archidémon qu’ils représentent. Ainsi si vous décidez de remplacer vos points classiques par une version spécifique, lorsque vous en utilisez un, vous confiez votre destin à la divinité ou archidémon concerné en lançant les dés fournis et en vous référant au petit livret les accompagnant qui permettra de déterminer les effets subis ou autre avantages induits. Ce n’est pas nécessairement utile, cela rentre dans les règles de focalisation qui sont optionnelles selon le degré de détails recherché par la table, mais souvent indispensables pour les fans de goodies et autres produits dérivés.

40 ans d’Aventurie

Cette année marque donc le 40e anniversaire de la VO, et donc Ulisses Spiele a prévu différentes petites (ou plus grosses) choses pour 2024. Parmi celles-ci, il y a bien sûr le supplément Der Fluch des Schwarzen Keilers (la malédiction du sanglier noir) qui revisite la fameuse auberge du Sanglier Noir. La couverture de ce supplément anniversaire a fait l’objet d’une vidéo des Ateliers d’Alrik (attention, elle dure 52min et est donc à réserver aux inconditionnels : Les Chroniques des Ateliers #4 Les 40 ans de DSA) qui décrypte les différents clins d’œil figurant sur la couverture de cet ouvrage. Pour continuer à fêter cet anniversaire, en mai dernier un petit retour sur 6 cartes de l’Aventurie, emblématiques des différentes éditions du jeu en VO et en impression tissée grand format, a été proposé par Ulisses Spiele qui a vraiment pensé aux fans en proposant un conditionnement en tube pour ne pas avoir de marques de pliures. Ces cartes sont accompagnées d’un petit livret de 16 pages qui reprend quelques anecdotes sur le continent de l’Œil Noir.

Ära des Goldenen Kaisers

Produit un peu particulier que celui-ci. Enfin produits en réalité, puisque ce sont les ouvrages physiques du financement Ära des Goldenen Kaisers (l’Ère de l’empereur en or) qui sont désormais disponibles au détail. Ces bouquins permettent de sauter dans la Delorean et de revivre une époque particulière de l’Aventurie : celle de l’empereur Hal. Cette période est un peu la madeleine de Proust de nombreux fans puisque le début du règne de Hal (994-1010 CB) correspond à l’époque à laquelle la V1 a commencé. Donc presque tous les joueurs de l’ON v1 ont « vécu » ce règne et ont pu croiser des personnages qui auront un rôle futur à jouer en Aventurie. Ce n’est pas la première fois qu’Ulisses Spiele se penche sur l’histoire du continent, ils l’ont déjà fait avec Historia Aventurica ou certaines aventures qui comportaient un volet historique important. Cependant ici c’est une période bien spécifique qui est abordée sous toutes les coutures et plus seulement avec un thème central. L’annonce de ce financement avait suscité quelques réactions contrastées puisque le nombre d’aventures disponibles sur cette période est assez conséquent et certains attendaient autre chose. Est-ce donc un choix marketing pour marquer le 40e anniversaire ou pour attirer les nostalgiques, ou alors la volonté de proposer un condensé de cette période pour les joueuses ou joueurs plus récents qui voudraient boucher les trous. Chacun se fera une idée.

Quoi qu’il en soit, l’empereur Hal reste un personnage entouré de mystère. Ainsi Hal meurt une semaine après sa naissance. Pour des raisons politiques son père, l’empereur Reto, cacha ce décès et déclara que c’était la sœur jumelle du garçon, Selinde, qui était morte et la fit alors passer pour Hal. Enfin en 1010 CB, l’empereur disparaît en Sourcelande sans que personne ne sache pourquoi. Même si le début de son règne est souvent qualifié de calme et prospère, il y a tout de même quelques événements marquant et sa disparition coïncide avec le début d’une grande période de troubles qui ont donné lieu à de grosses campagnes ou scénarios qui ont vraiment marqué les fans et restent des classiques incontournables jusqu’en v4.1 : la 3e Tempête ork (1010-1013 CB), la guerre contre Borbarad (1019-1021 CB), la guerre des Heptarques (1021-1027 CB) et la fameuse Année du Feu (1027-1028 CB) qui voit aussi la réapparition de l’empereur Hal (et sa mort) lors de la Bataille des trois empereurs en 1028 CB. Vous aurez quelques détails supplémentaires sur la période succédant au règne de Hal dans l’Almanach aventurien, et si ces épisodes de l’histoire aventurienne (et d’autres) vous intéressent, vous pouvez jeter un œil (qu’il soit noir ou pas) aux vidéos L’Œil noir en un clin d’œil : DSA Lore und Tipps für Einsteiger, certes en allemand mais dont le sous-titrage VF a été réalisé par la communauté ON. Enfin pour la période précise du règne de Hal, Ulisses Spiele a donc traité cette période, avec le même découpage en suppléments, que celui utilisé pour décrire les différentes régions aventuriennes avec les ouvrages qui suivent.

Le premier supplément de ce financement ne contient que du lore, 128 pages sur le règne de Hal 1er sans aucun élément de règle. Ainsi, il est possible d’y jouer avec n’importe quelle version de l’Œil Noir, de la V1 à la V5, ou avec des règles alternatives (Ilaris ou Savage World), voire avec un autre système selon les préférences des joueurs. Ce nouveau découpage, utilisé depuis peu sur les suppléments régionaux, permet à ceux qui ne jouent pas en V5 de tout de même profiter des bouquins. Cela permet à nouveau de concilier intérêts économique (élargir la base d’acheteurs potentiels) et de répondre à une véritable demande de fans allemands qui n’ont pas nécessairement fait la bascule en V5. Cependant et c’est là qu’ils sont forts chez Ulisses Spiele, ce supplément « sans règles » nécessite quand même de posséder l’Almanach aventurien pour replacer le tout dans un contexte un peu plus large et avoir une meilleure vision d’ensemble sur certains points. Il est vrai que reprendre tous ces éléments ici n’aurait pas nécessairement eu de sens, cela aurait été redondant en plus de grossir la facture. Pour le côté nostalgique, il faut aussi rappeler ici qu’en VO, l’éditeur allemand propose presque tous les mois un scénario de V1 ou V2 en version « remastered » pour ceux qui aiment se replonger dans les classiques. Il y a donc vraiment un public pour ce type d’ouvrage.

En termes de contenu, le supplément décrit donc la période 994-1010 CB qui n’avait pas comme souligné précédemment d’ouvrage dédié développant les informations éparpillées dans les diverses publications de l’époque V1-V2 et qui, regroupées, permettent de faire le lien entre certains événements pouvant parfois paraître décousus (voire incongrus). Ce supplément n’offre « que » du hintergrund, cette toile de fond qui permet de mieux comprendre l’Empire. Le cœur reste sa description historique sous le règne de Hal sans oublier certains événements comme les tensions entre Nahema et Galotta, la crise en Maraskan ou la guerre du Khôm. On y trouve donc les différentes personnalités marquantes, leur CV s’arrêtant à cette période pour ne pas divulgâcher leur évolution et ici, même les joueuses et joueurs français de la V1 reconnaîtront quelques têtes (mais qui est Answin von Rabenmund…;) ).

Mais ce supplément ne s’arrête pas aux informations concernant certains événements majeurs de l’Empire, on y trouve également de quoi comprendre le fonctionnement administratif du royaume (qui fait quoi), ainsi que celui de l’armée et la marine. La géographie y est bien sûr présente avec des descriptions de différentes provinces et quelques villes importantes et emblématiques et de façon assez bien détaillée accompagnées de plans. Le supplément mentionne aussi brièvement les expéditions sur Uthuria et Myranor, ce qui est logique puisque cette période est aussi celle de la Saga Phileasson qui par ses aventures et ses romans a bien marqué le public allemand de l’ON et le thorvalois n’est donc pas oublié. Nous reviendrons sur ces deux régions plus bas (si vous survivez jusque là). Enfin il ne faut pas oublier tout ce qui concerne les institutions religieuses et la magie avec les querelles importantes à l’époque entre les trois guildes de magiciens.

Mysterien der Goldenen Kaiserzeit

Respectant le nouveau format des « régionales », les éléments « sensibles » venant compléter ce qui est dans l’ouvrage principal et étant destinés uniquement à la meneuse ou au meneur sont disponibles dans un volume à part. Et c’est donc ce Mysterien der Goldenen Kaiserzeit de 96 pages qui détaille ces fameux secrets de l’Empire de Hal (entre autres, car certains éléments du supplément ci-dessus sont aussi repris). Ici la lectrice ou le lecteur français a, à la fois, un avantage et un désavantage comparé au fan VO. Avantage, car tout est quasiment nouveau si l’on n’a pas suivi le développement de l’ON outre-Rhin. Et c’est aussi un désavantage car cela fait énormément d’informations à ingurgiter. Mais ceci n’est pas nouveau lorsque l’on commence à plonger dans cette gamme qui n’a pas arrêté de se développer depuis 40 ans et la technique est toujours la même : prendre ce dont on a besoin et étoffer en fonction, car il est impossible de tout maîtriser, alors parfois canon / pas canon… et si cela diverge un peu de la réalité… Tous celles et ceux qui ont essayé de jouer Le Legs de Niobara comprennent qu’il est parfois obligatoire de tordre un peu les choses et de s’affranchir des dates officielles en mode « mon Aventurie », sinon cela peut devenir un vrai casse-tête dans le casse-tête.

Donc cet ouvrage nous promet des mystères, le premier étant ce qu’il est arrivé à l’Empereur (et non je ne divulgâcherai pas), mais il est aussi accompagné de divers complots politiques concernant les différentes régions de l’Empire. Bien évidemment il est impossible de faire l’impasse sur Borbarad, le maître des démons et ses adeptes qui commençaient déjà à sévir dans l’ombre à l’époque de Hal. Ce n’est pas le seul PNJ dont l’agenda secret est révélé puisqu’il y a de quoi faire parmi les maisons nobles (et au-delà) mais ici Ulisses Spiele a aussi eu la bonne idée d’introduire des personnages dont les agissements n’auront pas d’impact sur la ligne officielle, ce qui laisse de la marge à la meneuse ou le meneur.

Pour celles et ceux qui chercheraient l’inspiration, des pistes et accroches à développer sont fournies ainsi que des statblocks. Enfin si vous êtes complètement en panne, vous pourrez vous tourner vers l’aventure : Der Preis der Freiheit (le prix de la liberté). Ce scénario vous emmène en Aranie et Albernia sous le couvert d’une pseudo mission de sauvetage qui tourne en mission diplomatique avec à la clef une exfiltration lors d’un bal masqué (ohé ohé). Bien sûr la situation est politiquement tendue car tout échec risquerait de mettre en danger le fragile équilibre de l’Empire donc il vaut mieux ne pas se louper. Bien sûr si vous échouez « l’agence niera avoir eu connaissance de vos actes », mais en cas de réussite « en route pour l’aventure » avec l’acte II où il faudra jouer les wedding planners afin de compenser le déséquilibre politique créé par l’acte I avec de multiples trublions qui viendront contrecarrer vos nobles projets pendant que vous frayez avec la jetset de l’Empire. Cette aventure vient donc combler une faiblesse dans l’évolution de la région en expliquant, par les agissements des héros, pourquoi certains états ont pu accéder à l’indépendance et d’autres pas et comment certains événements ont pu se produire. C’est d’ailleurs là une réelle volonté des autrices Nora Hoppe et Nina Wendelken qui sont arrivées beaucoup plus tardivement à l’ON et qui voulaient réparer quelques incohérences et donner une place plus importante à certains PNJ ou acteurs secondaires de la période de Hal. À ceci s’est donc rapidement rajouté l’envie d’offrir aux joueuses et joueurs de l’ON la possibilité de faire partie de l’histoire de l’Aventurie.

Kompendium der Goldenen Kaiserzeit

Cet ouvrage correspond aux différents bonus débloqués lors du financement avec des descriptions de lieux légendaires : les académies de bannissement d’Ysilia, de l’Épée et du bâton de Beilunk et celle du bannissement de Mendena, le château ancestral de la famille Rabenmund, l’île secrète de Galotta, un monastère dédié à Borbarad et le plus grand palais d’Aventurie à Gareth. Il y a aussi la possibilité d’influencer l’évolution de votre propre domaine (et son château) si vous avez été assez méritant avec la baronnie de Balderweith. Enfin 6 aventures courtes vous attendent : Aus Schuppenspuren (traces d’écailles), Blutende Lilie (le lys sanglant), Die Tränen der Eorcaïdos (les larmes d’Eorcaïdos), Hylailer Feuer (le feu de Hylailos), Kaiserjagd (chasse impériale), Das eiserne Siegel (le sceau de fer) ; ainsi que deux solos : Der erste Hoftag qui permet de vivre le premier jour à la cour pour les nouveaux nobles, et Nahemas Spiegel (le miroir de Nahema) qui se déroule lors du grand tournoi impérial de Gareth en 998 CB.

Pour ceux qui n’ont pas encore assez de matière pour jouer il reste…

Die Verschwörung von Gareth

Et oui vous l’avez reconnu : Le tournoi des félons  qui débutait ainsi (enfin selon la VO) :

« Ma chanson… le corbeau… complot… sauve… » Puis le barde rend son dernier soupir.

Retour 40 ans plus tard au tournoi mythique publié en 1985 en Allemagne et l’année suivante en France, mais qui se déroule bel et bien en 998 CB (ou 5 Hal). Vive la double datation de l’ON et, attention spoil, ceux qui n’ont pas encore feuilleté les Royaumes ennemis devront s’attendre à se coltiner une 3e conversion. Plus sérieusement, c’est ici une réédition augmentée et modernisée pour la V5 bien sûr avec de multiples entrées et activités pour les héros allant de la batellerie à l’enquête et bien sûr la joute.

Cela fait tout de même pas mal de contenu pour un gros flashback sur cette période de l’Empire de Hal, et encore je vous passe l’écran, les cartes, le Heldenbrevier (ouvrage qui sous forme romancée reprend dans chaque financement l’itinéraire d’un personnage local dans la région concernée), le CD et les jetons acryliques (et je dois encore en oublier).

Saltatio Mortis – Finsterwacht

Le Fix a récemment parlé de ce coffret prenant place dans l’univers de l’ON dans un article détaillé.

Marbo-Vademecum

Les vademecums sont du matériel ingame destinés aux consacrés (mais pas que) et qui sont déclinés pour chaque divinité. C’est donc au tour de Marbo d’y passer. Cette dernière est la fille de Boron, le dieu de la mort aventurien. Cette demi-déesse est aussi considérée comme la première enfant de la nuit, l’équivalent des vampires mais qui bénéficient d’une certaine tolérance des Douze Dieux. Selon les cultures elle est vénérée comme déesse de la mort, ou de l’éphémère et des visions. Dans la version ancestrale de son culte dans la culture Tulamide elle est vénérée comme l’ancienne mère vautour Maha Bor aussi connue sous le nom de UmmGhulshach (à vos souhaits). Ce sont ces deux facettes qui sont présentées dans ce vademecum qui lui est consacré et qui permet d’appréhender les variations qui existent dans son culte. Il présente ainsi les itinérances de Maharaha, la dernière grande prêtresse de Maha Bor des Temps Sombres et de la consacrée Marbolieb, qui a délaissé Boron pour entendre l’appel de la déesse vautour.

Le nom de Maharaha éveillera peut-être quelques souvenirs à certains héros, qui suivent les publications VO, car son temple à Omlad est redécouvert dans l’aventure de la Voie des héros Federfall (la chute de la plume) au cas où les Ateliers d’Alrik nous liraient et qu’ils ne sauraient pas quoi faire…

Heldenwerk Wolf und Wal

Comme tous les deux mois, il y a eu la livraison en juin d’une aventure de la Voie des héros accompagnée de son Aventurischer Bote 225 (la gazette aventurienne). Ces aventures qui sont souvent citées par les fans sous la dénomination HW suivi de leur numéro, sont des scénarios courts en 16 pages. Ils sont régulièrement repris dans des volumes regroupant 7 aventures, les Heldenwerk-Archiv, ce qui permet alors d’en proposer une version étendue avec l’ajout de 4 pages de matériel de jeu supplémentaire. Cette livraison de juin nous propose Wolf und Wal (loup et baleine) qui en reprenant les animaux symboles des cultures nivèse et thorvaloise plante tout de suite le décor : il y a de grandes chances que l’on remonte pas mal dans le nord de l’Aventurie. Dans cette aventure les héros vont devoir d’abord rechercher des clans nivèses pourvoyeurs de viande (de karen) pour la région de Riva qui ont disparus, laissant planer le risque d’une famine lorsque l’hiver viendra (et la jument de Michau…). Les PJ devront ensuite jouer les casques bleus en évitant de trop se frotter aux thorvalois sur fond de conflit générationnel nivèse.

Enfin pour clore cette partie sur la livraison VO de ces deux derniers mois, il y a donc aussi eu deux scénarios de la V2 publiés en version remastérisée et bien sûr de nombreuses figurines.

ET LA VF ?

Dany nous avait parlé du lancement du financement du supplément régional sur les Royaumes ennemis en septembre dernier ici : La porte d’entrée idéale à l’univers de l’Oeil noir débarque en VF. La bonne nouvelle est que les PDF viennent d’être livrés aux souscripteurs et donc BBE a annoncé début juin que les bouquins étaient partis à l’impression. Les retardataires peuvent encore profiter de la preco bundle (Œil Noir • Black Book Editions ).

Pour rappel, ce financement proposait le supplément régional Les Royaumes Ennemis – Nostria & Andergast (environ 192 pages), l’Armurerie des Royaumes ennemis (32 pages), 2 aventures : Nouveaux liens & ancients conflits (48 pages) et une Haine Éternelle (64 pages), un scénario En route pour l’aventure – Bois de Dryade (16 pages + prétirés), Foi, pouvoir & héroïsme (32 pages) et des cartes ; mais je pense que Dany se penchera un peu plus sur le contenu lors de la livraison des ouvrages physiques.

Pour fêter le départ à l’impression du supplément régional, Black Book Editions en a profité pour proposer deux nouveaux produits en PDF-only qui se rajoutent à la gamme :

La Gazette aventurienne HS1

L’éditeur continue de proposer par le biais du label BBE-community et le partenariat avec les Ateliers d’Alrik les Gazettes aventurienne qui fournissent du matériel ingame pour l’Œil Noir. Ce numéro hors-série de 5 pages est centrée sur les Royaumes ennemis et revient sur quelques faits marquants dans la région : des nobles pétitionnaires à l’assemblée de la cour royale, des éclaircissements sur la mort du roi d’Andergast, les querelles en Salza, le fléau nostrien en Andergast et une ère nouvelle au Pays du Chêne Vert.

Compagnons animaux

Mais ce n’est pas tout car les Ateliers ont aussi traduit Compagnons animaux. Ce supplément de 130 pages propose plus de 80 animaux différents qui peuvent devenir des fidèles compagnons, des familiers ou des animaux de combat. Cela va des classiques chiens, chats, chevaux, aux animaux de la ferme, mais en passant aussi par quelques animaux fantastiques comme les chats-griffons, les hippogriffes et les dragons des vents d’ouest. Il y a aussi de quoi les éduquer et les entretenir avec quelques règles supplémentaires.

ET POUR LA SUITE ?

Ok, c’est bien beau tout cela, mais on en est où de la poursuite de la gamme ?

Rappelez-vous, en septembre dernier, il fallait débloquer un certain palier lors de la souscription des Royaumes ennemis pour que Black Book Editions poursuive la gamme. Au plus grand désarroi des fans, ce palier n’a pas été atteint.

Les hommes en noir n’ont cependant toujours pas officiellement indiqué ce qui allait suivre et il y a encore des traductions effectuées par les Ateliers d’Alrik qui vont arriver en PDF-only pendant le reste de l’année 2024 toujours sous le label BBE-community. Sur la dernière news concernant les deux dernières sorties en PDF, BBE a indiqué que les prochaines à venir seront : Cœur sombre (une aventure de La voie des héros), ainsi que la Gazette aventurienne numéro 8. Les Ateliers avaient annoncé de leur côté travailler sur 3 suppléments et 4 HW. 2 suppléments (l’Herbarium et Compagnons animaux), et 2 HW sont sortis, si on compte celui annoncé mais pas encore dispo, il en reste donc encore un à venir. On se retrouve donc dans la situation paradoxale que cette gamme qui, selon le dernier financement, ne sera pas poursuivie connaît un nombre/rythme de sorties beaucoup plus conséquent que bien d’autres…

ET AUSSI…

Il ne faut pas oublier aussi que le Scriptarium, fidèle à sa tradition de développer du Livre dont vous êtes le héros, a un accord avec Black Book Editions pour produire les aventures solos VF de l’Œil Noir. Par contre les astres ne sont toujours pas alignés, car ces sorties sont toujours attendues. La Conjuration des Magiciens (68 pages) semble conjurer le mauvais sort, car il avait été à l’origine annoncé pour fin 2022 puis janvier 2023, puis à la maquette en mars 2023 pour une sortie début de l’été 2023 puis novembre 2023 et finalement annoncé en janvier 2024 comme étant en phase finale de maquettage pour une sortie en avril-mai 2024, et sera à priori soumis pour validation à Ulisses Spiele courant juin 2024. C’est un peu Dallas cette histoire. La Nuit du Baptême du Feu qui était en cours de traduction en mars 2023 pour une sortie à l’automne 2023, était, lui, en cours de relecture en janvier 2024. Enfin Les Murmures du Cœur était en traduction en janvier 2024, et le Scriptorium a annoncé qu’ils travaillaient sur une 4e aventure solo.

ET AILLEURS ?

Calme plat côté US où Ulisses Spiele exploite en propre la gamme qui semble être en pause. Mais cela bouge beaucoup outre-Rhin sur du dérivé de l’Œil Noir. Dans la foulée du SRD-gate 5E, Ulisses Spiele a annoncé mettre en place deux licences : ORC, pour autoriser l’utilisation (sous certaines conditions) des règles de quelques-uns de ses jeux maisons, et ELF, pour développer du setting non canon pour ses jeux, et vous l’avez deviné l’Œil Noir en fait partie. Cela a rouvert quelques portes. S’est alors engouffré Uhrwerk Verlag qui, fin 2023, avait signé la localisation en allemand de Dragonbane. L’éditeur a donc profité du financement de Dragonbane pour y ajouter un supplément maison : Die Grüne Ebene (la verte plaine), proposant un setting s’appuyant sur le lore de Das Schwarze Auge avec un module de règles Dragonbane.

Die Grüne Ebene a été présenté par Uhrwerk Verlag lors du financement comme un supplément régional qui permet de jouer en Aventurie avec les règles de Dragonbane. Il était alors clairement précisé que cette région pouvait aussi être utilisée avec n’importe quelle version de l’ON. Et pour celles et ceux qui s’inquiéteraient de la cohérence de ce setting avec l’Aventurie, ne flairant là qu’un coup marketing, il suffit de préciser que ce sont Eevie Demirtel et Thomas Römer aux manettes avec d’autres plumes historiques de l’Aventurie qui participent à cet ouvrage.

Ce supplément nous emmène donc au nord de la Faucille rouge, où l’on peut trouver des forêts, des marais et des prairies ce qui explique que l’on peut y croiser des elfes, des gobelins et des nivèses qui y font paître leurs troupeaux de karenes et l’ouvrage devrait comporter tout ce qu’il faut pour donner vie à tout ceci.

Mais pourquoi s’arrêter là ?

Pour de nombreux rôlistes allemands, Uhrwerk Verlag est aussi associé à Myranor (ou Güldenland pour ceux qui se souviennent de leur V1 en VF), oui oui, celui-là même dont je vous parlais plus haut. Et au passage bravo vous n’avez pas craqué. Donc Myranor est un énorme continent à l’ouest du continent aventurien.

Mais pour parler de ce setting il faut remonter dans la Delorean pour faire un gros flashback. En 1997, FanPro rachète la licence Das Schwarze Auge à Schmidt Spiele, ce dernier étant alors en difficulté économique. Après quelques déclarations concernant le développement de ce continent, Myranor commence à être exploité en 2000 avec la boîte : Myranor – Das Güldenland.

Ce setting nécessite alors quelques adaptations de règles, car on quitte ici la low fantasy qui caractérise l’Aventurie pour passer en mode high fantasy. Mais le meilleur moyen de comprendre ce continent et ce qu’il propose est peut-être de lire ce qu’en dit Aikar, un membre du discord Uhrwerk Verlag, et les souvenirs que cela éveille en lui :

À l’issue d’une danse extatique, les yeux de l’animiste amaunir à l’apparence féline s’embrasent et des flammes dansent sur sa fourrure alors qu’un esprit prend possession de son corps…
L’arène résonne des hurlements de la foule alors qu’un gladiateur affronte une créature ressemblant à un lézard cornu et que le sang éclabousse sable…
Une prêtresse de la Mère et de la Fille, vêtue d’un masque, bénit de sa baguette les personnes rassemblées dans un champ avec une forêt lugubre en arrière plan…
Dans un sombre atelier en sous-sol, la lueur d’un appareil au pouvoir magique brille alors qu’un arcano-mécanicien neristu à quatre bras termine sa nouvelle machine…
Un groupe d’aventuriers quitte un vaste paysage de lacs marécageux pour pénétrer dans les ruines d’une ancienne ville où se dresse la statue d’un dieu aux multiples visages…
Un mille-pattes haut comme une habitation et long de cent pas, chevauché par des archers à la peau sombre, perce les rangs des Myrmidons impériaux…
Des anthropomorphes à la peau déformée par des excroissances traversent un désert infini en chevauchant de gros scarabées…
Dans une vaste steppe, un jeune guerrier léonir hurle sur un énorme buffle de sang pour le défier…
Les phares d’un submersible éclairent une étrange cité sous-marine. Peu après, des dizaines de silhouettes flottantes s’en détachent et, derrière elles, une ombre géante les suit…
Un magicien portant un masque à trois yeux est porté par deux minotaures dans un palanquin dans les rues d’une ville antique alors que les habitants se prosternent à son passage…
Du haut d’une tour de guet dans les montagnes, un soldat contemple un paysage dévasté alors que des hordes de morts-vivants sanguinaires se dirigent vers lui…
Un dirigeable flottant dans l’air grâce à des ballons se fraie un chemin à travers les éclairs d’une tempête au milieu de laquelle danse un dragon à tête de lion…

Myranor est ainsi beaucoup plus exotique et beaucoup plus grand, et pour éviter les mélanges qui feraient désordre, les deux continents sont séparés par un mur infranchissable sur la mer des Sept vents, le mur d’Efferd (ou Thalassischer Wall – mur de Thalassion côté Myranor) qui empêche les bateaux de Myranor de venir en Aventurie.

Les années qui suivent voient quelques suppléments arriver pour étoffer ce continent jusqu’en 2006 lorsque Fanpro décide de mettre cette région en pause.

Ulisses Spiele récupère alors la licence de Myranor (et les auteurs) avant de mettre la main sur la quasi-intégralité des droits sur Das Schwarze Auge en 2007. S’ensuivent quelques sorties pour Myranor avant que Uhrwerk Verlag ne rachète Myranor et Tharun (nous reviendront sur ce dernier plus bas) en 2009. Les publications s’enchaînent alors sous l’étiquette Uhrwerk Verlag jusqu’en 2014, puis la situation économique de Uhrwerk Verlag et le développement de la V5 de l’ON, lancée en 2015, pousse Ulisses Spiele à récupérer les droits sur Myranor et Tharun en 2018, même si elles ne sont plus exploitées depuis.

Aujourd’hui Uhrwerk Verlag fait principalement de la localisation en allemand de certaines gammes (Fate, Fateforge, Startrek, Vaesen et d’autres) et n’a pas de grosse locomotive « maison » au catalogue. Il y a bien Splittermond, mais ce jeu lancé après le départ de tous les rédacteurs de chez Ulisses Spiele dont une grande partie passent alors chez Uhrwerk Verlag en 2011, n’a pas le même succès que l’ON. Son dernier financement en avril 2024 pour une version deluxe d’une aventure parue en 2014 (tiens un anniversaire aussi) est un succès honorable néanmoins.

Et alors ?

Mais pourquoi revenir sur Uhrwerk Verlag et Myranor ? Tout simplement parce que lors de la convention Eulencon début mai 2024 à Cologne, Uhrwerk Verlag a demandé aux rôlistes présents ce qu’ils aimeraient voir ou ce qu’ils attendaient d’une éventuelle poursuite/reprise de Myranor dans le cadre de la licence ELF. Cette nouvelle a provoqué de nombreuses spéculations et discussions parmi les membres du discord de l’éditeur allemand. Faut-il un ouvrage univers sans système de jeu, du multi-système, juste un supplément régional ? Concernant le système, de nombreuses pistes ont été avancées  : DSA5 sous ORC ou autre chose ? Motoriser le tout avec Fate, Savage World, Splittermond (puisque système maison), Dragonbane ? Se pose aussi la question de ce qu’il faudrait proposer pour alimenter ce retour : reprendre de l’existant ? Développer du nouveau contenu ? Faire du supplément régional sur de nouvelles régions/micro-régions, le continent étant assez grand et pas totalement exploité ce qui laisse la « place » de le faire.

Les discussions se sont un peu calmées désormais, jusqu’aux prochaines annonces. Et de son côté Uhrwerk Verlag a indiqué qu’ils avaient des financements à assurer d’abord, mais qu’en interne ils continuaient de réfléchir à la question.

Oui mais quel rapport avec l’ON VF ?

En fait… euh… Aucun en réalité, désolé je me suis laissé emporter. Cependant Myranor est un setting assez méconnu de la communauté VF, qui reste lié à l’ON et qui pourrait donc représenter du contenu intéressant à proposer. D’ailleurs pour continuer sur cette voie il y a d’autres régions intéressantes.

Le tour de Dère

Toujours dans le « giron » de Das Schwarze Auge, il y a une autre région de Dère au nord-est de l’Aventurie, au-delà de l’Épée d’Airain qui vaut le détour : Rakshazar. Enfin Riesland (la terre des Géants), nom originel de la région, qui est devenu Rakshazar suite au travail de fans (jusqu’à 30 contributeurs) qui ont permis de développer ce setting depuis 2007. À partir de 2012, Ulisses Spiele a d’ailleurs collaboré avec l’équipe du projet Rakshazar afin de publier des suppléments. Cependant le manque de contributeurs a un peu émoussé les ardeurs à partir de 2014 et il n’y a désormais plus énormément de mouvement côté VO. Cependant le projet n’est pas totalement mort puisque das Tal der Klagen (la vallée des lamentations) est disponible depuis l’année dernière en mode V5 (et V4.1) et l’on peut sporadiquement trouver dans le fanzine Memoria Myrana des contributions pour Rakshzar.

Niveau inspiration si vous ne voulez pas jouer un héros mais un survivant humain, nain (maudits par Angrosch), elfe, troll, brokthar (géants de 2 à 3 pas) ou homme-lézard qui évolue dans un mélange d’âge du fer et de Conan teinté de touches revisitées d’Hercule à la sauce Xena qui peut croiser des dinosaures au petit-déjeuner vous branche alors vous y trouverez votre bonheur. Si cela ne vous convient pas plus que cela, un tiers seulement du territoire a été décrit, ce qui vous laisse de la marge. Une VF fan-made serait en cours de traduction, toutefois sans calendrier, puisqu’il s’agit ici de traduire plus de 800 pages de contenu.

On dirait le sud !

Tout comme pour Myranor, les fans ont permis de développer le continent au sud de l’Aventurie, au-delà des mers du Sud : Uthuria. Ulisses Spiele a rapidement repris la main et a décidé d’exploiter en propre Uthuria comme une colonie aventurienne. Il y aura une dizaine de scénarios publiés entre 2012 et 2014 avant que le setting ne sombre dans l’oubli. À noter tout de même un spasme en 2016 avec l’aventure de la Voie des héros Kibakadabra en V5 VO, qui fait partie de ces « rescapés » (recyclés diront certains) de la V4.1 qui ont basculé en V5. Le continent est régulièrement cité dans des ouvrages de la V5 mais sans plus de contenu qui lui serait spécifiquement dédié.

Un monde en creux ?

La transition vers la région (qui n’en est pas une) suivante est facile puisqu’il paraîtrait qu’il y a un accès au globule Tharun en Uthuria. Hophophop, un globule ? Oui, les rôlistes français qui ont une mémoire d’éléphant se rappelle de Tharun qu’ils ont croisé en 1988 et 1989 avec les coffrets Règles avancées — Maître d’armes 1 et 2 avec la V1 de l’ON. Le fameux monde creux ou souterrain est ensuite devenu un module en forme de monde creux pour des besoins éditoriaux en VO. Il connaîtra quelques ouvrages entre 2013 et 2018 après le rachat des licences Myranor et Tharun par Uhrwerk Verlag avant de disparaître dans les limbes (de l’édition bien sûr, le globule n’a pas succombé au Sans-Nom) après la récupération des licences par Ulisses Spiele en 2018.

Cela s’arrête quand ?

Si l’aventure éditoriale de l’Oeil Noir vous intéresse vous pouvez aussi vous pencher sur la série de vidéos Derrière le masque du maître – documentaire sur l’Œil Noir : DSA Dokumentarfilm: Hinter der Maske des Meisters qui est aussi en allemand. Pour bénéficier des sous-titres VF de la communauté ON (enfin pour les épisodes 1, 2, 3 et 5) choisissez les vidéos dont le titre est en anglais.

En attendant, rendez-vous le mois prochain pour découvrir ce que nous réserve la prochaine livraison d’ouvrages de la gamme de l’Œil Noir outre-Rhin (promis cela sera plus court) et peut-être des nouvelles de Black Book Editions, du Scriptarium ou des Ateliers d’Alrik.

Que les Douze soient avec vous.

4 pensées sur “Toujours un œil sur l’Œil Noir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *