Quand les dragons font leur mue [Interview Pathfinder2 Remaster]

Alors que le plus ancien des jeux de rôle semble ne pas savoir où il va et comment il y va, Pathfinder continue de tracer sa route en enrichissant son univers et en proposant des campagnes variées. Et « l’OGL gate » de 2023 a même redonné une nouvelle dynamique à la machine Paizo pour nous proposer une gamme qui se démarque de plus en plus de son aînée. C’est cette dernière que Black Book Editions nous propose en VF. La suite arrive incessamment sous peu à travers une nouvelle souscription pour laquelle je vous propose de découvrir son contenu à travers cette interview.

Ci dessus, les couvertures collector des deux ouvrages.

Le Fix : Bonjour, nous c’est le Fix. On dépense deux actions pour faire cette interview et on économise la dernière. Et vous, vous êtes qui ?

Aurélie : Moi ? Je suis le pape et j’attends ma sœur. Sinon je m’appelle Aurélie et je gère une équipe de traduction pour une petite boîte de JdR avec des bonhommes habillés en noir.

Le Fix : Avant de parler du foulancement à venir, peut-on faire un point sur la précédente souscription Pathfinder ?

BBE : En janvier dernier, nous avons mené la préco participative pour les premiers ouvrages “Remaster” (Livre des joueurs et Livre du MJ, plus l’écran), ainsi que plusieurs ouvrages de lore (Absalom, Grand Bazar, Etendue du Mwangi). Ils sont imprimés (on vient de recevoir les photos de chez notre imprimeur) et en partance pour nos entrepôts où nous les attendons la semaine prochaine… début des envois dès qu’on a réceptionné et contrôlé le matériel, donc pour ce début de mois de juillet !

Si vous aviez précommandé et que vous partez en vacances, n’hésitez pas à adresser un message au SAV, qui s’occupera de vous.

Tous ces ouvrages sont encore disponibles pour quelques jours en Préco Bundle avec PDF offert, et devraient sortir courant juillet dans toutes les bonnes boutiques !

Le Fix : Quel sera le contenu de ce nouveau financement participatif ?

BBE : Tout commence lundi 1er juillet sur Game On, ça se passera ici. On assure la suite, sur les talons de la VO (le “Monster Core” vient de paraître en anglais, et le “Player Core 2” doit sortir cet été), avec le Livre des monstres, autrement dit le nouveau bestiaire, et le Livre des joueurs 2, qui va proposer 8 classes absentes du premier Livre des joueurs, de nouvelles ascendances, 40 archétypes, des sorts, des objets magiques… venant compléter le nouveau “quadriptyque” (ça se dit ?) de base de Pathfinder. Et puis deux aventures qui sont un peu des coups de coeur et qui marquent pour nous des étapes de l’histoire du jeu, avec la réédition augmentée en PF2 de La Couronne du Roi kobold, une des toutes premières aventures parues pour Pathfinder, et la grande aventure des Sept Fléaux de Pointesable (et son guide des joueurs) qui permet de revenir dans cette ville emblématique de l’univers. Outre les versions classiques, les ouvrages de règles seront proposés également dans leur version couverture alternative en style “crayonné” (tirage unique) qui avait cartonné lors du premier financement, et on proposera également une version collector pour La Couronne du Roi kobold.

Le Fix : La version Remaster de cette deuxième édition est présentée comme une version mieux expliquée et mieux présentée, entièrement compatible avec les précédents ouvrages Pathfinder 2. Alors pourquoi investir dans un nouveau bestiaire si l’ancien est toujours utilisable ?

Aurélie : Parce que. *insérer Orangina rouge et sa tronçonneuse*

Chacun ses goûts, chacun ses raisons, pour moi c’est parce que je suis faible devant une belle couverture et que la crayonnée elle envoie vraiment du pâté, parce que je suis une feignasse et que même si les anciens bestiaires sont compatibles, ça va vite me courir sur le haricot de devoir faire les ajustements de vocabulaire indispensables liés à l’éloignement avec l’OGL (par exemple les gnolls deviennent des kholos), parce que je suis une grosse feignasse et que j’aime autant profiter de la nouvelle présentation des statblocks, parce que je suis quelqu’un de basique et que, comme il y a de nouveaux monstres, je veux avoir ces nouveaux monstres dans ma bibliothèque (et je sais bien que les monstres inédits Remaster ressortiront forcément à un moment donné dans les campagnes à venir). Et puis, parmi ces nouveautés, il y a les dragons. Plein de dragons. Complètement différents de ceux des bestiaires PF2 afin de sortir du modèle dragons métalliques versus dragons chromatiques. J’adore les dragons. Je vous l’avais dit, je suis basique.

Le Fix : Cette souscription sera aussi l’occasion de rééditer La Couronne du Roi Kobold. Un ancien module de 32 pages pour Pathfinder 1. En quoi cette aventure justifie une réédition et pourquoi sa pagination a gonflé pour atteindre 128 pages ?

Aurélie : Dedans il y a « un nouveau donjon de Nicolas Logue. » Voilà, question suivante.

Ça suffit pas ? Bon… On voit bien que c’est pas vous qui traduisez hein, moi cette seule info suffit à faire éclore un sourire béat sur mon visage. Alors, disons, que ce n’est pas un 32 pages devenu un 128, ce sont trois 32 pages devenus un 128 (Le Dernier Espoir de Nid-du-Faucon, La Couronne du roi kobold et Affamés sont les morts) étoffés de ce fameux donjon supplémentaire. Voilà pour la pagination, maintenant pourquoi ça mérite une réédition ? Ce sont de très vieux scénarios, en Pathfinder 1ère édition, que Paizo a remis au goût du jour en changeant pas mal d’éléments (que je vais avoir bien du mal à décrire sans spoiler toute l’intrigue donc vous excuserez le flou artistique à venir). Disons que ces trois scénarios avaient un fil conducteur, mais que ledit fil a été bien poli et huilé pour en faire une vraie campagne plutôt qu’une suite de scénarios avec un fil rouge un peu élimé et rafistolé par endroits. L’intrigue principale a été étoffée et recentrée, des personnages ont disparu, d’autres ont été ajoutés… Il y a eu un vrai remaniement en profondeur. Quand on connaît la v1, on aime ou on n’aime pas les modifications, mais on ne peut pas dire que c’est juste un copié-collé avec un donjon en plus.

Le Fix : Kingmaker, la dernière campagne publiée en VF a comme particularité son côté bac à sable et la gestion de royaume. S’il fallait définir Les Sept Fléaux de Pointesable en une particularité, ce serait laquelle ?

Aurélie :Enfin ! C’est pas une particularité ça ? Mais si, regardez : enfin on va voir le Diable de Pointesable, enfin on va pouvoir mettre biiiiiip hors d’état de nuire, enfin on va en savoir plus sur biiiiiiiiiiiiip et biiiiiiiiiiiiiiiiiiip et aussi biiiiiiiiiiiiiiiip… en fait c’est très compliqué d’être explicite sans spoiler des éléments que je ne voudrais surtout pas qu’on me dévoile à l’avance si j’étais joueuse donc je vais rester très évasive, mais cette campagne permet d’apprendre beaucoup de choses sur des personnages et créatures présentés au cours de l’histoire de Pathfinder, notamment au début de la campagne de L’Éveil des Seigneurs des runes et dans le Guide de Pointesable. Et moi, je suis bien contente de savoir enfin ce qu’était ce machin aperçu au détour d’une page il y a… pfiouf, 10 ans ? Parce qu’il faut bien le dire, chez Paizo ils sont forts pour semer des PNJ intéressants à droite à gauche et s’en servir des années et des années plus tard. Et pour les nouveaux venus, Les Sept Fléaux restent une excellente campagne, même sans le côté révélation, centrée sur une ville avec un background incroyablement riche.

Le Fix : J’avoue ; quand il s’agit de Pathfinder, j’ai tendance à vite m’emballer pour l’univers. Mais Pathfinder, c’est aussi un jeu pour les amoureux de belle mécanique. En quoi le Livre des Joueurs 2 va leur offrir de nouvelles façons de jouer ?

BBE : Moi aussi j’ai un faible pour l’univers, parlons donc du sublime arrière-pays de Pointesable… (je vous l’ai peut-être pas dit, mais je suis traductrice, du coup, la mécanique et moi… ça s’arrête à changer une roue hein…) Mais s’il faut mettre les mains dans le cambouis, allons-y. Le Livre des joueurs 2 est dans la lignée du 1, donc il n’y a pas de nouvelle façon de jouer à proprement parler, on reste sur du compatible PF2, avec beaucoup d’ajustements mineurs qu’il n’y aurait pas d’intérêt à lister ici. En revanche, un des éléments que j’ai beaucoup aimés, c’est la possibilité de faire un champion dévoué aux forces malveillantes. On rappelle qu’il n’y a plus d’alignement, mais que les notions de Bien et de Mal n’ont pas disparu et que nous avons à présent des traits pour représenter cela : “saint” et “impie”. Et bien nous pourrons faire un champion impie. Même des champions impies puisque Paizo nous propose plusieurs causes (une nouvelle capacité de classe) saintes, impies et accessibles aux deux. (Je sais, on en revient à « j’aime bien l’univers » parce que ce qui me plaît dans cette nouveauté technique c’est la liberté de roleplay que ça donne à la classe. Oui je suis fourbe).

Le Fix : Pathfinder 2 Remaster est l’occasion de redonner une bonne dynamique au jeu et d’attirer des nouveaux joueurs. Quels seraient les ouvrages pour bien commencer ?

BBE : Carrément !

Le combo gagnant pour démarrer, c’est tout simplement ce nouveau « quadriptyque » (on proposera une contrepartie dédiée), en version couverture classique ou couverture crayonnée, accompagné de l’écran, et avec ça une aventure comme La Couronne du Roi kobold, qui mènera les aventuriers du niveau 1 au niveau 6 ! Et pour celles et ceux qui voudraient une bonne base de lore, on recommande le supplément sur la ville au centre du monde de Golarion, Absalom, cité des prédictions perdues !

Selon le niveau d’attente, il sera possible de précommander le Livre des joueurs 1 et le Livre du MJ, l’écran ainsi qu’Absalom pendant la préco participative et tout recevoir d’un seul coup l’hiver prochain, ou prendre ces premiers suppléments dès maintenant sur la boutique en ligne pour les recevoir sous quelques semaines, en attendant le Livre des joueurs 2 et le Livre des monstres !

Le Fix : La nouvelle licence ORC incite encore plus les rôlistes à créer du contenu compatible Pathfinder deuxième édition. Est-ce que vous allez proposer du contenu inédit en français ?

BBE :Ouah ! Pour être honnêtes, on a déjà tellement à faire en suivant la VO officielle… il faut voir que Pathfinder Seconde édition en VF, c’est déjà une trentaine de suppléments, pas sûr qu’un autre JdR VF soit aussi gâté… pas Donj, peut-être L’Appel ? Pas sûr… On fait appel à votre science inépuisable et aux fact-checkers de la communauté du Fix ! À ce titre, c’est une expérimentation en cours : jusqu’à combien de suppléments pour une gamme de JdR VF le public est-il prêt à se mobiliser en 2024 ? Chaque nouvelle sortie Pathfinder repousse ces limites. Et avec le rythme stakhanoviste de Paizo, on a déjà bien de quoi faire !

Le Fix : Païzo est très proche de sa communauté et fait avancer le lore du jeu à travers ses scénarios Pathfinder Society. Même si j’ai bien conscience qu’il n’est pas possible de reproduire la même chose en français, j’ai le sentiment de passer à coté de bons scénarios de cette méga-campagne en constante évolution. Est-ce que vous pensez publier une sorte de « best -of » de ces aventures ?

BBE : La réponse est un peu la même que ci-dessus… en réalité, c’est le genre de suivi qui ne pourrait exister qu’à travers une mobilisation de la communauté, comme elle a existé un temps autour des scénarios de la Starfinder Society, traduits en VF par des fans et mis en vente au format numérique épisodique. Il avait été envisagé de faire de même pour la Pathfinder Society, mais le projet n’avait pas décollé. Il faut voir que sur ce type de produits, le taf nécessaire est important, la régularité est primordiale (et pas facile à tenir !) et les ventes sont généralement bonnes sur les premiers “numéros” avant de chuter de manière significative. À tel point que seul un petit noyau de fans hardcore les suit au bout d’un moment, ce qui pose tout de même la question de la viabilité d’une telle entreprise.

Le Fix : Je pense qu’il est temps de dépenser notre dernier point d’action pour utiliser notre compétence : obtenir un scoop ! Et… c’est une réussite critique !

BBE : allez… on va teaser un peu : concernant l’avenir de la gamme et la prochaine campagne à venir, disons qu’on ne sort pas L’Etendue du Mwangi pour rien. 🙂

Merci le Fix !

LIENS

Une pensée sur “Quand les dragons font leur mue [Interview Pathfinder2 Remaster]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *