D&D5 : Le guide des aventuriers de la côte des épées

« La côte des épées » ne vous dit peut être rien, et pourtant, je suis certain que vous avez au moins une fois foulé ces terres. Que vous soyez rôliste, amateur de jeux vidéo (ce n’est pas sale) ou lecteur éclairé, les noms de Baldur’s Gate, Icewind Dale, Neverwinter ou encore Waterdeep vous parlent peut être plus. Car oui, le vaste royaume de la côte des épées sert de contexte à de nombreux médias basés sur l’univers de Dungeons & Dragons.

Édité par BBE/Gale Force 9, ce supplément de 160 pages (tout couleur comme pour le reste de la gamme) est donc une véritable mine d’informations si vous souhaitez faire jouer dans cet univers connu.

En plus de l’aspect géographique (56 pages) et historique des royaumes, vous trouverez également dans cet ouvrage toutes les réponses que vous pouvez vous poser sur le quotidien de Faerün : l’économie, la gestion du calendrier et des saisons, la magie (et objets magiques !), les panthéons (humain, nain, elfe, drow ou encore halfelin), etc.

Mais le cœur de l’ouvrage reste bien évidement la description – succincte – des villes et de leurs lieux emblématiques. Chaque région est décrite à travers un personnages. Selon les villes et régions abordées, vous lirez les description d’Andwe Cururen, une demi-elfe originaire de Silverymoon. Drorn Waranvil, un vétéran retraité de la garde de fer, pour les bastions nains du Nord. Gardorra Burr, un marin Gnome, pour tous les royaumes insulaires. Aedyn Capegrise – une rôdeuse elfe – pour les royaumes indépendants. Ou encore Oshgir, un demi-orc – ancien prisonnier – qui vous parlera de l’Underdark.

Très agréable à la lecture, l’ouvrage reste néanmoins peu pratique pour y retrouver une information. Le nom des lieux cités (par exemple) aurait pu bénéficier de la colorimétrie de l’ouvrage pour rendre le tout plus facile d’utilisation (rouge, les villes ; bleu les bâtiments (auberges, tavernes, forges,…), vert les PNJ, etc.).

Autre point que l’on peut regretter : l’absence de carte. Jusqu’à aujourd’hui, toutes les campagnes parues possèdent une grande carte, recto-verso, à la fin de l’ouvrage. Ici, même si ce n’est pas un supplément de campagne, il aurait été fort utile de bénéficier d’une grande carte à ressortir durant nos parties, quelque soit la campagne jouée.

Malgré l’absence de carte détaillée, les villes importantes bénéficie de plan

Les deux derniers chapitres se concentrent plus sur les habitants. Le premier vous présente les races et les peuples qui habitent Faerün : Les elfes, les halfelins, les humains, les nains, les demi-elfes, les demi-orcs, les gnomes, les sangdragons et les tieffelins. Chacun bénéficie à une présentation, une description de leur dieux ou de leur différents « clans » (par exemple, pour les elfes, il y a un paragraphe qui présente les elfes Sylvestres, les elfes du Soleil, les Elfes Noirs, les elfes de la Lune).

Le dernier chapitre est celui qui apporte une touche « technique » au supplément. Consacré aux classes, il explique comment chaque classe du Player’s Handbook a sa place dans le royaume et quelles sont ses spécificités. Pas de grande révolution par rapport au livre du joueur, mais ce supplément apporte des nouvelles voies ou des options de jeux qui vous permettront de mieux ancrer vos personnages dans l’univers de la côte des épées.

Parfait pour en apprendre plus sur le lore du setting le plus connu de Dungeons & Dragons, ce supplément est surtout un complément au reste de la gamme. Il vous serra utile si vous chercher un lieu pertinent où placer votre intrigue, ou le nom d’une faction allié ou ennemie aux personnages. Mais à part une présentation succincte, vous n’y trouverez pas de caractéristiques techniques ou de nom de PNJ célèbre de telle ville et de telle organisation. Ce sera au meneur d’apporter ce niveau de précision et de nourrir son univers.

Se contentant de présenter tout un royaume, de par son histoire, sa géographie, ses croyances et ses peuples (et en le faisant très bien), et ne contenant aucun secret, Le guide des aventuriers de la côtes des épées est aussi un supplément destiné aux joueurs qui souhaitent enrichir leurs connaissances et s’offrir de nouvelles opportunités de jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *