C’est dans les vieux pots d’échappement que…

En tout cas, la soupe proposée par Raise Dead Editions pour ce reboot de Bitume semble appétissante puisque les rôlistes se sont déjà jetés sur ce foulancement à plus de 350 % ! Comme il reste encore un petit mois pour rassembler des subsides, on se dirige donc vers un énième gros succès pour une nouvelle édition d’un classique francophone.

Fidèle à son étroite ligne éditoriale (Croc-Croc), Raise Dead s’est donc lancé dans la résurrection du mythique jeu à la Mad Max de Croc. C’est par celui-ci que l’auteur s’était fait connaître en 1986 avec la première édition d’un jeu à la présentation alors franchement amateur (mais on parle là d’une tout autre époque…). Raise Dead est visiblement décidé à donner à cette… 7ème édition (!!) toute la puissance permise par le financement participatif.

Le livre de base promet ainsi d’être superbe avec avec 240 pages tout couleurs et couverture rigide, le tout illustré par des artistes talentueux dont le célèbre Vincent Dutrait (qui signera aussi l’inévitable écran du MJ). En plus de l’écran et comme quasiment tous les CF désormais, on a aussi le droit aux dés spéciaux, aux livrets de PJ, aux cartes format poster, etc.

Mieux même, la bonne idée est d’accompagner le CF d’une belle boîte d’initiation contenant un livret de règles, un livret de scénarios, un set de dés bitume, 5 personnages prétirés, son propre écran, etc.

Enfin, le succès aidant, on devrait voir émerger un début de gamme avec un livret de scénarios (nombre à déterminer selon les paliers) et l’édition d’un catalogue Manufrance de bon vieux matos.

Au niveau du contenu, le projet semble sensiblement différent de la refonte en profondeur qu’avait connu précédemment chez Raise Dead INS/MV. D’ailleurs, Croc ne participera pas au projet. Ici, on est plutôt dans la compile et l’actualisation des éléments du background qui restent fidèles aux éditions précédentes. Le plus gros du taf’ se situe au niveau du système puisque le jeu est désormais motorisé (arf) par une version tunée (re-arf) de Chroniques Oubliées Contemporain. Moi, perso, je baptiserais bien cette version Chroniques Ripolinées Oubliées Contemporain mais c’est vous qui voyez…

L’un des efforts d’adaptation portera bien sûr sur la gestion des véhicules et des poursuites, qui s’appuieront même sur certains éléments matériels. En effet, le jeu utilise des « zones » pour simuler les distances entre les véhicules lors des courses poursuites et des combats de véhicules et il sera donc judicieux de s’équiper d’une « piste » pour représenter le tout. Une sorte d’hommage à Car Wars, autre passion de Croc : double combo.

Voilà, voilà… On aimerait bien rajouter une ou deux remarques vache pour renforcer notre image de jeunes punks qui ne respectent rien ni personne, surtout pas les vieux mais…  un foulancement bien troussé, une belle édition d’un jeu indisponible depuis longtemps, un gros succès commercial en devenir… bah, ne boudons pas notre plaisir alors.

2 pensées sur “C’est dans les vieux pots d’échappement que…

  • 10 mai 2019 à 12:51
    Permalink

    Suis d’accord pour les règles de Chroniques oubliées comptemporain (abrégées COC,fallait oser) et ne voit qu’une chose à dire…arghhlghlgh (s’étouffe avec le d20…)

     
  • 10 juin 2019 à 13:13
    Permalink

    Après test,on en revient au classique soucis du d20,…même avec un +4 en modificateur sur un jet,l’amplitude de résultats fait qu’on passe son temps à se viander ou qu’on enchaine les réussites critiques dans des domaines pour lesquels on a pas d’expertise…
    Décidément, pas fan de se satané d20.

     

Commentaires fermés.