Brancalonia bientôt au pays des coquillettes

Parfois, on a l’impression que le JdR en quasiment 50 ans d’histoire (misère, 50 !) a arpenté tous les territoires de l’imaginaire. En long, en large et même souvent  – il faut bien le dire – en travers. Et puis là, paf, un créateur, un éditeur, un auteur, quelque part, souvent où on ne l’attend pas, nous sort une idée qui semble heureusement rafraichissante et nous sort de nos sentiers trop battus.

Pour nous, chez le Fix, la toute dernière fois que ça nous a fait « paf » (non, pas ce « paf » là), c’est quand on a eu vent d’un intrigant setting italien, Brancalonia. Cela nous avait d’ailleurs à l’époque conduit à nous intéresser de plus près à ce qui,d e loin, pouvait sembler être une nouvelle vague italienne : http://lefix.di6dent.fr/archives/12319

Bon, à vrai dire, on en attend encore les effets de ce côté là des Alpes mais il ne faut pas désespérer. La preuve : Brancalonia va bel et bien paraître en VF très prochainement, grâce aux bons soins du Studio Agate (canal traductions impeccables et à l’heure, on vous rassure).

On l’attend de pied ferme ce Brancalonia. Le jeu adapte aux codes du JdR (et, par la même occasion, aux règles de la 5ème édition d’un célèbre JdR) un style typiquement italien né dans une série de films des années 1960 à peu près inconnus de ce côté-ci des Alpes, dont L’Armée Brancaleone (avec Vittorio Gassman quand même). On peut définir ce style comme un pastiche médiéval quelque part entre Rabelais, Don Quichote, le western spaghetti et… euh… Shrek ?

La publication de la traduction en VF de ce setting détonant approche donc à grand pas. Le Studio Agate couve ce projet depuis de longs mois (ce qu’on ne leur reproche pas, loin de là !). Nous avons la preuve sous les yeux que le travail est même très bien avancé puisque le livre de base est entièrement traduit et maquetté (il reste quelques relectures maquette à faire et hop).

Il ne reste plus qu’à le foulancer. Bah oui, quand même : on est chez Agate. Ce foulancement se déroulera dans les tout premiers jours de 2022, habile stratagème pour palper vos maigres économies issues des étrennes. Ce sera ici : https://fr.ulule.com/brancalonia-spaghetti-fantasy-5e/coming-soon/

Le but principal de la PP sera bien sûr de financer la publication du livre de base, étonnamment ramassé au regard des standards actuels (moins de 200 pages). En même temps, attention ! Il ne s’agit pas à proprement parler d’un « jeu » mais bel et bien d’un setting à utiliser avec un corpus de règles estampillées 5E. Agate, c’est fair play, vous suggère d’utiliser Dragons mais… bah bof, quoi. Franchement, un bon petit SRD et hop.

Brancalonia est en effet très loin d’un univers dungeonverse quelconque. Il s’agit en gros d’un univers évoquant l’Italie de la fin du Moyen-âge avec son folklore spécifique. Ainsi, le supplément introduit cinq nouvelles espèces jouables (en plus de l’humain) comme les malebranches, les marionnettes (oui, oui, façon Pinocchio), les morgants, les mystiques et les sylvains. A côté de cela, il n’est explicitement pas recommandé de coller en plus des elfes, des nains, etc. Vraiment pas.

Le setting propose aussi douze nouvelles sous-classes, à raison d’une par classe du SRD. Elles sont supposées évoquer les traditions ou le folklore italiens ; on y trouve le supersticien, le benandante, le faiseur de miracles, le frère… Original mais, comme vous le voyez, certaines échapperont au premier coup d’œil aux gens nés de ce côté-ci des Alpes. Cela risque de nécessiter pas mal d’infodump avant de voir vos joueurs se les approprier.

Bon, dit comme cela, ça fait un peu secos mais, pour avoir vu le livre de base terminé, on peut vous l’avouer : la direction artistique est absolument magnifique et un simple feuilletage du livre de base mettra tout le monde dans l’ambiance en 5 mn.

Le livre de base fournit aussi des règles optionnelles pour rendre compte de l’ambiance voulue pour les aventures de vos Canailles, mercenaires gagne-petit et vaguement loser sur les bords. Ainsi, vos anti-héros auront souvent l’occasion des e livrer à des rixes de tavernes (combat non létal avec armes improvisées, donc), se procureront du matériel de seconde main (de moins bonne qualité que le matos de base du SRD), s’occuperont de leur repaire et de leur clique, etc. Vos personnages devront aussi admettre qu’un anti-héros Grosbill, c’est contre-nature et donc se limiter au niveau 6 maximum ; ensuite, les règles permettent un type spécial d’avancement.

Le Condottiere (le MJ, en fait) recevra aussi son lot de conseils et d’outils comme de sympathiques générateurs de tripots ou, mieux encore, de chemins qui ne mènent nulle part ! Le livre se termine par En quête de quatrins, une campagne en 6 épisodes qui se déroulent à différents endroits du Royaume, l’Italie fantasmée de Brancalonia.

Comme on le voit sur l’illu ci-dessus tirée de la gamme italienne, il devrait y avoir quelques bricoles à se mettre sous la dent (al’dente !) durant le foulancement. L’éditeur a ainsi annoncé la publication du premier supplément, malicieusement appelé Le Macaronicon. Ce livre est une sorte de « compagnon » et contient donc, en vrac, des nouvelles classe, nouvelles espèces, nouveaux historiques, nouveaux monstres, et.c mais dévoile aussi  quelques secrets de l’univers de jeu. Enfin, et j’ai envie de dire : surtout, il contient six scénarios prêts à jouer.

On peut supposer que le magnifique écran sera aussi de la partie ainsi que quelques goodies dont Agate a en général le secret (plans tirés à part, art book, dossiers de PJ, etc.)

Par ailleurs, quelques heureux privilégiés ont pu mettre la main sur un kit de découverte dont on ne sait pas trop bien encore quel usage l’éditeur va vouloir faire. Il paraît que le kit sera « libéré » en PDF quelques temps avant le CF. Vous pariez que ce sera un lundi ?

Ce kit a en tout cas fort belle allure. Sur 48 pages, il propose un scénario complet avec sa bande de Canailles prétirées. Il présente aussi les spécificités de l’univers atypique de Brancalonia mais seulement quelques bribes de règles spéciales. Pour pouvoir faire jouer ce scénario, il faudra là aussi disposer du SRD de la 5E.

Un fort beau souffle d’air frais venu d’Italie que nous allons continuer de suivre avec attention.

2 pensées sur “Brancalonia bientôt au pays des coquillettes

  • 26 décembre 2021 à 22:54
    Permalink

    Le kit de découverte est superbe. Il donne vraiment envie de lire le setting complet.
    Le petit scénar d’intro fait bien le job. Dommage qu’il ne faille fouiller dans un Discord brouillon pour trouver les pré-tirés spécifiques.
    Cela mis à part, vivement le cf.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *