PréCOGnition

Et oui, une fois de plus, nous allons user de nos super pouvoirs PSI pour vous informer en avant-première avec image en exclu et tout. Non, non, ne nous remerciez pas : chez nous, être super, c’est de l’inné, on n’a aucun mérite.

Cette fois-ci, notre pouvoir de préscience se dirige vers une sortie très, très attendue chez Black Book Editions. Vous l’aurez remarqué : depuis l’arrêt brutal de la déclinaison du système 5E chez BBE, le système de référence absolu de l’éditeur lyonnais est (re ?)devenu son bon vieux Chroniques Oubliées, lui-même lointain cousin de la version 3.5 de l’Ancêtre de tous les JdR. Or, si BBE n’a guère fait les timides avec les adaptations et déclinaison de CO ces dernières années, il restait un domaine encore peu exploré, toujours le même en fait dans l’histoire du JdR francophone : la SF.

Le manque sera bientôt réparé avec le foulancement quasi imminent (dès ce mardi 3 mai et pour une semaine ici : https://www.gameontabletop.com/cf768/chroniques-oubliees-galactiques.html) de la version spatiale de CO : Chroniques Oubliées Galactiques.

Alors, pour être tout à fait honnête, le territoire des étoiles n’est pas chose tout à fait inconnue pour les adeptes de CO. La version « Galactique » du jeu existe même depuis 2016 sous la forme de longs développements parus dans une série de Casus Belli (du #17 à #20). Ce foulancement promet la compilation largement remaniée et augmentée de ce qui avait été publié dans les pages de ces Casus.

Le livre des règles, pilier de cette première PP pour COG, restera dans l’idée d’une boîte à outils qui ne fera qu’effleurer les spécificités de l’univers de jeu, laissé pour le moment en arrière-plan.Spécificités de CO oblige, il y aura dans cette nouvelle édition de nouvelles voies, et des changements aux voies qui étaient proposées dans le magazine. On trouvera aussi de nombreuses aides de jeu permettant de customiser sa campagne dans le genre de SF que l’on préfère (avec des règles pour les méchas, par exemple). Il y aura ainsi classiquement des tables de générations de systèmes solaires et de planètes, avec deux options (hard science et soft science), dans un chapitre qui donne quelques bases pour comprendre comment « marche » une étoile. Côté xénomorphes, il y aura aussi quelques tables pour en générer relativement aisément, ainsi que des voies pour traduire le côté technique en jeu.

L’univers lui-même – le Bras d’Orion à diverses époques pour pouvoir aborder plusieurs ambiances typiques de la SF – est prévu pour être développé à part. Oui, je crois bien que cela veut dire : dans un autre foulancement, plus tard.

Toutefois, il y aura dès à présent plein de scénarios inédits, sans doute sous la forme d’un recueil à géométrie variable. On parierait bien aussi sur une réédition augmentée de la campagne originelle, qui porte désormais le nom de L’intelligence d’Orion mais, heureusement, nous ne sommes pas joueurs alors… A terme, il y aura deux autres campagnes COG qui formeront un triptyque : Paradis perdu et La dernière chasse d’Orion. Mais, là aussi, ce sera pour plus tard, désolés !

Bon, comme on s’en doute, un tel foulancement devrait quand même permettre d’ajouter quelques jolies petites bricoles à votre escarcelle. Tenez, par exemple, il y aura comme il se doit une version collector que l’on vous propose ici en exclu. On n’est pas toujours très friands des collectors ici mais là, il faut avouer que la couvrante est bien classieuse et change agréablement du space op’ flashy auquel nous sommes habitués pour ce genre de productions.

Y aura-t-il (beaucoup) plus que cela ? On se le demande. D’une part, BBE est devenu beaucoup plus raisonnable n matière de foulancement ces derniers temps, limitant les PP dans le temps (une semaine et c’est marre) pour s’assurer, notamment, de ne pas les voir enfler démesurément. De plus, l’éditeur est le premier à avoir officiellement annoncé une très sensible hausse des prix de ses ouvrages papier pour faire face à l’inflation de ces derniers mois et aux problèmes plus spécifiques de disponibilité en papier et carton. Cela ferait sens, dans ce contexte, de ne pas charger la barque en ce qui n’est pas strictement utile en jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.